dimanche 20 novembre 2016

[Interviews] Fred Marty

Bonjour à tous,
 
Je reviens aujourd'hui avec la rubrique "Interviews" d'auteurs, un rendez-vous en ligne les jeudis et dimanches de chaque semaine.
 
C'est Fred Marty qui me rejoint aujourd'hui pour ce second interview.
 
 
*****
 
 
 
Bonjour Fred et merci d'avoir répondu par l'affirmatif à ma proposition et de prendre de ton temps pour répondre à mes questions.
 
 
 
 
1. Pour commencer, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Moi, c'est Fred, informaticien le jour, écrivain la nuit et père de famille au milieu de tout ça. 40 ans et toutes ses dents (enfin presque), et beaucoup trop de livres pour son propre bien dixit ma femme (alors qu'on sait tous que je n'ai pas trop de livres, j'ai juste pas assez de bibliothèques :D)




2. A quel âge et comment t'es venu cette envie d'écrire ?

Je devais avoir 12 ou 13 ans quand j'ai eu envie d'écrire. C'était des livres dont vous êtes le héros au départ qui me faisaient envie. Par la suite, j'ai fait énormément de jeu de rôle (papier) où j'étais Maître de Jeu 90% du temps. Je jouais des scénarios du commerce, j'ai commencé à écrire les miens au fur et à mesure où j'ai pris confiance en moi. Du coup, cette approche de l'écriture (scénarios non linéaires racontés à des joueurs qui pouvaient faire ce qu'ils voulaient) influence énormément ce que j'écris aujourd'hui et mes propres rituels d'écriture.

Pour écrire un roman et y mettre un point final, il a quand même fallu que j'attende d'avoir 38 ans (oui, c'était un peu long ^^')




3. Pourquoi choisir l'autoédition ?

J'ai eu tellement de mal à virer tous les blocages qui m'empêchaient d'écrire un roman que j'étais inquiet de perdre la main sur mon projet. Notamment, envoyer un manuscrit à un éditeur qui a 99% de chances de me dire non, si tant est qu'il répondra tout court. J'ai préféré rester maître de mon histoire et aller jusqu'au bout de la démarche, c'est à dire jusqu'à la publication et donc bosser sur la correction, trouver un illustrateur (mes compétences en graphisme s'arrêtent aux bonhommes bâton), concevoir l'e-book et le tome papier, etc.

Au fur et à mesure que j'avançais dans le projet et que je connaissais mieux le monde de l'édition, ça m'a renforcé dans mon approche. Après tout, je suis un auteur débutant sans CV, parmi un paquet d'autres, et les maisons d'édition reçoivent entre 5 et 20 manuscrits par jour. Donc je me construis mon expérience tout seul comme un grand et, le jour où je travaillerai avec un éditeur, ce sera sur un pied d'égalité où chacun apporte quelque chose à l'autre. En connaissant mieux les différentes tâches qu'implique la publication d'un livre, je serai plus à même d'apprécier ce type de collaboration et d'évaluer si c'est que je veux ou non.

Le but est donc d'être un auteur hybride, avec des titres en autoédition et d'autres dans l'édition classique.




4. En quelques mots, peux-tu nous parler de tes écrits ?

J'écris deux séries distinctes qui ont pour ambition de lancer deux projets de monde étendu. En théorie, tout ce que j'écris s'inscrira soit dans l'un soit dans l'autre.

Il y a donc les Chroniques de Gabriel qui est du New Adult (ou du Young Adult avec des persos de 20 ans si vous préférez), dans un univers contemporain fantastique. La partie surnaturelle est inspirée des légendes basques. Le tome 1 a été publié le 2 avril 2016, c'est mon premier roman, le tome 2 est en cours d'écriture. L'écriture est partie des 4 personnages principaux et j'étends l'univers autour d'eux au fur et à mesure de mes besoins.

Le tome 1 raconte l'histoire de Gabriel qui reçoit une lettre de sa mère, lui donnant rendez-vous à un lac des Pyrénées. Le problème étant qu'elle est morte depuis trois ans... Il ira à cette rencontre avec ses trois amis proches, se retrouvera projeté dans un monde parallèle. Il devra à la fois en sortir et découvrir ce qui est réellement arrivé à sa mère.

En parallèle, j'ai les Aventures de Sherona qui est de la fantasy, inspirée d'une campagne de jeu de rôle que j'ai menée pendant quelques années. C'est de la fantasy avec humour, mais pas de la comédie délirante type Naheulbeuk. Contrairement à Gabriel, j'ai l'univers en tête, un monde qui est sur le point de connaître de profonds bouleversements et de nombreuses intrigues sur le point de démarrer. Sherona et ses collègues en verront une partie directement, d'autres histoires seront plus appropriées pour être racontées du point de vue d'autres personnages.

Le tome 1 est sorti le 30 juin 2016 (écrit en parallèle pendant les très longs mois de correction de Gabriel T.1). Il raconte l'histoire de Sherona, une voleuse qui se trouve engluée dans des dettes consenties à la Reine Noire, la reine de la pègre locale. Du coup, quand on lui propose un job délirant d'accompagner des pèlerins dans une quête pour trouver le Domaine Divin de l'un des Dieux de la Mort, elle est contrainte d'accepter. Elle est accompagnée par Jasper, un explorateur mi-humain, mi-fée, et ils vont devoir monter une équipe de choc et tenter de réaliser ce voyage impossible.

Le tome 2 est en cours de conception (je commencerai l'écriture après Gabriel T.2).




5. De nouveaux projets à venir ?

En dehors de ces deux séries, j'écris des projets "expérimentaux" pour aller dans d'autres voies et tenter des choses. Je les intercale entre un tome de Sherona (le 1 par ex), et le suivant de Gabriel (le 2). J'ai écrit un livre dont vous êtes le héros qui est soumis à un éditeur, et j'hésite sur le prochain projet. Cela pourrait être une réécriture des 10 petits nègres dans l'univers de Fantasy, mais écrit du point de vue de l'assassin. Ou encore une exploration des thèmes de voyage dans le temps, qui me tentent depuis un moment. C'est quand j'aurai fini le premier jet de Gabriel T.2 que je devrai prendre une décision.




6. Qu'est ce qui t'inspire le plus quand tu écris ?

Difficile à dire, je prends tout en fait. Je m'appuie forcément sur tout ce que j'ai lu, joué (jeux de rôle, société, jeu vidéo...) depuis mon enfance. Vu mon grand âge, ça me donne déjà de quoi faire :p
En ce moment, je suis surtout inspiré par des séries TV (Doctor Who, Sense 8, Orphan Black...), mais je continue à lire pas mal. Surtout des auteurs francophones en fait, pour changer de tous les romans traduits que j'ai lus pendant des années.




7. Aurais-tu un ou plusieurs conseil(s) à donner à de futurs écrivains ?

Ne pas lâcher l'affaire et ne surtout pas comparer son premier jet avec le résultat final de votre auteur préféré. C'est NORMAL que ce soit en votre défaveur, c'est comme comparer son coup droit d'amateur ou de futur pro à celui de Federer. Encore heureux que le sien est meilleur que le vôtre, il s'est plus entraîné. Donc, ne pas abandonner, continuer à écrire, accepter qu'on ne part pas tous de la même ligne de départ et que ce n'est pas grave. Certains seront plus à l'aise que vous en descriptions, mais moins en dialogue, ou feront des méchants qui vous plaisent alors que vous savez bien écrire des personnages féminins, etc... Écrire, écrire et écrire encore, ne pas hésiter à sortir de sa zone de confort pour continuer à progresser.




8. Pour finir, un dernier mot ?

Merci d'avoir lu toute cette interview jusque là, merci à Amandine pour les questions, n'hésitez pas à me contacter sur les réseaux sociaux si vous m'avez fait l'honneur de lire un de mes bouquins. J'aime bien parler aux gens :)




*****
 
 
Voilà, c'est tout pour aujourd'hui concernant cette rubrique, j'espère vraiment que celle-ci vous plaira. Merci encore Fred et à très bientôt.
 
Vous pouvez retrouver l'auteur sur Twitter, Blog ; ces écrits sur Amazon.


 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire