dimanche 29 juillet 2018

[Chronique] Sagas des Mers Grises, Tome 1 - Pierre Efratas



Saga : Sagas des Mers Grises
Titre : Le Sabot de Sleipnir
Tome : 1
Auteur : Pierre Efratas
Editions : Noir d'Absinthe
Genres : Contes, Légendes, Mythologies
Pages : 128
Sortie : 4 Mai 2018
Prix : NumériquePapier





SERVICE PRESSE





Résumé : "Femmes et hommes libres, nobles jarls, bienvenue dans ma grand-salle, prenez vos aises ! Sur les flots dorés de l'amitié, par l'écume des mers grises, je vous ferai partager le destin aventureux d'un jeune Viking que tout destinait à la réussite et qui fut le jouet des Nornes, des dieux, des déesses et d'étranges créatures. Écoutez la saga d'Ingvarr le Réprouvé..."
Par l'auteur des Sagas des Neuf Mondes, de Hrólf le Vagabond et de La Saga de Rollon, le premier épisode d'un nouveau et captivant voyage à travers légendes, drames, amours, poésie et Histoire, sans oublier quelques brassées de sourires (et d'hydromel).






Avis : Pour commencer, un grand merci aux éditions Noir d'Absinthe et à Dorian Lake, auteur et directeur de la maison d'éditions, pour ce service presse numérique. 

Je dois dire que quand j'ai su qu'il était question de Vikings dans cette histoire je n'ai pas vraiment réfléchi avant d'accepter ce roman. De plus, je trouve la couverture vraiment superbe (comme toutes les couvertures de la ME) et elle m'a vraiment très vite donné envie de découvrir la plume de Pierre Efratas et son univers. 

Nous faisons la rencontre de Genovefa, une femme cynique, agacée d'entendre son entourage lui répéter ce qu'ils aimeraient pour elle alors qu'elle n'est nullement intéressée par ses divers plans sur son avenir. Elle divague et fini par nous raconter la légende d'Ingvarr, jeune jarl de Dybdall, qui nous embarque en Norvège dans une sacrée aventure au côté de son meilleur ami Brand. 

Pour le coup, j'ai beaucoup aimé ces passages ou nous avons l'impression que Genovefa nous raconte l'histoire et qu'elle nous parle directement à nous, lecteur. Elle nous conte les diverses légendes et mini-histoires qui nous immergent un peu plus dans l'ambiance. N'étant pas souvent disponible, je ne lisais que très rarement donc j'ai eu un peu de mal à entrer totalement dans l'univers de l'auteur mais une fois chose faîtes j'ai beaucoup apprécié. 

Outre l'originalité du roman, j'accorde un énorme point pour les diverses connaissances acquises lors de ma lecture de ce premier tome ; je ne connaissais pas grand chose à la mythologie celte et viking mais ce roman est une véritable mine d'informations. 

Pour le coup, il y a énormément de personnages, aux noms complexes, et j'ai dû fouiller le récit pour être certaine d'écrire correctement Genovefa et Ingvarr. Si vous avez peur de vous perdre, prenez quelques notes, c'est ce que j'ai fini par faire puisque je ne lisais pas énormément avec le travail. C'est le style de roman dans lequel il faut totalement se plonger si on veut rentrer dans l'histoire ; prendre son temps pour découvrir l'ambiance et les protagonistes tout en acquérant de nombreuses connaissances au fil des pages.

On pourrait croire que les longues descriptions et le peu de dialogue entre les protagonistes rendent le récit long et peu intéressant mais c'est tout le contraire. Ce premier tome est un mélange d'humour, de batailles, de joutes verbales et de tension ; on se prête au jeu et nous prenons plaisir à découvrir le récit de Genovefa à travers son cynisme et son humour particulier.

La plume de l'auteur est agréable ; fluide, détaillée et captivante, elle nous entraine sans mal dans cette ambiance particulière qu'est le monde des Vikings. 

Pour le coup, mon seul point négatif, seulement parce que je manque de temps, c'est que je souhaite recommencer la série TV Vikings depuis que j'ai fermé ce roman … alors que j'ai déjà recommencé Supernatural et Game of Thrones il y a peu, haha ! 

Un univers captivant dans un récit immersif et addictif que je vous conseille chaudement !




2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout, mais ça a l'air vraiment pas mal ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, moi non plus avant qu'on ne me le propose, mais … je recommande beaucoup !

      Supprimer