samedi 19 janvier 2019

[Interviews] Laure Valentin


Bonjour à tous,



Nous nous retrouvons aujourd’hui pour une nouvelle interview et c’est Laure Valentin que nous accueillons sur le blog.

J’ai effectivement déjà réaliser une interview sur Laure mais cette dernière portée sur son métier de traductrice ; c’est ici une interview en tant qu’autrice et je la remercie donc pour sa double participation sur le blog.




Bonjour Laure et bienvenue sur Amabooksaddict,



1. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 



Je suis traductrice littéraire (anglais-français). Originaire du Sud de la France, je vis au Québec depuis plusieurs années. 



2. Depuis quel âge écrivez-vous ? Quel a été votre premier roman terminé ? 



Quand on aime l'écriture, j'imagine qu'on a toujours commencé tôt. J'ai toujours écrit pour moi, avec des périodes plus ou moins productives. À force de travailler sur les textes d'autres auteurs, ça me démangeait de me lancer dans l'aventure. Ça fait un an que j'écris plus assidûment. Pour l'instant, je préfère le format de la nouvelle, j'aime son aspect condensé, qui demande de créer une ambiance et une histoire dans un cadre relativement restreint.



3. Pouvez-vous nous parler de la publication de votre/vos roman(s) ? (Si vous êtes publié en édition classique *maison d'éditions* ; si vous êtes indépendant c'est : pourquoi publier en autoédition ?) 



Mes nouvelles sont publiées aux éditions Inspire, une petite maison d'édition dirigée par Audrey, une éditrice dynamique et passionnée. J'aime l'idée de faire partie d'un ensemble structuré, l'auto-édition demande un vrai travail en aval que je ne pense pas être en mesure de fournir. Les éditions Inspire publient des nouvelles indépendantes, au sein d'une même collection, et la place de choix donnée à ce format m'a beaucoup plu.



4. D'où viennent vos idées pour l'écriture ? 



Les idées, ce n'est pas ce qui manque ! Je trouve des idées partout, peut-être même trop, parce qu'après, il faut les structurer. Ce sont souvent des atmosphères qui me séduisent, autour desquelles une histoire vient ensuite s'articuler. Quand j'écris des nouvelles, j'aime m'aventurer dans des univers chaque fois très différents, c'est d'ailleurs ce qui me plaît tant dans ce format, la liberté qu'il permet.



5. En quelques mots, pouvez-vous présenter vos nouvelles ? 



Il y en a pour tous les goûts, l'Inde religieuse ("Un petit dieu haut comme trois pommes"), l'atelier d'un peintre catalan ("L'évier fuit, le temps aussi"), une île de la Méditerranée ("Mafia et bain de mer") ou encore l'hiver au Québec ("La crèche de Pâques"). Ce sont des tranches de vie, des moments pris sur le vif. Je me suis amusée à flirter avec certains genres, comme l'absurde ou le polar, en m'efforçant de créer des ambiances propres à chaque texte. 



6. Avez-vous d'autres projets à venir ? 



Outre les nouvelles, je termine en ce moment l'écriture d'un Young Adult fantasy. Et la traduction m'occupe aussi beaucoup, à vrai dire, j'ai presque l'impression de laisser une partie de moi dans chaque livre publié.



7. Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ? 



Des rituels, pas forcément. Mais j'aime la phase de relecture, de remaniement du texte, de petites touches ajoutées au fil des mots. J'écris toujours un premier jet pour poser les bases, et ensuite je prends le temps de revenir sur mon texte, encore et encore, pour tester sa musicalité, son rythme...



8. Une dernière chose à nous dire ? 



Une question aux autres auteurs (et professionnels des métiers du livre) : avec tout ça, où trouvez-vous le temps de lire ?







L’interview touche à sa fin ; vous pouvez retrouver l’autrice sur Instagram, son Blog, son Portfolio et Twitter. Ses nouvelles sont disponibles sur le site deséditions Inspire.





1 commentaire: