samedi 24 mars 2018

[Interviews] Linda Da Silva


Hello,

On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle vidéo et c'est Linda Da Silva que nous accueillons sur le blog.





*****



Bonjour Linda et bienvenue sur Amabooksaddict,





1. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots.

Auteur en herbe, maman louve de deux enfants de neuf et six ans, je leur ai transmis très tôt le goût de la lecture. Chaque soir, nous lisons ensemble une histoire avant de nous coucher. Possédant le goût de la lecture dès mon plus jeune âge, je dévore les livres que je lis. Lorsque je suis prise dans une histoire, je n'ai plus envie de m'arrêter et c'est ce qui me plaît. Par manque de temps, je lisais beaucoup moins lorsque j'ai eu mes enfants, je m'y suis remise il y a environ deux ans.
Ma priorité : Les personnes que j’aime, profitez d’eux à chaque instant.
Mon moment privilégié : Un bon livre, un plaid, un thé, posée sur mon canapé.





2. Depuis quel âge écrivez-vous ? Quel a été votre premier roman terminé ? 
De mémoire d’enfant, j’écris depuis mon plus jeune âge. J’inventais des histoires à raconter à mes doudous en primaire, puis à l’adolescence j’avais un journal, qui ne me quittait jamais dans lequel j’écrivais chaque jour. Plus qu’une envie c’était devenu un besoin.
Pour moi, c’est une échappatoire, une réelle manière de m’évader, de sortir de ma vie quotidienne. Notre imagination est sans limite, c’est ce qui me plaît le plus, on peut aller aussi loin qu’on le souhaite.
Avec l’âge, je me suis mise à lire. Puis, je me suis mariée et j’ai eu mes enfants, et par la même beaucoup moins de temps pour moi, comme la plupart des mamans. Je me suis remise à nouveau à lire il y a deux ans, cela me manquait tellement.
Au fil des mois, j’ai eu envie d’écrire une histoire qui me ressemble et dans laquelle je me sente bien. De là, est venue l’idée du Café des Délices et je me suis mise à écrire à ce moment-là mon premier roman. Chaque soir, j’avais plaisir à retrouver mes personnages, je ne pouvais plus m’en passer.





3. Pouvez-vous nous parler de la publication de votre roman ? 
Lorsque j’ai terminé mon roman, je me suis posée énormément de questions. Je l’ai tout d’abord fait lire à plusieurs de mes proches amis, afin d’avoir leur ressenti, c’était tellement important pour moi. Tous leurs avis positifs, m’ont encouragé à l’envoyer à quelques maisons d’éditions, ce que j’ai fait début Octobre 2017.
J’ai envoyé mon roman a dix maisons d’éditions, sept m’ont envoyé un contrat ! Je ne réalisais pas du tout ce qui m’arrivait, j’étais sur mon petit nuage.
Je les ai contacté une à une, afin de me faire ma propre idée, de voir avec qui j’aurais un meilleur feeling. Finalement, j’ai choisi la maison d’édition Edilivre, qui m’a fait ressentir l’intérêt qu’ils avaient pour mon livre, et ce sont les seuls qui m’ont parlé de la dimension humaine de mon livre, plus que des futures ventes.
J’ai découvert un milieu que je ne connais pas, mais je vis un rêve depuis quelques mois. Mon roman est en cours d’édition actuellement, j’ai déjà reçu une version de la première maquette à corriger, et j’attends la dernière version. Sa sortie est prévue début Avril.





4. D’où viennent vos idées pour l’écriture ?

De nombreuses histoires se dessinaient dans ma tête, cela m’a donné l’envie d’écrire. Au départ, je n’avais pas l’intention d’écrire un roman, je souhaitais juste coucher sur papier les mots qui me venaient et plusieurs mois plus tard je l’avais écrit. Je n’arrivais plus à m’arrêter, je me réveillais la nuit pour écrire, mes histoires me venaient sous la douche, en me séchant les cheveux… Je puise mon inspiration dans ce que je connais, ma vie, mon quotidien, les personnes que j’aime, mais également un inconnu dans la rue, une odeur, une image, une impression. Je fais attention à tout ce qui m’entoure. La vie toute entière est source d’inspiration. Je tente d’écrire ce que j’aimerais lire et partager mes passions.





5. En quelques mots, pouvez-vous présenter votre roman ?

Comme je l’ai dit, ma priorité ce sont les gens que j’aime, ma famille et mes amis. Une autre de mes passions est la cuisine, j’adore recevoir à la maison et cuisiner pour les gens que j’aime. J’aurais rêvé ouvrir un restaurant où les gens trouveraient refuge et se sentiraient comme chez eux.
Le Café des Délices, est un peu le reflet de mon rêve. Dans mon roman, j’ouvre ce restaurant. Au fil du temps, cela devient un lieu magique et atypique au cœur de Paris, dans lequel les clients, qui deviennent rapidement des habitués, apprennent à se connaître, créent des liens et y trouvent des réponses. Un endroit où tout le monde se réfugie, confie ses joies et ses peines, partage sa vie.
De nombreuses personnes vont se succéder dans ce roman, et vont nous entraîner dans leurs histoires. Elles ont toutes uniquement ce lieu en commun, mais elles vont partager encore plus.





6. Avez-vous d’autres projets à venir ?
Je me suis tellement attachée à mes personnages, comme je peux le faire lorsque je lis un roman, par conséquent j’ai souhaité poursuivre leur existence dans d’autres histoires, plus personnelles.
Le premier volet pose un peu les bases des autres épisodes, de la rencontre de tous les personnages et de leurs aventures. Chacun évoluera ensuite dans des histoires plus personnelles. Le deuxième volet sera une intrigue policière.





7. Avez-vous un rituel particulier avant-pendant-après l’écriture d’un roman ?

C’est mon premier roman, mais j’ai en effet, quelques habitudes.
Avant ma lecture, j’ai besoin d’être détendue, et que mes enfants soient couchés…Y aurait-il un lien de cause à effet ? J’aime les border dans leur lit, leur raconter une histoire ou eux m’en racontent une. Je vais ensuite me poser sur mon canapé dans mon salon, lumière tamisée, un plaid tout doux, un coussin afin de poser délicatement mon PC sur mes genoux.
Idéalement, mon petit compagnon à quatre pattes Meringue (notre chat) vient se poser également sur mes genoux.
Ensuite, lorsqu’ai terminé d’écrire, j’aime me faire un thé et me poser devant la fenêtre et admirer le paysage dehors.





8. Une dernière chose à nous dire ?

J’espère sincèrement que ce premier volet entraînera le lecteur dans mon univers, et que je lui donnerai autant de plaisir que j’en ai eu à lui donner vie par l’écriture… Une douce parenthèse…
J’ai hâte de le faire découvrir à mes futurs lecteurs. Hâte que mon roman parcourt des kilomètres de mains en mains, enfin je l’espère. C’est un bébé qui va s’envoler bientôt de ses propres ailes, alors je suis fière et inquiète, comme une maman !

Mon vœu le plus cher est de transmettre des émotions, que les lecteurs s’attachent à mes personnages et à leurs histoires. Qu’ils aient envie de connaître la suite de leurs aventures, de suivre leur évolution.



*****

L'interview touche à sa fin, merci Linda pour votre participation.

Vous pouvez retrouver l'autrice sur FacebookTwitterInstagram et son Blog



2 commentaires: