mercredi 20 février 2019

[Série] Shameless

Shameless










Sortie : 2011-2019, en cours
Version: américaine
Réalisateur: John Wells
Showtime
Genre: série télévisée, LGBT, contemporain
9 saisons, série en cours




Résumé:


La série suit la famille Gallagher, stéréotype de la famille catholique d'origine irlandaise. Le père, Frank Gallagher, est un homme irresponsable qui passe son temps à boire et à tenter de profiter du système. Sa femme a abandonné sa famille en laissant leurs six enfants à leur père qui sont donc livrés à eux-mêmes. Ils apprennent à se débrouiller et à subvenir à leurs besoins ensemble sous l'autorité de Fiona, l’aînée, qui apprend les difficultés de diriger une maison. Les autres enfants sont deux adolescents, Lip et Ian, deux plus jeunes, Carl et Debbie et un bébé, Liam. Fiona est aidée par ses voisins et amis Veronica et Kev. Ce dernier est barman dans le bar préféré de Frank.
La série aborde avec un certain humour des sujets sérieux comme l’alcoolisme, la drogue, la sexualité, la délinquance et la vie des classes populaires américaines, et se déroule dans le quartier industriel et résidentiel Back of the Yards, du secteur communautaire New City de Chicago.





Chronique d'Aurélie


Mon dieu cette série... elle a pris mon coeur il y a déjà un bon bout de temps (vu que j'en suis à la saison 07 actuellement), et elle continue de grandir en moi un peu plus chaque jour. Elle nous raconte l’histoire des Gallagher, cette famille pauvre et un peu cassée, qui se battent contre leurs propres démons, contre ce déterminisme qui les pousse à rester en bas de l'échelle sociale...

Dans les quartiers pauvres de Chicago, six enfants dont la mère, bipolaire, s'est fait la malle, dont le père, Frank, est un ivrogne et un drogué qu'on aimerait détester mais qu'on aime malgré tout.

Frank, donc, le père, héros malgré lui, qui n'a rien fait de sa vie et passe son temps à dessouler sur un banc (quand il ne se retrouve pas au Mexique sans savoir comment). Doté d'une intelligence hors norme, il fomente toujours des plans complètement fous pour gagner des sous, n'hésitant pas à s'estropier ou à impliquer ses propres enfants pour arriver à ses fins. Quelque part, il les aime, ses enfants, mais ce quelque part est parfois très loin... Il est drôle à mourir, et pourtant à un moment donné, il a su nous émouvoir au point de me faire verser des torrents de larmes... On a aussi,  bien sûr, régulièrement envie de lui taper dessus, mais je vous rassure, tout le monde a ce même désir, y compris (ou peut-être surtout ?) sa propre famille.






Fiona, la fille aînée, 21 ans au début de la série, est la véritable mère de ses 5 frères et sœur, qu'elle éduque, épaule et fait survivre depuis qu'elle est enfant. Elle aimerait parfois n'être qu'une simple femme sans le poids de cette fratrie, mais "ses", enfants, elle les aime et les défend envers et contre tous. Persuadée qu'être un Gallagher, au-delà d'un "clan" et d'une "philosophie", est une fatalité, elle se débat pour trouver le bonheur et l'amour, qui semble être une sorte de mythe plus qu'une réalité...





Lip, le séduisant et charismatique Lip, bosse depuis tout jeune pour aider sa sœur. De 3-4 ans son cadet, il a un fort sens des responsabilités, mais possède hélas, en bien comme en mal, l'héritage paternel: une intelligence hors norme qui en fait un personnage percutant et incontournable, mais aussi sa tendance à oublier ses souffrances dans la boisson. Peut-être le personnage le plus émotif de la série, il est particulièrement touchant et son esprit brillant est un plaisir à suivre, même si, souvent, hélas, il prend les mauvaises décisions. L'amour ne lui réussit pas plus qu'à sa sœur et le détruit peu à peu, au fil des saisons... C'est aussi LE "smartass", le petit con trop intelligent et un peu arrogant qui nous fait rire et qui se retrouve toujours dans des situations pas possibles.






Ian, le troisième, proche de son frère aîné, est gay et porte lui aussi les pots cassés de ses parents. Il développe dans la saison 01 une relation complexe avec Mickey Milkovich, un jeune gangster qu'il aime comme un fou. Un amour réciproque, fort, central dans la série, malgré les épreuves que la vie leur fait traverser. Une histoire qui secoue et prend aux tripes, malgré tout ce qu'ils peuvent vivre l'un sans l'autre, comment ne pas vibrer face à la puissance des sentiments qu'ils partagent? Mon dieu, ils m'ont encore fait pleurer hier soir <3





Les trois plus jeunes, moins présents au début à cause de leur âge, Debbie, Carl, et le petit Liam, grandissent eux aussi peu à peu en nous, alors qu'ils évoluent de l'enfance à l'adolescence. Debbie est intelligente et décidée, elle a un caractère de feu. Carl est le délinquant de la famille (bon, ils sont tous un peu "débrouillards" dans leur genre, mais lui, il est juste énorme dans son rôle ;-) ). Liam est le petit dernier, métis black même si ses deux parents sont blancs (et on sait toujours pas pourquoi mais le père est bien Frank lol)





Et puis il y a tous les autres, personnages qui défilent, restent et partent, ou bien sont toujours là, et qu'on déteste ou qu'on aime de tout cœur. Mickey, Mandy, Svet, ce connard de Steeve, Sheila, Monica, le beau Trevor, homme trans, et bien sûr, mention spéciale pour Kev et V, qui sont un peu de la famille Gallagher, d'une certaine manière <3 Autant de personnages réalistes, émouvants, qui savent nous surprendre et nous bouleverser, parfois nous secouer dans notre façon de percevoir le monde...



Shameless, c'est cette foule de personnages, mais c'est aussi bien plus que ça. C'est une (des!) histoire de vie dans un quartier pauvre, c'est une leçon sur le monde tel qu'on le perçoit. C'est une remise en question perpétuelle, parfois sous le signe de la gravité et de la souffrance, parfois avec beaucoup d'humour. C'est un combat pour la survie, un combat pour tenter de sortir la tête de l'eau... et vivre, tout simplement. C'est un miroir de l'humanité, un miroir qui nous renvoie en plein tronche nos propres limites, mais aussi nous fait sentir moins seuls face à nos propres difficultés. Nous fait nous sentir compris.

C'est aussi une réflexion sur le monde, sur les grands sujets d'actualité. Une série qui ose, parler d'homosexualité, de vaccins, d'accouchement à la maison, de pédophilie, qui n'hésite pas à montrer les ravages de la drogue mais aussi, parfois, à quel point on n'a pas le choix... Et à quel point on n'a qu'une vie. Une série qui ose nous montrer le quotidien, des gens dans des situations qu'on ne voit nulle part ailleurs, oui, même aux chiottes, et pourquoi pas? Des hommes, des femmes et des enfants qui aiment, qui meurent, qui se battent, qui vivent leur "southside life", et dont les combats sont les nôtres, les plus basiques de tous.

C'est des dizaines d'heures de rires, et de larmes. Des cris, des chocs, des peurs, de l'amour. C'est, au fond, la meilleure série que j'aie jamais regardée de ma vie, et sans doute la seule qui, après 7 saisons visionnées d'affilée, non seulement ne perd pas en qualité, mais continue d'évoluer et de se tailler une place immense dans mon cœur.

#Gallagherforever <3 




[Series Time] Top 10 des séries Netflix #2

Coucou,

On se retrouve aujourd'hui pour un nouveau rendez-vous qui parlera des séries TV. En effet, je suis quelqu'un qui en regarde énormément (mon compte TV Show Time le montre parfaitement) et c'est toujours un plaisir, pour moi, d'en parler avec d'autres passionnés.

Alors quand Jonathan, du blog The Book Lovers, m'a contacté en me disant "ça te dit un rendez-vous similaire au Top Ten Tuesday du mardi et du Throwback Thursday Livresque du jeudi qui parlerait de séries TV?" j'ai tout de suite dit oui. Il en a parlé avec Sofia, du blog Bookscritics, et voilà comment est né ce petit rendez-vous. 

Les règles sont simples, il suffit de répondre à la "question" avec vos propres réponses, en expliquant ou nos vos choix.

C'est un rendez-vous que nous mettons en place sur nos blogs respectifs les mercredis mais vous pouvez totalement le reprendre un autre jour. 


*****

En fait, j'en regarde pas tant que ça donc je vais vous mettre les séries Netflix que j'ai envie de voir















Si vous souhaitez reprendre ce rendez-vous, n'hésitez pas à déposer vos liens sous cet article, je les ajouterais au fur et à mesure.

Article de la semaine prochaine : Top 10 des personnages sadiques que vous préférez