vendredi 30 mars 2018

[Chronique] Unité d'Elite, Tome 1 - Loraline Bradern



Titre : Unité d'Elite
Tome : 1
Auteur : Loraline Bradern
Editions : BMR
Genre : Romance militaire
Pages : 425
Sortie : 2 Mars 2018
Prix : Numérique






SERVICE PRESSE
NetGalley






Résumé : Ils se sont rencontrés dans le noir.
Captifs d’un groupe terroriste, ils ont partagé la même cellule et, par sécurité, utilisé des faux noms.
Elle était Jessi. Lui, Woody.
 
Au milieu de l’enfer, sans jamais se voir, ils se sont chamaillés, désirés. Et il l’a sauvée au péril de sa vie.
 
Presque trois ans plus tard, Alyssandra travaille au sein des forces spéciales de la Navy, le Black Squadron.
Elle croit son Woody mort.
Leur histoire, fantasmée.
Leur passé, enterré.
 
Jusqu’à ce qu’une mission ébranle toutes ses certitudes…








Avis : Pour commencer, un grand merci à NetGelley et aux éditions BMR pour avoir accepter ma demande de service presse sur ce roman.
A vrai dire, quand j'ai vu qu'il était question d'une romance militaire, je n'ai pas cherché à voir plus loin ^^'

Nous faisons la rencontre d'Alyssandra Jessiman, lieutenant en mission qui se fait capturer par un groupe de terroristes en Somalie. Quand on commence la lecture de ce roman, Alyssandra, alias Jessi, est déjà prisonnière depuis quelques jours. Le stress et la peur sont présents puisque les terroristes sont loin d'être charmants avec la jeune femme tout comme avec les trois autres prisonnières.
Quelques jours plus tard, alors qu'elle pensait qu'ils venaient pour elle, elle se rend compte qu'on lui amène un co-détenu se faisant appeler Woody. Si, au début, ils ne se font pas trop confiance, ce doute disparaît très vite et ils essayent de survivre ensembles entre les cris des autres prisonniers.

Pour elle, il n'est que Woody ; pour lui, elle n'est que Jessi. Ils ne savent pas grand chose l'un sur l'autre et finissent par ce croire mort quelques temps après leur libération.

Je me suis tout de suite attachée à Alyssandra qui est une jeune femme de caractère et pleine de vie, elle ne se laisse pas faire et est surprenante. En tant que militaire, elle a souvent connu les hommes misogynes ; pour eux c'est toujours "une femme ne peut pas être ça, elle est trop lente, trop faible, etc.." et notre jeune héroïne se fait toujours un malin plaisir de tous les remettre à leur place et c'est assez drôle à voir.
Le fameux Woondy est surprenant, fort et attachant ; je me suis également très vite attachée à lui et j'ai dévoré les pages comme si j'avais le feu aux trousses.

Je peux pas en dire beaucoup plus puisque se serait vous spoiler l'intrigue mais sachez qu'à la seconde ou j'ai fermé le roman, mon premier mot fut "Waoh!" et la suite "Mais c'est pas possible !!!! On ne termine pas un roman comme ça !!!!" ; hum, vous vous en doutez bien.. Il y a un tome deux (qui arriver, certes, dans pas si longtemps que ça.. courant mai apparemment) mais ça se termine d'une telle manière qu'on est à la fois heureux et super attachée à ce qui se passe et en même temps, on est stressé comme pas possible.. enfin ce fut mon cas.
L'autrice est sadique ! Je stress énormément et je me pose mille questions sur la suite tout en croisant les doigts pour ne pas qu'il arrive malheurs aux protagonistes.

Franchement, ce livre est proche du coup de cœur ! L'histoire est fluide et très agréable, il y a pas mal de personnages et de noms de code qui nous sont donnés (personnellement j'ai prit des notes pour ne pas me perdre dans qui était qui et qui faisait quoi, pour qui, quand, etc..) donc faut vraiment être dans l'histoire si on ne veut pas se sentir perdu par toutes les informations mais personnellement l'autrice ne m'a pas perdue et j'ai totalement adorée. La plume est très addictive et j'ai tourné les pages à une vitesse folle. C'était fort, prenant, addictif et terriblement réel ; je suis tombée amoureuse des personnages, de l'intrigue, de la plume, ... de tout !


2 commentaires: