lundi 15 octobre 2018

[Chronique] Immortel Ad Vitam - Cécile Pommereau

Littérature de l'Imaginaire

Titre : Immortel Ad Vitam
Auteur : Cécile Pommereau
Editions : Noir d'Absinthe
Genres : Humour Noir, Policier, Fantastique
Pages : 141
Sortie : 29 Août 2018
Prix : NumériquePapier





SERVICE PRESSE





Résumé : Fred a un physique banal et les poches trouées. Il n'arrive pas à garder une fille plus de trois semaines et sort de prison. Pour couronner le tout, c'est le jour où il essaie de se foutre en l'air qu'il apprend qu'il est immortel. Fred n'a pas de chance.

Jean, lui, est flic. Il pensait avoir tout vu après trente ans passés à la Crim'. Mais voilà qu'un beau jour, un de ses cadavres se paye le luxe de se tirer de la scène de crime. Pour lui c'en est trop et il est bien décidé à le retrouver. Il ne manquerait plus qu'il parte en retraite avec une affaire non élucidée…






Avis : Pour commencer, un grand merci à Dorian Lake et aux éditions Noir d'Absinthe pour ce service presse numérique.

Pour le coup c'est une maison d'édition que j'aime énormément parce qu'elle publie, à mes yeux, que de la qualité. Les couvertures sont divinement magnifiques (oui je sais, ça ne se dit pas mais, sérieusement, je les trouve TOUTES canons), les romans sont prenants et addictifs ; il est question de fantasy, de fantastique, d'horreur et de science-fiction (en gros, tout ce que j'aime) et tous les romans sont géniaux et, pour le coup, je les ai tous lu sauf le petit nouveau que j'ai acheté aux Halliennales 2018 et qu'il me tarde déjà de lire.

Je pourrais vous parler de cette maison d'éditions pendant des heures mais ce n'est pas vraiment le sujet de cet article donc passons à mon avis concernant Immortel Ad Vitam.

Sans expliquer le pourquoi du comment (j'ai essayé mais ça me fait spoiler le début de l'histoire et ce n'est pas mon but), nous faisons la rencontre de Jean, le chef de la Crim', et Frédéric, le cadavre disparu, qui se rencontrent pour ne plus se quitter, si je puis dire. Leur histoire est étroitement liée et nous apprenons les choses au fur et à mesure de leur enquête.

C'est un roman que j'ai eu beaucoup de mal à lire, pas à cause de l'intrigue ou des personnages loin de là, mais à cause des cours. Je lisais deux pages par deux pages tous les deux ou trois jours et ça devenait lassant. Samedi 6 Octobre, je suis allée aux Halliennales (principalement pour acheter des romans des éditions Noir d'Absinthe d'ailleurs) et une fois rentrée, je me suis dis qu'il était temps de vraiment lire ce roman.

L'histoire est prenante, intéressante et surtout intrigante à suivre. Le fait que l'autrice soit policière et enquêtrice a apporté un énorme plus à l'intrigue que j'ai totalement adoré une fois plongée dedans.

Il y a beaucoup d'humour noir et les protagonistes sont à la fois très étranges et super attachants. Le fait d'avoir les deux points de vue nous permet d'avoir toutes les cartes en mains pour notre enquête personnelle et pour le coup, j'ai totalement été embarquer par cette histoire.

Le mélange des thématiques du récit rend vraiment bien et nous accroche dès le début. La plume de Cécile Pommereau est simple et fluide ; elle nous emporte tout de suite dans son histoire et j'ai été captiver par ce que je lisais.

A vrai dire ce que j'ai adoré ce n'est pas seulement cette enquête pour la vérité mais c'est le lien qui uni Jean et Frédéric au fil des pages. Ces deux personnages n'ont pas le moral très haut mais ils réapprennent les joies d'être en vie, surtout en ce qui concerne Frédéric, et mine de rien c'était un très beau message.

Un roman qui s'est très vite lu et qui m'a fait passé une bonne petite soirée après une grosse journée de cours. En bref, un roman que je conseille fortement !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire