mardi 28 novembre 2017

[Chronique] La Nébuleuse d'Héra, Tome 1 - Lydie A. Wallon

Littérature de l'Imaginaire
 

Saga : La Nébuleuse d'Héra
Titre : La Toile du Destin
Tome : 1
Auteur : Lydie A. Wallon
Autoédition
Genres : Romance, Science-Fiction, Aventure, Dystopie, Fantasy
Pages : 542
Sortie : 24 Mai 2017
Prix : Numérique - Papier
Site de l'autrice : https://www.devinlabi.com/






SERVICE PRESSE
Via simplement.pro





Résumé : En 3602, la Terre n’est plus qu’une planète à l’abandon. Trois races distinctes, issues des humains, ont colonisé de nouveaux systèmes. Kendalh, une scientifique « homogène » — l’espèce dite supérieure — rejoint sa planète après une mission de plus d’un an. Sa vie extrêmement réglée prend un virage inattendu lorsque son vaisseau s’écrase sur un territoire hostile, envahi de créatures monstrueuses. Quel choix lui reste-t-il quand celui qui lui sauve la vie est un de ces détestables humains, et qu’il tire des pouvoirs étranges de cristaux que tous pensaient disparus ? Entre Science-fiction et Fantasy, entre Romance et Policier, ce roman nous interroge sur ce qui nous rend humains.






Avis : J'aimerais remercier Lydie A. Wallon pour la proposition et l'envoi numérique de son roman via la plateforme simplement.pro

J'ai beau pensé à cette chronique depuis que j'ai terminé ma lecture, je ne sais pas du tout comment l'écrire. Pas que le roman soit mauvais, loin de là même, mais on y suit plusieurs histoires et donc plusieurs personnages qui vont se croiser et former une seule intrigue, du coup, pas forcément très facile d'en faire une bonne critique.

Nous suivons Kendalh, une jeune femme créée artificiellement et considérée comme supérieure aux humains. Elle est de la race homogène et est une scientifique qui fait route vers sa planète après avoir passer une année à étudier la Terre, du moins ce qu'il en reste.
Malheureusement, son vaisseau s'écrase et elle se retrouve au milieu d'un énorme conflit qui mêle différentes parties de la population de ce roman. Nous avons les homogènes (l'espère "supérieure"), les humains, les égoutiers (des humains rebelles) et des Anifah (des créatures mi-homme, mi-animal). Autant vous dire que même si chaque clans essayent de résoudre ses problèmes seuls, il y a énormément de complots au fil de l'histoire, ce qui rend l'endroit hostile..

Comme je le disais plus haut, on ne suit pas que cette homogène et c'est ce que j'ai totalement adoré. On suit des protagonistes très différents les uns des autres, qui ne vivent pas du tout la même chose mais qui se retrouvent au même endroit par le plus grand des hasards. On pourrait croire qu'avoir autant de personnages (avec des noms pas toujours très facile à retenir) et autant d'histoires mêlées pourrait nous perdre mais pas du tout. Enfin, ce n'est que mon avis mais je ne me suis pas sentie perdue en lisant l'histoire, j'ai d'ailleurs trouvé que l'autrice maîtriser vraiment bien son univers.

Le seul point négatif que je pourrais apporter au récit c'est le début que j'ai trouvé un peu long, du moins j'ai eu un peu de mal à entrer totalement dans l'histoire mais une fois chose faîtes c'était tant prenant qu'addictif.

Depuis que j'ai fermé l'ouvrage, j'attends avec grande impatience la suite des aventures de ces protagonistes que j'ai trouvé forts, touchants, attachants et vraiment adorables !

J'ai trouvé la plume de l'autrice fluide et agréable. On se pose énormément de questions au fil des pages et je me demande bien où Lydie A. Wallon veut nous emmener dans la suite.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire