dimanche 7 juillet 2019

[Chronique] Felicity Atcock, Tome HS : Les Anges ont la mort aux Trousses - Sophie Jomain et Maxime Gillio

Littérature de l'Imaginaire

Saga : Felicity Atcock
Titre : Les anges ont la mort aux trousses
Tome : Hors série
Auteurs : Sophie Jomain et Maxime Gillio
Editions : Rebelle
Genre : Fantastique, Horreur
Pages : 134
Sortie : 17 Mars 2016
Prix : Papier





Résumé : Si je vous dis que je viens de rencontrer un zombie, vous me croyez ? Remarquez, je ne suis plus à ça près. Sauf que celui-ci, il est quand même d’un genre particulier. Odieux, macho et… intelligent. C’est bien ma veine !
J’aurais beaucoup à dire sur Orcus Morrigan, mais il n'y a pourtant qu’une seule chose à retenir : pas de bras, pas de pancréas ! Information donnée à toutes fins utiles. Faites-en ce que vous voulez ! Mais si vous le croisez un jour… pensez-y.






Avis : Pour le coup, j'ai acheté ce roman à Livre Paris l'année où il est sorti mais ayant mis la saga Felicity Atcock en pause après ma lecture du tome 3, je n'ai lu cet hors série que le mois dernier. A savoir aussi que le personnage masculin, Orcus Morrigan, est le zombie de Maxime Gillio dans son roman Manhattan Carnage, que j'ai acheté en même temps que celui-ci mais que je n'ai toujours pas lu. 

Pour en revenir à l'histoire, nous retrouvons notre Felicity Atcock au 5e mois de sa grossesse, pendant un passage du tome 3 de la saga. Elle fait la rencontre d'Orcus Morrigan, un zombie particulièrement haut en couleur (ou pas, si on se fit à son teint cadavérique). 

Ce roman m'a redonné envie de plonger dans la saga de Sophie Jomain et je suis vraiment très impatiente à l'idée de découvrir le tome 4 (et les suivants qui m'attendent sagement dans ma pal depuis une éternité). C'est une histoire très courte et pleine d'actions qui m'a très vite accroché tout en me donnant envie d'en découvrir plus sur le personnage d'Orcus Morrigan. Je compte bien lire son roman d'ici très peu de temps. 

Le caractère des protagonistes et les notes de bas de pages des auteurs m'ont fait rire plus d'une fois et j'ai tout simplement adoré ce court roman qui saura plaire à tous les fans de la saga de l'autrice. Cependant, je tiens tout de même à préciser qu'Orcus Morrigan étant un zombie, il ne fait pas dans la douceur et la finesse. 

Deux plumes captivantes qui se mêlent à merveille pour nous vendre une histoire riche en rebondissements et en personnages loufoques. 









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire