samedi 28 avril 2018

[Chronique] Isulka la Mageresse, Tome 2 - Dorian Lake



Saga : Isulka la Mageresse
Titre : La Vieille Alliance
Tome : 2
Editions : Noir d'Absinthe
Genres : Fantasy, Historique
Pages : 263
Sortie : 28 Avril 2018
Prix : NumériquePapier






SERVICE PRESSE





Résumé : Au nom de la Vieille Alliance, qui unit la France et l'Écosse depuis l'époque de William Wallace et Robert the Bruce, Isulka, mageresse de cabaret, et Scipione, spadassin vénitien, sont appelés au cœur des Highlands pour lutter contre une ancienne malédiction…





Avis : Pour commencer, un grand merci à Dorian Lake et les éditions Noir d'Absinthe pour l'envoi de ce roman numérique.

Il se trouve que j'ai lu le premier l'année dernière et que j'ai adoré l'histoire d'Isulka ; je pensais le relire avant de lire ce tome deux mais je n'en ai pas eu l'occasion et j'étais surtout très impatiente à l'idée de retrouver les personnages et l'univers de l'auteur. Heureusement, je me suis souvenue de ce qui se passer dans le premier tome grâce à quelques piqures de rappel que l'auteur a ajouté, ici et là, dans son tome deux. C'est très léger donc je ne pense pas que ça pose problème si on lit les deux tomes à la suite.

Nous retrouvons donc, via des points de vue différents, les personnages d'Isulka et Scipione dans une nouvelle mission en Ecosse.
Isulka c'est le genre d'héroïne que j'aime énormément, elle ne se laisse pas faire, est intelligente, forte, surprenante et très attachante. C'est aussi une mageresse liée au feu donc elle a un pouvoir particulièrement puissant mais ne s'en sert qu'en cas de nécessité absolue ; le but étant que le moins de personne soit au courant de son don.
Scipione est loin d'être un homme charmant puisqu'il vole et tue pas mal ; certes, ce n'est jamais gratuit puisque ce sont des missions qu'on lui confit mais tout de même. Pourtant, c'est un personnage que j'ai adoré dès qu'il est apparu dans le premier tome ; un Italien fort beau de sa personne qui sait en jouer avec les dames mais c'est aussi un homme bon qui protège au mieux.

Dans ce tome, nous faisons la rencontre de Deirdré, une jeune femme qui est venue chercher Isulka pour que la malédiction qui touche son pays cesse mais, dans cette mission, rien n'est facile et Isulka, comme Scipione, vont très vite s'en rendre compte.

Ce qui est bien c'est que les romans de cette saga nous permettent de voir du pays puisque si le premier tome se passait en Egypte, celui-ci est centré sur l'Ecosse, ce qui nous permet d'avoir affaire à différentes légendes et créatures.

La plume de l'auteur est fluide et entrainante, elle accroche l'œil et j'ai dévoré les pages à une vitesse folle malgré le boulot et mes révisions pour les partiels à venir. L'intrigue est toujours aussi riche, prenante et addictive ; je dirais même originale. C'est un auteur que je vous recommande chaudement car ses écrits sont de grandes qualités !






2 commentaires: