dimanche 8 juillet 2018

[Chronique] Our dining table - Ori Mita

Our dining table - Ori Mita






Titre: Our dining table
Auteur: Ori Mita
Éditions Taifu comics
Genre: manga, yaoi, shonen-ai
Âge: tout public
One-shot



SERVICE PRESSE



Résumé:


Yutaka est un jeune salaryman qui a excessivement de mal à tisser des liens avec ses collègues. Très introverti, il se retrouve toujours seul le midi. Un jour, pendant sa pause-déjeuner, il décide d’aller manger dans un parc. Alors qu’il s’apprête un déguster un onigiri, Yutaka se rend compte qu’il est observé par un petit garçon.

Rapidement rejoint par le grand frère de ce dernier, il ne sait comment réagir face à cet atypique duo qui va bouleverser son quotidien.

Désormais, notre salaryman partagera ses repas avec Tane et Minoru. Grâce à ces moments de convivialité, il s’ouvrira ainsi un peu plus au monde qui l’entoure et découvrira leur histoire....



Chronique d'Aurélie


Tout d’abord un grand merci à Taifu comics pour ce beau partenariat et pour leur continuelle gentillesse et disponibilité. C’est toujours un immense plaisir de découvrir leurs nouveautés.

Ce titre, Our dining table, m’a attirée de bien des manières. La présence d’un enfant, déjà thème assez rare dans le milieu du yaoi/shonen ai.

 Forcément, mon intérêt a été tout de suite titillé par cette couverture tout autant que par le résumé. La couverture est toute simple, mais très jolie. Elle prédit une lecture douce, joyeuse, tendre, avec beaucoup de belles émotions. Et elle est tout à fait à la hauteur de ce que j’en attendais. Quant aux dessins, sans être magnifiques ils sont très jolis et très agréables, je les ai beaucoup appréciés. J’ai trouvé qu’ils étaient parfaits pour aller avec l’ambiance de cette histoire.

Plus original encore que la présence d’un enfant dans ce manga, il ne s’agit pas ici d’homoparentalité. On pourrait dire que d’une certaine manière, Minoru est comme un père pour Tane, mais ces deux-là vivant avec leur père, on va dire que ce rôle est partagé. Minoru s’occupe énormément de son petit frère, leur relation est très touchante, tout autant que les remises en question de Minoru. Ce jeune homme qui a perdu sa mère deux ans plus tôt fait tout son possible pour aider son père et prendre un maximum de choses en charge (pour tout dire, autant le père est sympathique et plutôt drôle, autant on n’a pas la sensation qu’il en fasse beaucoup à la maison ;-) ). Mais il ne cesse de se poser des questions sur sa façon d’agir avec Tane, de s’occuper de lui, etc. Il voudrait tout ce qu’il y a de mieux pour ce petit bout de chou qui, âgé de 4 ans, a déjà bien trop souffert. Mais il a la sensation de ne pas en faire assez, de faire mal, de ne pas apporter tout ce qu’il faudrait à Tane.

Cette réflexion, cette remise en question et ce manque de confiance qui caractérise Minoru, derrière ses allures de gros dur un peu effrayant, m’a énormément touchée. De même que les réflexions de Yutaka (ou, trop mignon, Yukata selon Tane <3 ) qui mettent en lumière la joie de vivre, les sourires rayonnants et l’enthousiasme de l’enfant, preuve selon lui que Tane est heureux et a tout ce qu’il faut dans sa vie. Alors oui, il n’y a plus de maman dans le tableau, mais clairement, Minoru est autant un super grand frère qu’un super second papa pour ce bambin adorable.

Cette famille unie et un peu atypique m’a énormément émue, de même que la relation qui s’établit entre eux et Yutaka. L’affection immense de Tane pour Yutaka est adorable, et elle est réciproque, puisque Yutaka s’attache à l’enfant, tellement que l’idée que, si un jour il venait à se disputer avec Minoru et cesser de le voir, il pourrait être amené à ne plus voir Tane non plus, le bouleverse énormément.

Quant à l’amitié de Yutaka et Minoru, elle est magnifique. Teintée d’émotions troubles qui grandissent peu à peu. J’ai trouvé extrêmement touchant de voir les sentiments de Minoru évoluer peu à peu, on le sent, tout du long du manga, cette amitié se change petit à petit, pour lui, en un amour à la fois intense et tendre. Ses regards, ses réflexions sont touchantes. Les émotions sont très douces, et s’il y a parfois des passages plus agités, plus complexes, que ce soit entre ces deux-là ou bien à cause de la famille de Yutaka, que ce dernier fuit pour des raisons qu’on apprendra en même temps que Minoru (à travers un passage fait en dessins d’enfant de Tane, que j’ai trouvé juste parfait), on reste dans la douceur et la délicatesse.

Ce manga fait un bien fou. Les vies de nos trois héros sont loin d’être simples, mais pourtant, la simplicité prime dans cette histoire. La simplicité du lien qui les unit, la simplicité de ces moments savoureux partagés autour de bons repas. La simplicité de l’amour naissant de Minoru et Yutaka et de la réalisation de leurs sentiments. Même si ce n’est pas à proprement parler facile pour eux de révéler leurs vrais sentiments, cela se fait malgré tout avec une douceur et une évidence profondément touchante. Et les choses se mettent en place non pas vraiment comme par magie, puisqu’il y a forcément des embûches sur leur chemin, mais comme quelque chose de naturel, de logique. Et c’est tellement doux et beau de lire ça !

Ce manga, c’est un coup de cœur douceur, pour moi. Les personnages sont géniaux, la mangaka les qualifie de « mous », moi je dirais qu’ils sont doux et posés. Et c’est magnifique comme cela fait du bien au cœur, de voir cette famille un peu brisée mais très unie accepter en son sein ce nouveau membre, tout aussi cassé, qui semble si parfaitement à sa place près d’eux. Cette acceptation les uns des autres, avec leurs difficultés, leurs pots cassés et leurs faiblesses, et cette force qu’ils découvrent tous et s’appelle : « être soudés ». Une très, très belle découverte pour moi. <3


Points positifs : de jolis dessins ; des personnages tout doux et attachants ; la présence de l’enfant, Tane, est un gros gros plus ; une histoire simple et profonde, faite de beaux sentiments et de beaucoup d’amour.

Points négatifs : pas trouvés.




Note : 4,7/5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire