mercredi 31 juillet 2019

[Acquisitions Livresques + Bilan] Juillet 2019 + Japan Expo 2019

Services Presses






Achats (Numériques ou Papiers)

PS : J'ai également acheté, en version papier, les deux bonus du Pavillon des Chimères disponibles sur le site et la boutique de l'autrice. A savoir qu'ils arriveront qu'en septembre puisque c'était des précommandes.

Eh oui, je sais, j'ai totalement craqué mon slip x)


Heureusement que j'avais mis de côté en vu de ce mois de juillet … je sentais venir la catastrophe !














Achats Japan Expo
Bilan

C'est avec Kazu que nous nous sommes rendues à la Japan Expo du 4 au 7 Juillet inclus. Nous avions pris le pass 4 jours en croisant les doigts pour qu'elle ne soit pas aux rattrapages, haha. 

Comme vous avez pu le voir sur les réseaux, j'ai eu ma première année de DUT et ma sœur a eu son bac mention assez bien avec de très bonnes notes dans les matières avec le plus haut Coeff (voire de très bonnes notes tout court en fait) donc nous étions super contents pour elle et nous avons donc bien pu profiter de la Japan.

Pour faire un bilan de cette convention, nous sommes parties mercredi sur Villepinte avec deux nuits à l'hôtel + deux nuits chez ma tante. 

Le premier jour (jeudi), nous n'avons pas pu faire grande chose puisque Kaze a été voir VanRah, une mangaka française qu'elle adore et nous avons fait la queue pendant quasiment 5 heures. Cela valait le coup, c'est sûr (surtout que ma sœur en est fan) mais, du coup, nous étions vite épuisée et nous trouvions la journée interminable. Nous sommes quand même passées sur le stand MxM Bookmark pour que je puisse récupérer ma commande d'H.E.R.O - Tome 3 et faire mes deux premiers achats. A savoir que je suis allée sur le stand tous les jours et que j'ai acheté tous les jours … x')

Le lendemain, achats de 5 nouveaux livres chez MxM et j'ai gagné 1 roman. J'ai d'ailleurs racheté 1 roman le samedi et encore 1 le dimanche, c'est également là où j'en ai gagné un autre (une intégrale pour le coup).

J'ai d'ailleurs pu rencontré plusieurs autrices sur la stand pendant les 4 jours (enfin 3 puisque je n'ai pas fait de dédicace le dimanche) : Reru, Camille Jedel, Camille Wright, Faith Kean, Candice Ulrik, Jessica Naide … Ce fut de merveilleuses rencontres.. Concernant Reru, ma chronique sur son dernier roman était la première qu'elle recevait. Pour Camille Jedel, son roman est mon dernier gros coup de cœur en date. Pour Camille Wright, j'étais juste très heureuse de gagner son roman et de pouvoir discuter avec elle, de plus, j'adore la petite dédicace. Je pense que pour Faith Kean vous le savez mais j'ai eu quasi que des coups de cœur avec ses romans donc j'étais très heureuse de pouvoir discuter avec elle. Même chose pour Candice Ulrik dont j'adore la saga (et j'attends le tome 3 avec impatience haha). Puis Jessica Naide c'est particulier, en fait, j'ai lu son roman au tout début presque, quand il est sorti en autoédition donc c'était juste dingue de pouvoir la rencontrer -enfin- et je suis tellement heureuse pour sa publication.


Avec ma sœur, nous avons également été plusieurs fois sur la scène show + Q/R de groupes de rock japonais et j'ai fait une très belle découverte : The Sixth Lie. J'ai tellement craqué sur les chansons que je me suis achetée un album (bon, je l'avoue, je me serais bien acheté les 2 autres mais les vendeurs ne prenaient que le liquide et pas la carte bleue et, forcément, je n'avais plus assez de liquide x')). 

En plus des petits stands d'illustrateurs indépendants (que nous étions très heureuse de rencontrer), nous avons pu voir (et acheter chez) Rituhell, Dragibuz, Chane … Nous avons achetés sur d'autres petits stands également mais je dois dire que je ne me souviens malheureusement plus des stand (le gros boulet -_-)
Sur le stand de Dragibuz, nous avons acheté des cartes (j'avais bien envie de prendre un tableau pour l'appart mais financièrement, ça ne passait plus du tout alors je ferais de "meilleurs" achats au prochain salon haha). Sur celui de Chane, je lui ai acheté son livre qu'elle m'a gentiment dédicacé (et elle a été SUPER VITE pour me dessiner un dragon, je suis trop fan!). Et même chose sur le stand de Rituhell, son livre, mais également une grande affiche que je trouvais très jolie.

Je n'ai plus le nom en tête maos je me suis achetée également des posters et marques pages à l'effigies des saisons et signes astrologiques de mes sœurs et de moi-même.
Kaze s'est achetée plusieurs mangas (d'ailleurs, je m'en suis achetée un également) tout comme plusieurs portes clefs, décorations de téléphones, posters, … Elle a fait une grosse dépense sur le stand de VanRah en lui prenant ses 5 tomes d'une série + un HS d'une autre mais également un t-shirt et d'autres goodies. Ses derniers achats, datant du dimanche, était une ombrelle et 3 posters.

Pour notre jeune sœur, nous lui avons pris un oreiller, un t-shirt et des posters également.

Bref, comme vous pouvez le voir, ce fut 4 jours très agréable dans lesquels nous avons pu faire d'excellente rencontre. J'ai d'ailleurs pu rencontré Mariam du blog http://livrescroquer.blogspot.com/ et sa famille a qui je fais de gros bisous. C'était réellement une très belle rencontre. Surtout quand on sait que nous discutons ensemble depuis très longtemps via les réseaux ! ^^'


















Comme vous pouvez le voir, j'ai quand même fait l'effort d'acheter des suites de sagas.. C'est bien, non ?! (Ah, et le manga que j'ai acheté c'est Heartless de Masumi Nishin).



Participation Ulule

J'ai reçu le colis de Jeanne Sélène (Animaux à voir + Si j'avais un ami lama…) ainsi que le colis de Marie Campanula (une BD LGBTQIA+, en anglais, qui s'appelle Cosmic Love) et un dernier colis qui n'était autre que le carnet de Miraculous

Pochettes sur la boutique de Carole : 5 + 3 MP
https://www.mybookscreations.com/



*****

J'ai tout de même lu déjà 8 romans (je ne compte pas les services de presses mais uniquement mes achats, qu'ils soient numériques ou papiers). 
J'ai également déjà lu les ouvrages de Chane (Draconis) et Rituhell (Enfants des Bois) ainsi que les ouvrages de mes participations Ulule.

[Chronique] Le Clan Marian, Tome 2 - Lucy Lennox


Saga : Le Clan Marian
Titre : Teddy
Tome : 2
Auteur : Lucy Lennox
Editions : Juno Publishing
Genre : Romance MM
Pages : 240
Sortie : 18 Juillet 2019
Prix : Numérique





Résumé : Teddy : s’il y a une chose que je ne fais pas, c’est m’engager. Vous ne devenez pas un photographe primé en restant au même endroit. Je suis toujours sur la route, à la recherche de la photo suivante, du prix suivant, du corps brûlant suivant. C’est ainsi que j’ai atterri sous le porche de M. James Marian au milieu de nulle part en Alaska. Il est connu sous le nom de « l’homme qui murmurait à l’oreille des animaux sauvages », et je veux le photographier en action. Il est réticent au début, mais je peux être persuasif.


Rapidement, je l’ai dans mon lit en train de dire « oui » encore et encore, mais mon habileté à ficher le camp est entravée par une tempête de neige à Denali.

Jamie : Je me suis toujours considéré du genre à me marier. Jusqu’à ce que je sois abandonné au pied de l’autel. Maintenant, j’ai une nouvelle devise : ne jamais s’engager et ne jamais tomber amoureux. Alors, quand un photographe animalier arrogant décide que je suis la clé pour son chef-d’oeuvre suivant, cela semble être l’arrangement parfait : le professionnel n’est en ville que pour une brève mission, puis il partira. Pas d’engagement, pas d’attaches, et aucune chance que mon coeur soit brisé à nouveau.

Il n’y a qu’un problème : je pense que je suis en train de tomber amoureux. Maintenant, je crains d’être peut-être du genre à me marier, après tout. Et il ne l’est certainement pas.





Avis : Pour commencer, un grand merci aux éditions Juno Publishing pour l'envoi de ce roman numérique. 

Dans ce tome deux, nous faisons la rencontre de Teddy, l'un des frères de Blue que nous découvrions au côté de Tristan dans le premier tome. Teddy est photographe animalier (animaux sauvages) et il n'a qu'une idée en tête : faire la rencontre et photographier Jamie Marian qui murmure à l'oreille des animaux sauvages. 
Jamie refuse la demande pour une raison très logique mais Teddy passe outre et décide de venir tout de même en Alaska. Autant vous dire que Jamie est loin d'être heureux de cette visite surprise et il le fait bien remarqué. De fil en aiguille et au côté d'animaux sauvages, les deux hommes vont apprendre à se connaître et, éventuellement, à s'aimer.

Pour le coup, j'ai très vite eu un coup de cœur pour Teddy et Jamie. Un peu comme pour Blue et Tristan dans le premier tome d'ailleurs. Teddy est très différent de son frère et j'ai beaucoup aimé le découvrir à travers ce roman. Teddy est un solitaire, pas forcément par choix et justement pas absence de choix. En effet, quand on voyage tout le temps pendant de longue période, c'est difficile d'entretenir une relation durable. Au contraire de Jamie qui souhaite s'engager et se marier, enfin ça, c'était avant que son ex l'abandonne au pied de l'hôtel, maintenant, il se dit que peut-être une relation sans lendemain avec Teddy ferait plus l'affaire. Les deux hommes n'avaient donc pas prévu de tomber amoureux et vont donc devoir s'habituer à cette situation qui ne sera pas facile vu le caractère des deux hommes. 

La partie autour des animaux sauvages m'a beaucoup plu, je visualisais les clichés de Teddy ainsi que les scènes que vivaient les deux hommes et j'ai beaucoup aimé. Ce sont deux métiers magnifiques et ça doit être splendide à voir et à vivre. 

L'histoire est très mignonne et j'ai beaucoup aimé retrouvé la famille Marian vers la fin du récit, principalement Blue et Tristan, c'est vrai, mais également June dont je suis super impatiente de découvrir le tome (c'est le prochain, j'espère qu'il sortira vite haha). 

La plume est douce, fluide et très agréable à lire. J'ai adoré ce tome deux et je suis vraiment très heureuse d'avoir l'avoir lu maintenant, il m'a fait beaucoup de bien. 

En bref, un tome deux tout aussi bien que le premier et une saga de romances que je vous recommande fortement ! 

PS : Je suis encore plus heureuse car je suis en panne de lecture côté services presses depuis quelques jours et je galère un peu dans mes choix de lectures personnelles. Je pensais ne pas lire de service presse avant août voire fin août à cause du boulot mais c'est sur un coup de tête que j'ai ouvert ce roman et je ne le regrette absolument pas. Vraiment, lisez cette saga car elle est trop bien. 


lundi 29 juillet 2019

[Chronique] Kase-san & les belles-de-jour (tome 1), et Kase-san & le bento (tome 2) - Hiromi Takashima

Kase-san & les belles-de-jour (tome 1), et Kase-san & le bento (tome 2) - Hiromi Takashima











Titre: Kase-san
Autrice: Hiromi Takashima
Éditions Taifu comics
Genre: manga, yuri
Âge: tout public
Série en cours, 2 tomes parus



SERVICE PRESSE





Résumé:


Je vous en prie, faites que Kase m’aime !

La belle Kase, de la classe d’à côté, est la championne du club d’athlétisme. La timide préposée aux plantes, Yamada, fait sa rencontre devant les belles-de-jour qu’elle a elle-même plantée ?!


Une histoire entre deux jeunes filles au cœur pur !




Chronique d'Aurélie


Tout d’abord un grand merci à Taifu comics pour ce beau partenariat et pour leur continuelle gentillesse et disponibilité. D’autant que pour ce manga, j’ai eu la chance de pouvoir obtenir le tome 1 pour la sortie du tome 2, afin de rattraper mon retard et découvrir cette série. Mille mercis encore, donc, de m’avoir permis de découvrir ces deux premiers opus qui sont des coups de cœur.

D’abord je dois préciser que je n’ai pas une grande expérience du monde du yuri, mais après avoir lu Hana no Breath de Caly (sorti chez H2T, chronique sur le blog également), qui est un shojo-ai, j’avais envie de trouver des yuri de ce type, tout doux, tout lumineux, de vraies tranches de vie positives, et réalistes. Je n’ai rien contre l’érotisme, donc ça ne m’aurait pas gênée qu’il y en ait, mais j’avoue que les énormes seins qu’on voit parfois sur les couvertures des yuri me semblent rédhibitoires. Ici, nous suivons deux lycéennes qui tombent amoureuses l’une de l’autre, tout en douceur, c’est touchant et très beau, ça a vraiment été une très belle découverte.

Je fais une chronique globale pour les deux premiers tomes, ce qui vous permettra de découvrir cette histoire sans spoilers sur le tome 2.

Les couvertures sont super jolies. Colorées, pétillantes, elles respirent la joie de vivre, comme les deux héroïnes, Yamada et Kase. On sent leur complicité, leurs tendresse, leur amour si pur, qui nait et se renforce en douceur. Oui, la douceur semble être le maitre mot de ce manga, et les couvertures lui font hommage.

Sur le devant, on voit nos deux lycéennes main dans la main, souriantes et heureuses, unies et complices (sur les deux tomes, même si la pose est différente). Elles sont super mignonnes dans leurs uniformes de lycéennes, et il se dégage d’elles beaucoup d’énergie, de dynamisme, de joie.

Les quatrièmes de couverture sont tout mignons avec leurs nombreuses illustrations chibis montrant des scènes de la vie de Yamada et Kase. Avec humour et tendresse, c’est vraiment très joli.

Les dessins sont magnifiques. Les héroïnes sont très belles, mais aussi très différentes. Là aussi je les ai trouvés pétillants et énergiques, ils donnent beaucoup de pêche au manga tout en étant très agréables à regarder.

Que dire de l’histoire ? Elle est très simple, peut-être même très « commune », mais la manière dont elle est abordée, avec douceur, joie et énergie, en fait un petit bijou. C’est vraiment une histoire qui met du baume au cœur et nous donne envie de sourire tout du long. Et en plus c’est tout public, ce qui permettra aux plus jeunes de profiter aussi de cette belle lecture <3 Mon fils de 12 ans l’a lu, il s’est régalé, et l’a trouvé tout mignon, et vraiment super.

On s’attache très vite aux deux héroïnes. À Yamada et à sa timidité, sa persévérance, ses efforts en toutes choses (elle est très travailleuse, et se soucie des autres), sa grande pureté, aussi, et à Kase, son côté sportif, son goût de l’effort, son assurance et sa gentillesse. Elles sont opposées sur bien des points, Yamada est un peu gourde sur les bords (mais pas nunuche ou maladroite non plus), Kase est sportive et débrouillarde, mais elles s’assemblent à merveille, et se ressemblent dans leur douceur et leur bienveillance, leur joie de vivre, aussi.

Être ensemble les pousse à se dépasser, elles sont heureuses quand elles se fréquentent, ça se sent. Elles se stimulent pour se tirer vers le haut, et elles rayonnent chaque jour un peu plus. D’abord amies, elles éprouvent malgré tout des sentiments l’une pour l’autre, et si Yamada est trop timide pour en parler à Kase, et se contente de sa présence à ses côtés, l’énergique et dynamique Kase finira par passer à l’action. Avec un naturel touchant, et beaucoup de délicatesse. Leur relation qui se construit pas à pas est spontanée et logique, et si Yamada se dit parfois qu’en tant que fille elle ne devrait pas aimer une autre fille, les questions restent légères tout autant que leur amour. Ça fait du bien, un manga qui traite l’homosexualité (ou de la bisexualité, on ne sait pas trop si Yamada est lesbienne ou bi, d’ailleurs c’est plus traité comme un amour de personne à personne que comme une romance entre deux filles uniquement attirées par les filles) avec autant de douceur et de naturel.

Il y aura malgré tout beaucoup de questions, dans ces deux premiers tomes, mais pas tellement autour de leur relation, de savoir si leur amour est juste ou non. Non, en fait, ce qui tracasse Yamada c’est plutôt le passé de Kase, les rumeurs qui existent à son sujet, le fait qu’elle est hyper populaire. D’ailleurs là aussi chapeau, parce que les rumeurs prêtent à Kase de nombreuses amantes passées (féminines, donc), mais la mangaka en a malgré tout fait l’un des personnages les plus populaires de son lycée. Je trouve ça assez génial.

Yamada et Kase évoluent dans deux mondes très différents, mais elles apprécient chaque moment passé ensemble. Même si parfois, en tant qu’adolescentes, elles ont du mal à exprimer leurs pensées, leurs doutes et leurs craintes, elles restent unies, et leur douceur, leur gentillesse, leur permettent de traverser les épreuves et ébauches d’orage sans scandale ni réelles disputes. C’est très reposant, et très agréable.

Une très belle histoire, donc, qui m’a fait beaucoup de bien au cœur. Douce, pétillante et tendre, un vrai beau coup de cœur pour ces deux premiers tomes si mignons <3



Points positifs : de très beaux dessins ; beaucoup de douceur et de tendresse ; des personnages très attachants ; la manière dont l’homosexualité est traitée avec beaucoup de naturel m’a énormément plu.

Points négatifs : pas trouvés.




Note : 4,7/5



[Chronique] Tyack & Frayne, Tome 1 - Harper Fox

Littérature de l'Imaginaire

Saga : Tyack & Frayne
Titre : La Bête de Bodmin Moor
Tome : 1
Auteur : Harper Fox
Editions : MxM Bookmark
Genres : Policier, Suspense, Romance
Pages : 105
Sortie : 12 Juin 2019
Prix : Numérique





SERVICE PRESSE





Résumé : Toute sa vie, Gideon Frayne a été policier dans le village de Dark à Bodmin Moor. Il ne mène pas une vie à cent à l’heure, mais il prend son métier très au sérieux et son premier cas de disparition d’enfant le ronge. Quand son patron fait venir un voyant pour l’aider sur l’affaire, il est écœuré – il est flic, il a la tête sur les épaules et il ne croit pas en ces choses-là. Il ne peut s’empêcher de penser que l’arrivée de l’extralucide Lee Tyack est une façon de lui faire remarquer qu’il n’a pas retrouvé la petite fille.


Mais Lee est difficilement détestable, même si Gideon essaie. Au début, les visions de Lee sur le dossier ne veulent rien dire, mais il semble voir clairement dans le cœur de Gideon. Fils d’un pasteur méthodiste, élevé dans un petit village de Cornouailles, Gideon a dissimulé sa sexualité pendant des années. Cela lui a coûté un amant et il n’arrive pas à croire que le nouvel arrivant aux yeux verts puisse faire remonter de vieux sentiments et l’attirer autant.

Gideon et Lee commencent à travailler ensemble sur l’affaire. Mais des forces malveillantes sont à l’œuvre dans le village endormi de Dark et elles ne sont pas toutes d’origine humaine. Gideon commence à se demander, contre toute logique, si la terrifiante légende de la bête de Bodmin n’aurait pas une part de vérité, finalement. Lors d’une nuit d’Halloween, alors que la brume consume la lande, Gideon doit courir contre la montre pour sauver non seulement l’enfant perdu, mais aussi l’homme qui avait commencé à restaurer la foi dans son cœur.





Avis : Pour commencer, un grand merci aux éditions MxM Bookmark et à Netgalley pour ce service presse numérique. 

Pour le coup, j'ai tout de suite été intriguée par le résumé. Une certaine ambiance s'en dégage et j'étais curieuse de la découvrir dans le roman. Malheureusement, cette lecture n'a pas été aussi positive que ce que je souhaitais. 

Je ne compte pas faire de résumé car le roman est plutôt court et le résumé suffit amplement. Si j'ai apprécié découvrir l'intrigue et suivre l'enquête de Gideon, j'ai eu beaucoup de mal avec son personnage comme celui de Lee. Je n'arrivais pas à m'attacher à eux et je lisais uniquement pour connaître le fin mot de l'enquête mais le reste ne m'intéressait pas plus que ça.

Je suis la première dégoutée à l'idée de ne pas avoir accrocher aux protagonistes car l'univers et l'ambiance sont vraiment très bons et je suivais l'enquête avec grand intérêt. Je sais que les personnages seront plus développés dans le prochain tome et que celui-ci n'est qu'une mise en bouche mais je ne ressens pas l'envie de continuer cette série. Je préfère arrêter là et la laisser trouver d'elle-même d'autres lecteurs qui, je n'en doute pas, auront un meilleur avis que le mien. 

N'hésitez pas à découvrir ce roman si celui-ci vous intéresse. Je serais d'ailleurs curieuse de connaître votre avis après lecture donc n'hésitez pas à m'en faire part. 





dimanche 28 juillet 2019

[Chronique] La perle cachée - Mary Balogh


Saga : Les Introuvables
Titre : La perle cachée
Tome : 2
Auteur : Mary Balogh
Editions : J'ai lu
Collection : Aventures & Passions
Genre : Romance historique
Pages : 374
Sortie : 7 Juin 2017
Prix : NumériquePapier





EMPRUNT





Résumé : Harcelée par son tuteur, Fleur Bradshaw a préféré plonger dans les bas-fonds de Londres pour lui échapper. Et c’est là qu’affamée, seule et perdue, en échange d’un repas et de quelques pièces, elle s’offre un soir à un inconnu défiguré par une horrible cicatrice. Mais la chance lui sourit enfin quand elle est engagée comme gouvernante pour s’occuper de la fille du duc de Ridgeway. Quelle n’est pas sa stupeur de reconnaître sous les traits de son employeur le sinistre balafré qui a pris sa virginité ! Un homme décidément énigmatique, torturé, qui l’effraie autant qu’il la fascine…





Avis : Pour le coup, je n'ai pas lu le premier tome qui s'appelle Séduite mais ce n'est pas un soucis puisque les héros sont totalement différents d'un tome à l'autre. Je suis tombée dessus à la ludomédiathèque où j'ai fais mon stage en ce début d'année. Il a donc été lu en janvier et cette chronique date du 30 janvier.

Nous faisons la rencontre de Fleur, une jeune femme qui se sauve dans les bas-fonds de Londres pour échapper à son tuteur qui l'harcèle régulièrement. De fil en aiguille, se sentant seule, affamée et perdue, elle s'offre à un inconnu en échange de quelques pièces. Elle pensait ne plus le revoir et va tomber de haut quand elle découvrira l'identité de son employeur. 

Cette histoire fut très plaisante à lire car nous allons de surprises en surprises et je ne m'attendais pas à certaines révélations. Je me suis vite attachée à Fleur qui fait son maximum pour survivre et être bien. Le duc est également très attachant et différent des ducs que nous pouvons rencontrer dans ce style de roman. C'est d'ailleurs cette différence que j'ai fortement apprécié dans le récit. 

L'histoire se laisse lire et est très intéressante. Je ne m'attendais à rien de particulier avec ce roman, j'avais juste accrochée à la couverture et au résumé donc je suis plutôt contente d'avoir passer un si bon moment de lecture.

La plume est fluide et simple (dans le bon sens) à lire. L'histoire est originale pour ce type de roman et même si on s'attend à la fin, j'étais vraiment super contente pour les personnages. C'est le style de romance assez mignonne qui me fait plaisir de temps en temps. 



samedi 27 juillet 2019

[Chronique] MADK - Ryo Suzuri

MADK, tome 1 - Ryo Suzuri










Titre: MADK
Autrice: Ryo Suzuri
Éditions Taifu comics
Genre: manga, yaoi
Âge: 16+
Série en cours, 1 tome paru



SERVICE PRESSE





Résumé:


Considéré comme déviant par ses pairs, Makoto est ostracisé à cause de ses penchants morbides. Afin de satisfaire ses derniers, il s'est tourné vers la sorcellerie et alors qu'il tente sans trop y croire d'invoquer un démon, voilà qu’apparaît J, archiduc des Enfers . Le superbe démon lui accorde un vœu en échange de son âme, sans se douter que le lycéen va lui faire une requête inattendue : manger sa chair et ses entrailles !

Makoto pensait sombrer dans le repos éternel une fois son souhait exaucé, mais J semble avoir d’autres projets pour lui...


Chronique d'Aurélie


Tout d’abord un grand merci à Taifu comics pour ce beau partenariat et pour leur continuelle gentillesse et disponibilité.

J’avais très hâte de découvrir ce manga qui m’intriguait beaucoup. Le thème est original, et j’avais envie d’en savoir davantage.

La couverture m’a énormément attirée. Très sombre, très esthétique, autant dans la pose des personnages que dans les couleurs (dégradé de gris, fond simple mais argenté). Le dessin y est très beau, on dirait une danse. Mais une danse macabre, qui va très bien avec l’ambiance globale du manga. Je trouve le titre super esthétique, également. De haut en bas, il barre le dessin mais pas les visages, en lettres qui semblent tracées à la main dans du sang.

Cela pose immédiatement l’atmosphère glauque et morbide du manga.

J’ai eu énormément de mal avec les dessins à l’intérieur, par contre. En fait ce n’est pas tellement que je les trouve laids, bon, ils sont très particuliers, mais on se fait aux visages très particuliers, aux yeux immenses cernés de noir, etc. Cela met là aussi plutôt dans l’ambiance hyper sombre et volontairement malsaine du manga. Non, en fait, même si au départ j’ai eu besoin d’un temps d’adaptation face à ce style, ce n’est pas vraiment ça qui m’a gênée, mais bien le fouillis des illustrations. Toutes les scènes « d’action » (sexe, moments d’excitation ou de colère, disputes, affrontements) sont hyper floues. Difficile de comprendre, parfois, de cerner exactement ce qui se passe.

Ça, ça m’a pas mal gênée, même si je m’y suis fait au fil du manga, et qu’à la fin je me suis dit que j’avais bien envie de découvrir la suite lorsqu’elle sortira. Malgré tout à cause de ce côté hyper brouillon, j’ai eu énormément de mal à entrer dans l’histoire.

En fait, c’est assez déstabilisant, parce que ce manga est volontairement malsain, comme je le disais, morbide, trash, horrifique, mais on reste sur sa faim, à cause des dessins trop « flous ». Je ne suis pas nécessairement fan d’horreur et de gore, pour dire vrai, mais quitte à lire quelque chose qui va dans ce sens, j’aime bien qu’on aille au fond des choses. Du coup ça m’a un peu agacée de ne pas toujours cerner ce qui se passait, d’avoir cette sensation de malaise, mais pas complète, vous voyez ? Comme s’il manquait quelque chose pour être vraiment dans cet état de malaise profond que l’histoire aurait dû me procurer.

C’est d’autant plus dommage qu’à la fin, il y a deux superbes illustrations très trash, magnifiques. Bon, vraiment gores, hein, mais c’est beau dans la manière dont c’est assumé. J’aurais aimé que tous les dessins soient de cette qualité, et aussi explicites.

L’histoire en elle-même est très « creepy ». C’est voulu, assumé, et ma foi, c’est bien fait. En soi, je ne suis pas super fan car j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages, mais je pense qu’encore une fois c’est à cause du côté brouillon des dessins. Bon, le personnage de Makoto est tellement spécial qu’il est aussi difficile de s’y accrocher, mais je trouve ça intéressant, parce que justement, il est différent, il est rejeté parmi les humains, ostracisé, et on comprend pourquoi, parce que nous aussi, il nous met mal à l’aise. C’est super bien mené et ça fait réfléchir. À partir du moment où il atterrit chez les démons, on réalise aussi que malgré tout, c’est un garçon gentil et plutôt doux, malgré ses idées, pulsions et désirs bizarres et macabres.

J’ai beaucoup aimé le personnage de J, qui est aussi mystérieux que sympathique. Même si sa façon d’être sympathique passe parfois par des actes flippants comme décapiter son amant avant qu’il ne se fasse baiser pour le punir de se montrer un peu rétif. Il est presque drôle, ce démon si particulier, et il est plutôt attachant. Et super canon, aussi.

J’aime d’ailleurs beaucoup l’idée que dans ce monde, les démons ne sont pas méchants en soi. Certes, ils ont des passe-temps étranges, ils ne se soucient pas vraiment de consentement et dirigent d’une main de fer leurs serviteurs et « soumis », cependant ils sont plutôt sympathiques et gentils. Comme Datensho qui semble tout doux (même s’il est flippant, avec son visage sans orifices, y compris les yeux lol), ou Fjord qui est adorable. Fjord qui est le personnage avec lequel j’ai le plus accroché pour l’instant je dirais. Il est doux, adorable, attentionné, même s’il fait ce qu’on lui dit, ce qui peut aller contre la volonté des autres, il essaie de faire se sentir bien la seconde partie et de ne pas causer de mal inutile.

En plus, ces démons sont sexy et ont des attributs… ma foi, originaux et intéressants ;-) Dommage là aussi que les scènes érotiques aient été aussi brouillons, parce que ce qu’on en voit était très prometteur ;-)

Du coup, je suis assez mitigée sur ce premier opus, j’ai eu du mal à y entrer, mais je dois avouer qu’une fois dedans, je n’avais pas envie de le voir se finir, et maintenant, j’ai hâte de savoir la suite, qui s’annonce palpitante. En tout cas, une chose est sûre, ce manga est plus qu’original, il peut choquer par son côté décalé, gore et malsain, mais c’est très assumé, et ça change tellement des autres yaoi que rien que pour ça il vaut le coup !



Points positifs : un univers original ; une histoire comme aucune autre ; des personnages malsains mais plutôt attachants.

Points négatifs : les dessins sont très particuliers, beaucoup d’entre eux sont tellement flous et « brouillons » qu’on ne voit pas trop ce qui se passe ; c’est de l’horreur mais on a la sensation que la mangaka a voulu en faire quelque chose de « mainstream », presque tout public, ce qui casse le côté malsain et l’intensité qui aurait pu s’en dégager, résultat on reste sur sa faim.


Note : 3,3/5