vendredi 2 septembre 2016

[Chronique] Toujours à tes côtés - Jean Gill


Titre : Toujours à tes côtés
Quand un chien suit son étoile
Auteur : Jean Gill
Traduction : Laure Valentin
Autoéditions
Sortie : 11 Juillet 2016
Pages : 240
Prix


SERVICE PRESSE


Résumé : « Jean Gill a su saisir les pensées les plus intimes de ce magnifique animal. » Les Ingham, Pyr International La vie d'un chien, dans le sud de la France. Depuis qu'il est chiot, Sirius le chien de montagne des Pyrénées essaie de comprendre ses humains et de les dresser avec tendresse. Comment cela a-t-il pu conduire au divorce, il n'en a aucune idée. Un autre malentendu entraîne Sirius dans le couloir de la mort d'un refuge pour animaux, où il est considéré comme un chien dangereux. Là-bas, il apprend la survie auprès de ses codétenus. Lors des aboiements du crépuscule, il est stupéfait d'entendre la voix de son frère, mais ces retrouvailles douces-amères sont de courte durée. En chien fidèle, Sirius garde espoir. Un jour, son humain viendra.


Avis : Tout d'abord, j'aimerais remercier de tout cœur, l'auteur, Jean Gill, ainsi que Laure Valentin qui est la traductrice. C'est d'ailleurs elle qui m'a envoyé un mail me proposant ce partenariat et j'ai dit oui.. Pour deux raisons.. Lesquels ?
En effet, j'ai dit oui uniquement, de base, pour le chien et la couverture que je trouve juste somptueuse ; elle est vraiment magnifique et, en la voyant, je ne pouvais tout simplement pas dire non ; c'était même impensable !

Vous le savez sans doute, j'adore les animaux et principalement les chiens, miens ou pas, je suis littéralement amoureuse dès que j'en vois un.

Donc après mon coup de cœur pour le chien et sa couverture, je me suis quand même penchée sur le résumé et ma première pensée fût "Ce sera un coup de cœur" et devinez quoi ? C'est en effet un coup de cœur.
Rien que par celui-ci, je suis passée de la colère aux larmes puis à l'espoir alors, même si je n'ai encore rien dit, LISEZ LE, plongez-vous dans cette incroyable pépite, venez découvrir Sirius !

C'est donc un roman écrit du point de vue du chien, Sirius, un pure race, montage des Pyrénées, un "Patou". Nous le suivons de l'élevage canin à son achat par des particuliers, ses futurs maitres par son arrivée dans un refuge. Un amour qui souffre à cause de l'Homme..

Quand on commence notre lecture, nous n'avons qu'une envie c'est que ce loulou soit heureux, au fil des pages, toutes les émotions défilent ; on espère tellement une fin heureuse que nous ne lâchons pas le roman jusqu'à la fin (lu pendant mes vacances au soleil, je peux vous dire que j'ai fait exprès de le commencer le soir et je ne me suis pas endormie avant de l'avoir fini -à vrai dire je n'ai quasiment pas dormi tellement j'étais dedans même une fois le point final lu-).

En plus de l'histoire en elle-même, j'ai totalement adoré le message transmit par l'auteur ; il dénonce les erreurs d'éducations des maîtres lambdas. Grâce au point de vu canin, il explique comment le chien comprend ces mauvais ordres et les mauvaises bases qu'il retient.
J'ai vécu avec des chiens pendant toute ma vie (que ce soit ma première, Laïka, mon second, Pataud, et la petite dernière, Jushka) et même si c'est un sujet ou je me documente encore et encore auprès de professionnels, j'ai pu apprendre de nombreuses choses grâce à Jean Gill et je l'en remercie tellement pour cet ouvrage..

Ce que je hais le plus c'est de mal éduqué son chien et qu'au final, l'incapacité de l'être humain font que le chien trinque toujours.. Après quoi, on le place à la SPA et on l'oublie..
Je ne sais pas vous mais je suis déjà allée dans plusieurs SPA (Pataud vient de là-bas et je rends souvent visite aux loulous -et j'en reviens toujours avec le cœur en milles morceaux-), tout ces chiens qui pleurent, seuls, dans leur cage, qui tournent en rond et qui, bien souvent, ce jette sur la porte pour avoir un minimum d'attention ? Vous avez déjà vu le regards qu'ils ont dans ces moments là ? De tout jeunes chiens d'âgés de quelques mois qu'on ne veut plus car ils ne sont plus mignons en grandissant, de vieux chiens abandonnaient car ils sont trop vieux pour tout.. Ces chiens qui ont un problèmes particuliers à la naissance, qu'on ne remarque pas toujours quand il est bébé mais qu'on abandonne car il n'est pas "parfait". J'ai vu des horreurs dans les SPA et je hais l'être humain pour ce qu'il fait subir à ces adorables boules de poils!

Je crois que je ne remercierais jamais assez l'auteur pour avoir dénoncer tout ça dans son roman. Je ne remercierais jamais assez Laure Valentin pour la proposition et l'envoi de ce roman.

C'est un livre que je recommande à tout maître ou futur maître d'un chien afin de prendre conscience de tout l'enjeu d'une éducation. Je vais en parler autour de moi, il faut que ce roman soit lu !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire