jeudi 19 septembre 2019

[Chronique] Un Palais de Cendres et de Ruines, Tome 3 - Sarah J. Maas

Littérature de l'imaginaire

Titre : Un Palais de Cendres et de Ruines
Tome : 3
Auteur : Sarah J. Maas
Editons : La Martinière
Genre : Fantasy, Romance
Pages : 736
Sortie : 7 Février 2019
Prix : NumériquePapier





Résumé : Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand.


Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n'a eu d'autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu'elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n'a qu'une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s'est rangé aux côtés du roi d'Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit.


Car la guerre contre Hybern est imminente, et Feyre et Rhysand doivent à tout prix rallier les Grands Seigneurs à leur cause...






Avis : Pour le coup, j'ai lu les deux premiers tomes suite à mes emprunts à la médiathèque mais je voulais absolument lire ce troisième tome avant qu'il soit disponible donc j'ai "vite" été le commander en magasin. 

Nous retrouvons donc Feyre là où on l'avait laisser à la fin du second tome et, autant vous dire que je croisais les doigts pour que ça aille très très vite. Je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler la suite mais sachez que j'ai adoré ce tome et que je suis encore plus sous le charme des personnages et de l'histoire.

Je suis encore plus accro à Rhysand que, clairement, j'aime par dessus tout. Feyre est géniale également et j'ai beaucoup aimé suivre ce dénouement. De nombreux protagonistes sont présents dans cette histoire et ils sont tous très importants (et le nombre ne nous perd pas du tout) ; je les ai plus ou moins tous adorés, du moins tous sauf Tamlin avec qui j'ai encore beaucoup de mal vu ce qu'il a fait.

Ce tome trois est excellent et au vu de tout ce que j'ai pu ressentir pendant ma lecture des trois tomes, je peux dire que cette saga est un coup de cœur. Je suis impatiente de lire le tome qui sortira à la fin de l'année. 

Je ne peux que vous conseiller fortement cette saga en espérant que vous aimerez autant que moi. 



Pour le coup, j'ai vu/su par Robin, après ma lecture, certains détails sur les sagas de l'autrice comme quoi les morts étaient des personnages racisé*e*s pour l'évolution des personnages blanc-he-s, qu'il y avait banalisation de l'agression sexuelle, etc... du coup, je me sens un peu coupable d'avoir eu un coup de cœur pour la saga parce que ce sont des points que je n'ai pas forcément relevé, ou peut-être que si, sur le coup, mais au moment de faire mes chroniques, ce n'est pas ce dont je me rappelais le plus … 





lundi 16 septembre 2019

[Chronique] Le garçon du port - Anouchka Labonne

Le garçon du port - Anouchka Labonne






Titre: Le garçon du port
Auteurice: Anouchka Labonne
Éditions Voy'el
Genre: romance MM, historique



SERVICE PRESSE




Résumé:



Angleterre, 1872.

Après la mort de son père, le jeune Lord William Kingsbury se retrouve contraint d’abandonner son manoir dans la campagne du Kent pour aller vivre à Londres. S’il a d’abord du mal à s’adapter à cette vie mondaine et citadine, il recevra l’aide d’un jeune homme d’affaires ambitieux qui l’aidera à se faire une place au sein de la bonne société londonienne. Mais sa rencontre avec un simple docker va bouleverser sa vision du monde et réveiller son désir d’indépendance.



Chronique d'Aurélie


Tout d’abord je remercie infiniment Anouchka pour sa gentillesse, ainsi que les éditions Voy’el pour ce premier partenariat, cette belle découverte et leur disponibilité.
Cela faisait plusieurs fois que je voyais passer ce livre sur les réseaux et il avait attiré mon attention. Suite à une discussion avec l’autrice, je me suis décidée à me lancer dans l’aventure pour le découvrir.
Il faut le dire, c’est de l’historique, et vous commencez à connaitre ma passion pour l’historique. En fait, à chaque fois que j’en lis, je me dis que ça reste mon genre favori. Plonger à nouveau en plein cœur du XIXème avec William et Ingham a été un véritable plaisir.
Je n’ai pas eu de mal à rentrer dans l’histoire, mais j’ai été surprise par la rapidité du début, pas seulement les premières pages, mais plus jusqu’à l’arrivée d’Ingham dans la vie de William. Ceci dit, j’ai été surprise sur le coup, mais en fait j’en perçois en partie l’utilité, car ce presque « résumé » (très détaillé malgré tout, rassurez-vous ^^) nous emporte dans un ballet trop vif qui correspond à ce que William vit entre son départ de la campagne et son arrivée à Londres. Tout va trop vite pour lui, le rythme effréné, les évènements et rencontres presque survolés vont en ce sens.
Malgré tout j’aurais aimé que l’amitié et la proximité de William avec Edgar soit un peu plus détaillée, qu’on s’arrête plus dessus, cela aurait à mon avis donné un peu plus de relief à leur relation, un peu plus de tragique à ce qui suivra.
C’est le seul « reproche » que je puis faire à ce roman qui, pour le reste, m’a tout de suite transportée dans cet univers mondain et agité de Londres au XIXème siècle. La plume de l’autrice est un vrai régal, elle décrit sans s’attarder, nous plongeant dans l’histoire, dans le paysage urbain de Londres, sans la moindre difficulté. Les bruits, les odeurs, les couleurs, tout y est, et voilà que nous tombons les deux pieds dans la grande capitale aux côtés de William.
Nous suivons son point de vue uniquement, ce qui nous permet de vivre avec lui ses troubles, ses joies, ses doutes et ses découvertes. D’abord, la mort de son père, la perte de son domaine, cette nouvelle vie qui s’offre à lui et qui l’angoisse un peu. Et puis les mondanités, les sorties, les invitations incessantes, qui l’enthousiasment au départ, mais vont peu à peu lui faire perdre son désir d’écrire et de se consacrer à cette passion qui est sienne. Lui faire perdre de vue qui il est, en somme.
Jusqu’à ce moment où William se retrouve, lors d’une promenade, à s’enfoncer un peu dans les quartiers populaires de Londres. Et là, c’est comme une révélation. Tout lui revient : la simplicité, la justesse de sa vie à la campagne ; la camaraderie sans hypocrisie ; la fusion de deux mondes si dissemblables, et pourtant tous deux humains ; et, par-dessus tout, son désir, son besoin d’écrire.
L’autrice nous fait alors suivre les pas de William à travers Londres, et le rythme change, devient plus trépidant, plus riche, et pourtant plus « simple ». Sur son carnet, William dresse à l’aide d’esquisses et de poèmes des portraits de tout ce qu’il voit, sa curiosité s’éveille, sa soif de découvrir, de se fondre dans ce monde populaire et populeux, qui vit à deux pas des quartiers chics et qui pourtant est si dissemblable. Et avec sa curiosité, la nôtre est aiguisée, nous projetant avec plaisir et émerveillement à travers ces balades et explorations.
Peu à peu, ses balades se précisent, il s’enfonce plus loin auprès du « peuple », et l’écart qu’il tentait de combler entre lui et les « grands de ce monde » se creuse désespérément. Plus William découvre la « plèbe », moins il se sent à l’aise dans la haute société. Et, paradoxalement, plus il a l’impression de vivre, de respirer, d’être lui-même.
C’est là que son destin va se retrouver bouleversé. Une rencontre, sur les quais. Une promesse faite à un homme, la découverte d’un autre. Les masques tombent, William réalise la vérité sur son ami, Edgar, au moment où il découvre un simple docker, Ingham, qui a eu la gentillesse d’entrouvrir pour lui la porte de son univers.
Il n’y aura pas de retour possible. William fait partie de ces doux utopistes, grands rêveurs, poètes, idéalistes au cœur tendre et pur. Edgar s’est forgé à l’image du monde qu’il foule sans hésitation, profiteur, frivole, hautain. À ses côtés, Ingham, simple travailleur sans avenir, qui rêve de devenir marin et de découvrir de nouvelles terres, est l’image-même de l’homme sincère et cordial qui n’a rien à perdre et s’ouvre sans détour.
Deux hommes, deux mondes.
Au milieu, William vacille. Il sait, au fond, ce qu’il désire. Mais n’est-il pas voué à rester enfermé dans cette société de masques et d’hypocrisie que son rang l’oblige à fréquenter ?
Autour de lui, le monde tourbillonne, toujours le même ballet de faux sourires, de conversations triviales, d’injustices et de manières, refusant de se mêler à cette autre réalité, cette vie grouillante, animée, joyeuse malgré sa misère et sans faux semblants qui se déroule là, à quelques pas de lui et dans laquelle, parfois, certains viennent chercher une forme de réconfort. Écartelé, William rêve à Ingham, il rêve, surtout, à sa liberté. Mais son rang et sa place lui interdisent l’accès à l’univers du docker, tout autant que les peines encourues par la loi si l’on venait à découvrir ses penchants « indignes »…
Une histoire prenante, dans un univers londonien du XIXème très bien décrit et mené, dans lequel j’ai vraiment pris un immense plaisir à me plonger. Me balader avec William à travers les rues de la capitale a été un régal. J’étais tellement plongée dedans que je l’ai lu d’une traite, avant de réaliser que… je l’avais déjà fini. Une très, très belle lecture que je vous conseille vraiment ! <3


Points positifs : une plume légère, dynamique et efficace qui nous plonge dans l’ambiance immédiatement ; une atmosphère XIXème très bien amenée pour se retrouver plongé en plein cœur de Londres à cette époque ; deux héros touchants et justes, différents mais s’accordant à merveille ; des personnages secondaires troubles mais tous intéressants, rajoutant un vrai plus à l’histoire ; une romance à la fois douce et passionnée.

Points négatifs : le début m’a semblé trop rapide, particulièrement la construction de l’amitié entre William et Edgar.


Note : 4,7/5


dimanche 15 septembre 2019

[Chronique] Queen Betsy, Intégrale 2 (Tomes 3 et 4) - MaryJanice Davidson

Littérature de l'Imaginaire

Saga : Queen Betsy
Titres : Vampire et complexée + Vampire et irrécupérable
Tomes : 3 et 4
Auteur : MaryJanice Davidson
Editions : Milady
Genres : Bit-lit, Humoristique
Pages : 560
Sortie : 20 Mars 2015
Prix : Poche





EMPRUNT





Résumé : Retrouvez la plus fashionista des vampires avec deux tomes de la série réunis en un seul volume !

Être reine des vampires n'a pas que des avantages, croyez-moi ! Entre ma garce de belle-mère et ma demi-soeur qui n'est autre que la fille de Satan, difficile d'organiser en toute sérénité mon mariage avec le superbe Éric Sinclair. D'autant qu'un tueur en série se balade dans la nature. Il a tendance à choisir des victimes grandes et blondes... comme moi, quoi ! Espérons que mon enterrement de vie de jeune fille n'en devienne pas un vrai...






Avis : Cette lecture date du 23 Février, j'ai enchainé les deux tomes et j'ai tout de suite ouvert le pc pour en écrire mon avis sur le blog.

Nous retrouvons donc Betsy, toujours vampire, toujours Reine et surtout, toujours elle-même. Elle joue toujours le chaud et le froid avec Sinclair, du moins, jusqu'à ce qu'elle se rende (ENFIN) compte de ce que j'ai compris depuis le début, mais soit. 
Elle est toujours pleine de vie (ou de mort, en fonction des points de vue) et j'étais très heureuse de la retrouver. Sinclair me plait de plus en plus même si ce côté "je garde tout secret" commence à m'énerver … c'est pas compliqué de dire les choses, même si on sait tous que Betsy aura du mal à l'entendre. M'enfin bon, ça reste un protagoniste que j'adore suivre malgré ses zones d'ombres ; j'espère juste apprendre à mieux le connaitre dans la suite des tomes parce que vu le tournant que prend leur relation, se serait peut-être bien d'en apprendre plus.. enfin je dis ça, je dis rien … 
Les autres protagonistes sont toujours très touchants et attachants (sauf la belle-mère, clairement !). J'ai adoré le nouveau personnage qui, je le sens, va prendre beaucoup d'importance dans la suite des évènements et j'ai réellement hâte de voir ça. 

L'intrigue est toujours bien menée et même si ça n'est pas forcément originale (problèmes, problèmes chez les vampires, etc …), c'est une saga dont je prends plaisir à lire chaque tomes. D'ailleurs, si vous ne l'avez toujours pas fait, je vous recommande chaudement cette lecture !

La plume est fluide, l'histoire est prenante et agréable à lire et les protagonistes sont dingues et super attachants. Bref, cette saga à beaucoup de choses pour vous plaire ! 





samedi 14 septembre 2019

[Interviews] Jonathan Lhuillier

ENFIN le retour des interviews ! 

Alors il est vrai que 3 interviews sont sorties durant l'été mais je les avais publié il y a un moment et je ne me suis pas du tout occupée des interviews reçues durant environ 2 ou 3 mois. Autant vous dire que j'ai un peu de retard mais je profite de ma semaine de reprise (ou j'ai respectivement 2, 2 et 3 heures de cours sur 3 jours différents) pour m'en occuper avant d'avoir des heures de cours dans tous les sens. 

Du coup, si les interviews vous intéresse, suffit toujours de me contacter sur mon adresse mail (booksaddictavis@outlook.fr) mais je ne promets pas de vous répondre ou de programmer l'interview rapidement. Je ferais en fonction du temps que je pourrais avoir.





Trêve de blabla, aujourd'hui c'est Jonathan Lhuillier que nous accueillons sur Amabooksaddict (et pas sur Amazon comme je n'arrête pas de me planter à chaque articles d'interview x)). 

*****



Bonjour Jonathan et bienvenue sur Amabooksaddict, 







Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?



Bonjour à tous. Je m’appelle Jonathan, j’ai 25 ans (si, si, je vous assure que nous sommes encore en 2017) et je suis Auteur, Graphiste, Blogueur et Youtubeur (et non, je ne m’ennuie pas dans la vie haha).







Depuis quel âge écris-tu ? Quel a été ton premier roman terminé ?



Alors, comme beaucoup d’auteur.ices, j’écris depuis l’adolescence, vers 13 ans, environ.

Depuis mes 13 ans, j’ai évidemment beaucoup écrit, mais je n’ai jamais terminé de vrai roman avant #MissionAssassin, en 2019, coécrit avec Aurélie Chateaux-Martin.








Pourquoi publier en autoédition ?



Concernant #MissionAssassin, à la base, il devait participer à un concours d’écriture pour une petite maison d’édition, mais nous avons décidé de l’autopublier pour diverses raisons.

En fait, j’ai découvert ce mode d’édition il y a quelques années (2014, environ) et j’en suis tout simplement tombé amoureux, principalement pour la grande liberté qu’il apporte et j’ai tout de suite décidé que je choisirais d’être autoédité. J’aime beaucoup apprendre des choses et croyez-moi, quand on choisit l’autoédition, on en apprend énormément.








D'où viens tes idées pour l'écriture ?



Très souvent, mes idées me viennent de rêves. Des rêves assez forts, qui me réveillent en pleine nuit la plupart du temps et qu’il faut absolument que je note dans l’instant. Évidemment, tout n’est pas toujours bon et il faut aussi beaucoup modifier, peaufiner, élaguer. Parfois je n’ai aussi qu’un personnage, sans l’histoire qui va avec, mais elle se révèle petit à petit.

Étant également très fan de séries TV, j’ai développé pas mal de fanfiction ou séries dérivées quand j’étais plus jeune et mes idées de l’époque sont toujours là, même si elles ont bien évolué et se sont complètement détachées de leur univers d’origine.








En quelques mots, peux-tu nous présenter ton roman ?



#MissionAssassin raconte l’histoire de Cian et Ashvin, deux élèves de la plus grande Académie d’Assassins au monde, située à Londres. Cian est très amoureux d’Ashvin, mais ce dernier le déteste. Ils vont cependant devoir faire équipe lors d’une mission et vont évidemment se rapprocher et surtout découvrir un complot qui les dépasse. Romance, suspens et action s’y mélangent pour donner un résultat assez inattendu.








As-tu d'autres projets à venir ?



Oh oui ! J’ai énormément de projets à venir ! Mais le plus proche est la suite de #MissionAssassin, dont nous allons commencer l’écriture avant la fin de l’année.

Pour les projets personnels, j’ai une nouvelle (ou roman court, à voir haha) de Science-Fiction, ainsi que la première “saison” d’une saga d’Urban Fantasy, mettant en scène une confrérie de sorciers (ainsi que tout un tas d’autres histoires dans le même univers).








As-tu un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?



Alors, étant vegan, je pris le Dieu Brocolis une bonne demi-heure avant de commencer à écrire et ça va tout seul ensuite, c’est presque magique !

Plus sérieusement, je n’ai pas vraiment de rituel particulier. J’essaie juste de me mettre dans une petite bulle et de trouver une musique représentant l’ambiance de ma scène ou de mon roman (mais ce n’est pas systématique).

Par contre, je lance toujours un chronomètre. J’ai un léger toc avec ça, je me chronomètre même quand je lis, sans pour autant entrer dans une optique de compétition, j’aime juste connaître mon temps haha.








Une dernière chose à nous dire ?



Eh bien, déjà merci beaucoup pour cette interview, ça m’a fait sincèrement plaisir d’y répondre.

Ensuite, j’invite tout le monde à me suivre sur mes réseaux sociaux, je suis quasiment partout.

Si vous désirez une couverture de roman, c’est ma spécialité donc n’hésitez pas à visiter mon portfolio. Mes romans sont disponibles sur Amazon et… voilà, voilà haha. Bisous et portez-vous bien !





*****

L'interview touche à sa fin et je remercie fortement Jonathan pour sa participation. 

Vous pouvez le retrouver sur Facebook (Graphisme)Facebook (Blogueur)TwitterInstagram (Graphisme)Instagram Auteur/BlogueurYouTube. Techniquement, je n'ai oublié aucun lien mais bon, dans tous les cas, vous avez de quoi faire si vous souhaitez le contacter.

Son roman est disponible sur Amazon et ma chronique est disponible sur le blog.


vendredi 13 septembre 2019

[Série] The Boys


Pour la petite présentation, nous avons là une série disponible sur Amazon Prime et qui est sortie il y a peu. Sur un coup de tête et la veille de ma rentrée, je me suis connectée et j'ai lancé la série sans vraiment savoir à quoi m'attendre. Je savais simplement qu'on allait suivre des super-héros mais ça s'arrêtait là.

Nous suivons effectivement des super-héros mais ils sont au total de 7, c'est une super équipe qui est plus mis en avant que les autres héros. Une jeune femme va rejoindre cette équipe et nous suivons donc plus ou moins leurs missions. C'est pourtant plus complexe que ça puisque nous suivons également un groupe d'humains souhaitant mettre un therme à la grandeur de cette équipe.

Au niveau de l'intrigue et de l'histoire, je dois dire que cette série est incroyable. J'ai beaucoup aimé les retournements de situation, le fait qu'on en apprend plus au fur et à mesure des épisodes, etc. Vraiment, c'était génial.

Malheureusement, je dois dire que je n'ai pas eu un tel coup de cœur pour les personnages. En effet, si l'histoire est très intéressante à suivre, les personnages beaucoup moins. Nous avons une équipe de 7 supers mais on ne parle vraiment que de 4 d'entre eux dont le super chef qui fini par nous énerver. Du moins, moi, il a fini par m'énerver à force de tout ramener à lui.
Bref, si je trouve dommage le fait qu'on ne s'intéresse vraiment qu'à 4 héros sur 7, nous en apprenons légèrement plus sur un 5e. Ce personnage en question a fait une chose horrible au tout début de la série, une chose que je n'ai pas apprécié du tout, mais les scénaristes font en sorte qu'on s'attache tout de même à lui et ça m'a perturbé. De plus, il fini par s'excuser de ce qu'il a fait, plusieurs épisodes plus tard, et je n'ai pas apprécié la raison pour laquelle il s'excuse. C'est d'ailleurs suite à ça que je me suis rendue compte que toute la série était basé sur ce même point ; tout est fait pour la carrière des super-héros.

L'histoire les fait passer pour des êtres incroyables et c'est vrai mais c'est plus profond que ça et j'ai trouvé légèrement dommage le fait de se concentrer uniquement sur l'aspect un peu politique en fait.

Cependant, il y a tout de même des points que j'ai aimé chez les personnages. En effet, je trouve qu'ils ont une psychologie très intéressante à suivre. Quand on connait LE secret, on peut tout à fait comprendre certains points de leur caractère et, même si ça n'excuse pas leurs agissements, on fini par comprendre pas mal de chose et c'est en ça que j'ai apprécié cette série.

Pour le coup, je ne sais pas trop si une saison 2 est prévue, personnellement, je ne suis pas spécialement pour puisque la saison se termine plus ou moins bien pour tout le monde. Après, à voir.

Ce n'est pas une série que je vous recommanderais à 100% mais n'hésitez pas à la regarder pour vous en faire votre propre avis. J'aimerais beaucoup pouvoir échanger avec vous à ce sujet. D'avance, un "bon" visionnage.

jeudi 12 septembre 2019

[Chronique] Jane Yellowrock, Tome 2 - Faith Hunter

Littérature de l'Imaginaire

Saga : Jane Yellowrock
Titre : La croix de sang
Auteur : Faith Hunter
Editions : Panini
Genre : Urban Fantasy
Pages : 480
Sortie : 8 Mai 2013





EMPRUNT





Résumé : Chasseuse de vampires et porteuse de peau, Jane Yellowrock est l’'ennemie public numéro un des créatures de la nuit, mais elle est aussi leur unique espoir de survie ! Le conseil des vampires de la Nouvelle-Orléans, a engagé Jane pour tuer un des leurs. Il a en effet enfreint leurs lois, et doit par conséquent être éliminé. Jane va tenter de mettre un terme à des querelles centenaires. Elle n'’aura jamais été aussi proche de percer le secret de l'’apparition des vampires, mais travailler pour l’'ennemi peut être aussi dangereux que de le traquer.





Avis : C'est un roman que j'ai lu le 22 Février et que j'ai chroniqué le 23. Pour le coup, j'ai emprunté ce tome 2 si vite après ma lecture du premier tome, simplement parce que je bossais dans la structure et que tout me faisais envie. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai dû renouveler mon emprunt deux fois parce que j'avais envie de le lire mais il n'était pas prioritaire et c'est seulement quand je me suis rendue compte que je ne pouvais plus prolonger que je me suis dis qu'il faudrait que je le lise.

Nous retrouvons donc Jane Yellowrock dans une nouvelle mission ; mission qui était, selon moi, meilleure (ou du moins plus prenante) que la précédente. Au fil du temps, elle se fait vraiment son réseau, que ce soit chez les policiers ou les vampires, voir ailleurs, et c'était pas mal de suivre tout ça.

Pour le coup, mon seul point négatif c'est que j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. Pourtant, une fois vraiment prise par ce que je lisais, j'ai dévoré les pages et j'ai terminé l'ouvrage le soir même.

Jane est une héroïne comme je les aime, badass et qui n'a pas besoin des autres pour se sortir d'affaires (même si, par devoir et obligations, elle n'a pas forcément le choix). Elle a du caractère et ferait tout pour protéger ceux qu'elle aime.
Les autres protagonistes sont tous très intéressants à suivre et j'ai vraiment envie de les revoir dans le prochain donc je pense que je vais emprunter la suite d'ici un mois ou deux.
J'adore l'ambiance, la plume est fluide, l'univers est riche ; bref, c'est une saga que j'apprécie et que je recommande.






mercredi 11 septembre 2019

[Chronique by Kaze] My Number 1 des tomes 1 à 5 - Hashigo Sakurabi






Par Lucifer notre seigneur ! Il faut savoir que j'ai lu ce manga après avoir vu l'adaptation animé, donc je connaissais l'histoire et je savais que le manga était plus .. hard !
L'histoire est très bien ficelée, on a le droit à toutes les émotions, on a le droit à des scènes toutes mignonnes, droles ou bien sérieuses et de joyeux cliffhanger !

Concernant les personnages ! 
Azumaya est un ange au premier regard, il ne faut pourtant pas se fier aux apparences. J'ai rarement vu un si grand pervert ! XD 
Et que dire de Takato...IL EST TELLEMENT CUTE AHFHZEF !! Pardon, je me calme ! Même si ce sont mes deux personnages préférés, j'aime aussi énormément les autres personnages. 

Pour ce qui est des couvertures, je les trouve toutes mignonnes ! Elles sont plutôt simples mais jolies ! ^w^

Maintenant, j'aimerai juste dire quelques mots sur l'adaptation animé. Juste, s'il vous plait … il faut IMPERATIVEMENT qu'ils arrêtent de censuré ! Voilà, j'avais juste ça à dire ! x) 

Je conseille cet animé, par ce que j'ai adoré !