dimanche 30 juin 2019

[Acquisitions Livresques] Juin 2019

Services Presse 

Un grand merci aux auteurs et maisons d'éditions (ainsi qu'à Netgalley) pour ces partenariats

+ 1 petit bébé de Victor Boissel

+ … Bêtas

















Achats

5
numériques

13 Papiers dont :
1 VO, 
2 mangas, 
2 offerts, 
3 dédicacés, 
1 précommande pour la Japan Expo,
9 déjà lus

+ J'ai également reçu la box de Rohan Lockart concernant son nouveau roman qui sera en avant première à la Japan Expo. La couverture est différente de la version des éditions MxM Bookmark mais ma version est illustrée et je la trouve magnifique (comme les goodies à côté).










Participation à 2 projets Ulule

[Chronique] Le Roi des Fauves - Aurélie Wellenstein

Littérature de l'Imaginaire

Titre : Le Roi des Fauves
Auteur : Aurélie Wellenstein
Editions : Scrineo
Genre : Fantasy
Pages : 288
Sortie : 21 Mai 2015
Prix : NumériqueBrochéPoche





EMPRUNT





Résumé : Un roman sombre, brutal... et dévorant.
Accusés de tentative de meurtre, Ivar, Kaya et Oswald sont condamnés à un sort pire que la mort. Enfermés dans un royaume en ruines, coupés du monde, il leur reste sept jours d'humanité. Sept jours pendant lesquels le parasite qu'on leur a inoculé va grandir en eux, déformant leur corps et leur esprit pour les changer en monstre. Au terme du compte à rebours, ils seront devenus des berserkirs, des hommes-bêtes enragés destinés à tuer ou être tués sur les champs de bataille. À moins que le légendaire roi des fauves puisse enrayer leur terrible métamorphose ? Mais existe-t-il vraiment ailleurs que dans leur tête ? Commence alors une course contre le temps, où les amis d'hier devront rester forts et soudés, pour lutter contre les autres. et contre eux-mêmes. 

Prix des Halliennales 2015
Finaliste du Prix Elbakin.net 2015
Finaliste du Prix des imaginales des lycéens 2016
Finaliste du Prix des Imaginales catégorie jeunesse 2016
Finaliste du Grand Prix de l'imaginaire 2016
Finaliste du Prix des Futuriales 2016
Sélection du Prix des Lecteurs en Seine 2016





Cette lecture (et cet avis) date du 24 janvier.





Avis : Pour le coup, ce roman me fait de l'œil depuis un moment mais c'est seulement en le voyant à la médiathèque que je me suis décidée à l'emprunter pour le lire.

Ivar, Kaya et Oswald sont trois amis qui décident de chasser sur les terres d'un seigneur afin de pouvoir manger quelque chose. En effet, le village est très pauvre et ils n'ont que la peau sur les os. 
Cette partie de chasse va très vite se compliquer et nos trois amis vont finir attraper et puni pour avoir tuer. La punition étant de devenir des berserkirs, des hommes-bêtes enragés.

Je suis très vite entrée dans l'histoire car cette dernière était captivante et originale. L'univers est d'une grande richesse et c'était un réel plaisir de suivre ces personnages. 
Nous suivons l'histoire du point de vue d'Ivar et j'ai beaucoup aimé car ce protagoniste se pose beaucoup de questions et ne fonce pas tête baisser. Il s'est juré de protéger au mieux ses amis et il fera tout pour tenir sa promesse. 

La plume est plutôt simple mais aussi et surtout prenante et fluide. C'est un réel plaisir de lire ce livre et je suis vraiment contente d'avoir passer le cap. 

Une chouette découverte que je recommande à tous.





[Chronique] Ironie du sort, Tome 1 : Perdus de vue - Lucy Lennox et Sloane Kennedy


Saga : Ironie du sort
Titre : Perdus de vue
Tome : 1
Auteurs : Lucy Lennox et Sloane Kennedy
Editions : Juno Publishing
Genre : Romance MM
Pages : 248
Sortie : 9 Mai 2019
Prix : NumériquePapier





SERVICE PRESSE





Résumé : Il avait promis de ne jamais me quitter. Mais lorsque j’ai eu le plus besoin de lui, c’est exactement ce qu’il a fait... 


Le guide forestier, Xander Reed, a passé quinze ans à essayer d’oublier la nuit où il s’est tourné vers son meilleur ami aux heures les plus sombres de sa vie pour se rendre compte que le jeune homme qui avait juré de toujours être là pour lui, lui avait tourné le dos. Trois mille kilomètres et quinze années à reconstruire une nouvelle vie dans l’arrière-pays tranquille des montagnes Rocheuses auraient dû suffire à effacer à jamais de sa mémoire Bennett Crawford. Mais les vieilles blessures sont profondes et lorsque Bennett réapparaît brusquement dans sa vie comme membre d’une expédition guidée par Xander, les cicatrices qu’il croyait guéries depuis longtemps s’ouvrent à nouveau.

Tout ce que j’ai toujours voulu, c’est d’empêcher Xander d’être blessé à nouveau. Je n’ai jamais envisagé que celui dont il avait besoin d’être protégé, c’était moi...

Bennett Crawford a été confronté à un choix impossible la nuit où son meilleur ami a eu besoin de lui. Il a fait le mauvais choix. Fils unique d’une des familles les plus riches de la Nouvelle-Angleterre, il aurait dû avoir le monde à ses pieds, mais perdre son meilleur ami à l’âge de quatorze ans a tout changé. Et même si Bennett a réussi à se cacher derrière un masque de satisfaction alors qu’il prend place aux côtés de son père dans l’entreprise familiale, intérieurement il cherche le morceau de lui-même qui lui manque depuis que Xander Reed a quitté sa vie. Le seul point positif pour Bennett est son travail avec un groupe d’enfants de quartiers défavorisés, et lorsque la chance lui est donnée de montrer à ces adolescents troublés qu’il y a un monde plus vaste qui les attend s’ils ont le courage de chercher à l’atteindre, il la saisit.

Mais lorsqu’il descend de ce bus pour ce qui est supposé être une semaine d’amusements et d’aventures, il revient immédiatement dans le passé en découvrant que leur guide n’est autre que le garçon qu’il a laissé tomber si longtemps auparavant. Seulement, le petit garçon insouciant et au cœur tendre que Bennett a connu a disparu, et à sa place se trouve un homme sombre et amer qui n’est pas intéressé par une seconde chance.





Avis : Pour commencer, un grand merci aux éditions Juno Publishing pour ce service presse numérique.

Nous faisons ici la rencontre de Xander Reed et Bennett Crawford qui se retrouvent après 15 ans de séparation. Ces deux hommes étaient meilleurs amis à l'époque mais cette dernière fut briser quand Bennett fit le mauvais choix. 
Leur retravaille est loin d'être un bon moment, en effet, Xander est le guide de Bennett et de son groupe de jeunes. Ils vont devoir vivre l'un avec l'autre, dans les montagnes, tout en faisant passer de bonnes vacances aux adolescents. Autant vous dire que le début est rock'n'roll entre les deux anciens amis qui sont incapables de voir ce que tout le monde autour d'eux voient. 

Si cette histoire d'amour manque d'originalité, je dois dire que j'ai tout de même passé un excellent moment de lecture avec Xander et Bennett. Leur séparation a laissé une place béante dans leur cœur et nous allons suivre, au fil des pages, leur deuxième chance. Ils ont beaucoup souffert mais refuse de s'expliquer ce qui entrainera des situations peu amusantes. 
Pour autant, cette histoire aborde (en surface) quelques thèmes importants comme les violences familiales, les familles homosexuelles, le nudisme, etc.. A vrai dire, quand je parle de ces thèmes abordés en surface, je ne mens absolument pas puisque nous en parlons sans que ce soit un point du récit important. Le texte se concentre principalement sur la romance et les vacances des jeunes. C'est quelque chose qui ne m'a pas dérangé mais je préfère prévenir tout de même.

Si je me suis vite attachée aux personnages principaux (Xander et Bennett), j'ai eu un gros coup de cœur pour Lucky, l'un des adolescents justement. Si ça se trouve, son histoire fera peut-être l'obtention d'un tome dans cette saga ; c'est, du moins, ce que je souhaite. J'ai beaucoup aimé Aiden et je suis quasi certaine qu'il aura sa propre histoire prochainement.

Les plumes sont fluides, l'histoire est prenante & agréable et les personnages sont à la fois touchants et attachants. Ce fut donc une belle découverte !



vendredi 28 juin 2019

[Série] The Shannara Chronicles


C'est une série annulée qui comporte 2 saisons, soit 20 épisodes en tout, et qui a vu le jour en 2016 ; elle s'est terminée l'année suivante.

Des milliers d'années après l'extinction de la civilisation que nous connaissons, les Quatre Terres sont menacées par la mort imminente de l'Arbre protecteur Ellcrys qui renferme des forces terribles et obscures. A chaque feuille tombée, les démons se réveillent de l'au-delà. La princesse Amberle, le demi-elfe Wil et la solitaire Eretria commencent alors leur quête contre les forces du Mal. Ils sont guidés dans ce combat par le druide Allanon, lequel maîtrise la magie…

C'est une série que j'ai commencé il y a très longtemps, peut-être même au moment de sa sortie, mais je me suis arrêtée à la fin de la saison 1 et c'est que début avril que je me suis dis qu'il était temps de la finir. A vrai dire, j'adore Netflix mais je ne sais jamais quoi regarder donc je me dis souvent "la première série commencée que tu vois apparaître, tu la regardes jusqu'au bout pour la finir" et c'est comme ça que je me suis mise à regarder cette saison deux.

Je suis totalement fan de la série, au point ou j'ai acheté les romans il y a un moment maintenant mais ils dorment toujours dans ma pal. Avoir terminée cette saison deux me donne envie d'enfin les lire, ce qui n'est pas plus mal vu la fin de cette saison.
En effet, je savais que la série était annulée et que nous n'aurions jamais de saison trois et j'avais entendu dire que le final était particulier mais … je ne m'attendais pas du tout aux dernières minutes, je ne l'avais vraiment pas vu venir.
Je suis restée pétrifier devant ma télé en espérant que ce soit une blague mais ce n'est apparemment pas le cas et c'est bien dommage.

Les personnages sont tous très attachants et j'ai adoré les suivre dans cette nouvelle saison. J'espère sincèrement qu'ils sont ressemblant dans les romans car ils m'ont beaucoup touchés.

C'est une série que je vous recommande chaudement si vous ne connaissez pas. Il est vrai que cette fin de saison est très frustrante mais c'est une série à voir pour tout le reste : l'intrigue, la magie, l'ambiance, les personnages, etc..

Bref, une sacrée petite merveille !

[Chronique] A story of love - Kamome Hamada

A story of love - Kamome Hamada










Titre: A story of love
Autrice: Kamome Hamada
Éditions Taifu comics
Genre: manga, yaoi, tranche de vie
Âge: tout public
One-shot



SERVICE PRESSE





Résumé:


Le premier BL basé sur une histoire vraie !

Akira est un lycéen qui n’aime que les garçons…
Pour oublier ses déceptions amoureuses, il décide d’écrire un blog de cuisine pour y poster ses recettes personnelles, jusqu’au jour où Masaru lui demande s’il sait cuisiner parce qu’il est homosexuel… Une entrée en matière peu prometteuse, mais qui marque le début d’une relation pour le moins surprenante entre les deux garçons…


Hétér X Gay ! Manga basé sur une histoire vraie. Histoire supplémentaire en fin de tome, avec également une interview de Kento Yanagi, le modèle d’Akira !




Chronique d'Aurélie


Tout d’abord un grand merci à Taifu comics pour ce beau partenariat et pour leur continuelle gentillesse et disponibilité.

Ce manga m’a tout de suite interpellée pour sa mention « histoire vraie », qui est plutôt rare, pour ne pas dire unique dans le yaoi (en tout cas en France). Mais aussi pour sa couverture, que je trouve magnifique.

Celle-ci se découpe en trois parties d’une même image, agencées de manière originale qui nous montre un couple se tenant face à face, leurs mains enlacées, leurs bouches se touchant presque. Cette posture autant que leurs regards à la fois complices et tendres nous donne une sensation de très grande proximité et d’affection immense. Elle a quelque chose de magique, cette couverture. Quelque chose d’émouvant, de touchant.

Le dos nous montre une scène de la vie quotidienne de Masaru et Akira, là encore ils sont très proches et complices. On sent de suite dans leur relation une grande douceur, une infinie tendresse mutuelle.

Les dessins sont très particuliers, pas forcément super jolis, du moins, de prime abord. En les découvrant j’ai d’abord eu un peu de mal, surtout avec la façon dont la mangaka dessine les nez, qui est très particulière. Ceci dit, ils sont très doux, et on se fond vite dans l’histoire, j’en ai rapidement oublié de voir les défauts de ces illustrations. À la fin du manga je les trouvais même plutôt esthétiques, dans l’ensemble !

En tout cas, ils sont plutôt simples, mais transmettent très bien les émotions très délicates de ces deux personnages somme toute très posés et tout doux. Ils sont un beau véhicule pour une histoire assez magique.

Que dire de cette histoire… Elle m’a beaucoup émue. Je crois que le côté « vrai » joue énormément dans le ressenti, parce que pour le coup, j’avais l’impression de lire un témoignage touchant et criant de vérité.

Nous rencontrons, au début de ce récit, Akira, un lycéen un peu frustré par la vie. Uniquement attiré par les garçons, il a tendance à éprouver des sentiments pour des hétéros, ce qui lui complique évidemment l’existence. Pour combler son dépit face à ses échecs alors qu’il tente d’ébaucher des relations (ou de se retenir de tomber amoureux), il décide de lancer un blog de cuisine, puisqu’il est très bon cuisinier. Comme indiqué dans le résumé, c’est ainsi qu’il rencontre Masaru, d’une bien étrange et directe manière.

Si l’entrée en matière de Masaru pour l’aborder le perturbe nécessairement, il n’en est pas moins assez intrigué par ce jeune homme qui ne sait pas faire semblant, va droit au but, quitte à se montrer maladroit. Entre eux deux va naitre une relation d’abord épistolaire, à travers le blog et les messages privés, jusqu’au jour où ils se rencontrent pour de vrai.

À ce moment-là, Aki a arrêté son blog de cuisine pour se consacrer à ses études. Il doit travailler à côté de la fac pour payer son appartement, ses factures, etc, il est pas mal occupé et, en plus de tout ça, il a un copain. Un copain qu’il aime, ce qui ne semble pas très réciproque. Cette liaison le perturbe, malgré tout sa vie ne se déroule pas si mal, jusqu’à ce qu’un jour, Masaru débarque en lui annonçant qu’il emménage avec lui, et qu’il est amoureux de lui. C’est cash, net, direct. Aki en tombe sur le cul.

Pourtant, Akira accepte de tenter l’expérience. Masaru a beau avoir l’air d’un drôle de personnage, il propose de payer la moitié des charges, de faire sa part des tâches ménagères, et de ne pas tenter quoi que ce soit, puisqu’Akira a un petit-ami.

C’est alors que va commencer une étrange cohabitation. Masaru est vraiment une personne très particulière mais, derrière ses bizarreries, se cache une personnalité fiable, droite et loyale, un peu trop rigide et têtue, parfois, mais sur qui on peut vraiment compter. Quant à Akira, s’il l’opposé sur bien des points, sa joie de vivre et son énergie semble plaire à son nouveau colocataire, qui ne parait pas du tout décidé à partir, et ne cesse de lui répéter qu’il l’aime.

C’est très touchant, car on sent la justesse des sentiments de Masaru, qui d’ailleurs précise bien qu’il n’aime pas Akira pour son physique, qui n’est pas son type. Peu à peu, alors que ces sentiments perdurent et se renforcent, Akira commence à s’y ouvrir malgré lui. Il lutte pourtant, sachant que Masaru est hétéro : pour lui, son amour n’est qu’une passade vouée à disparaitre.

La suite lui prouvera que non.

Malgré cette relation qui se forge entre eux deux, Masaru va avoir beaucoup de mal à passer le cap de cet amour « spirituel » qu’il éprouve pour Akira. On va voir naitre pas à pas une relation de plus en plus ancrée dans le réel, physique, mais avec une douceur et une lenteur qui ne peut pas laisser indifférent. N’oublions pas que Masaru est hétéro. Pour lui, autant son amour coule de source, autant engager une relation charnelle avec Akira est beaucoup plus compliqué. Ce n’est même pas tellement qu’il semble repoussé, juste qu’il n’y arrive que par un effort de volonté qui se fera très pas à pas. Avant même le premier baiser, il se passera de l’eau sous les ponts… Cette partie de leur relation, je l’ai trouvée très juste, et très émouvante. C’était beau de voir les hésitations de Masaru, ses efforts pour avancer dans son couple naissant, la frustration et la patience d’Akira, aussi.

Il y a eu bien des éléments étranges, dans cette histoire, qui montrent surtout un décalage culturel entre nous autres lecteurices européen.ne.s, et les mœurs du Japon. Je pense notamment à cette séparation d’un an qu’ils vont devoir subir, et qui sur le coup m’a semblée irréaliste, pourtant il s’agit bien de la vérité, l’interview de Kento Yanagi, à la fin, revient dessus et nous montre que c’est ce qui s’est vraiment passé. Il faut le dire, en France, les mariages arrangés, ce genre de choses, ce n’est plus trop d’actualité. Alors forcément, par moments, on sent le gap culturel. Et c’est plutôt intéressant, surtout dans le cadre d’une histoire qui se veut vraie, on découvre cette culture par le biais d’une fiction qui n’en est pas tout à fait une.

En tous les cas, cette histoire m’a beaucoup touchée, et j’ai adoré ces deux personnages, la placidité et la force tranquille de Masaru, l’énergie et le grand cœur d’Akira, la douceur qui émane aussi d’eux deux, et de leur relation. Pour moi, ce manga est une très belle découverte, et un vrai coup de cœur. Savoir que malgré les obstacles sur leurs chemin, ces deux hommes ont su trouver leur voie et perdurer en tant que couple m’a vraiment émue. <3



Points positifs : des personnages attachants et touchants ; une relation douce et belle, qui se construit lentement mais sûrement ; une histoire vraie, avec en bonus à la fin des renseignements et une interview du modèle d’Akira.

Points négatifs : des dessins un peu spéciaux.




Note : 4,8/5



mercredi 26 juin 2019

[Series Time] Top 10 des génériques qu'on connait par coeur

Coucou,

On se retrouve aujourd'hui pour un nouveau rendez-vous qui parlera des séries TV. En effet, je suis quelqu'un qui en regarde énormément (mon compte TV Show Time le montre parfaitement) et c'est toujours un plaisir, pour moi, d'en parler avec d'autres passionnés.

Alors quand Jonathan, du blog The Book Lovers, m'a contacté en me disant "ça te dit un rendez-vous similaire au Top Ten Tuesday du mardi et du Throwback Thursday Livresque du jeudi qui parlerait de séries TV?" j'ai tout de suite dit oui. Il en a parlé avec Sofia, du blog Bookscritics, et voilà comment est né ce petit rendez-vous. 

Les règles sont simples, il suffit de répondre à la "question" avec vos propres réponses, en expliquant ou nos vos choix.

C'est un rendez-vous que nous mettons en place sur nos blogs respectifs les mercredis mais vous pouvez totalement le reprendre un autre jour. 


*****





Si vous souhaitez reprendre ce rendez-vous, n'hésitez pas à déposer vos liens sous cet article, je les ajouterais au fur et à mesure.

PS : Quand je dis Power Rangers, c'est tous les génériques de toutes les saisons … Pour Pokémon c'est la même chose. 












ATTENTION : Jonathan prenant une pause au niveau du blog, il n'y aura pas de SERIES TIME durant les mois de Juillet et Août. Nous revenons tous les trois en septembre pour de nouvelles idées.