mercredi 10 octobre 2018

[Chronique] Hairos et Cie - Éric Lysøe

Hairos et Cie - Éric Lysøe







Titre: Hairos et Cie
Auteur: Éric Lysøe
YBY Éditions
Genre: romance LGBT, urban fantasy, novella



SERVICE PRESSE



Résumé:


Fraîchement reconverti à la photographie, Stéphane s'est décidé à abandonner sa vie de tueur à gages. C'était sans compter sa rencontre avec Mme Hairos – prétendument déesse de l'amour – et son angélique disciple. La proposition de contrat est simple : jouer à Cupidon en perçant d'une flèche unique les cœurs des amoureux. Tâche aisée pour Stéphane - et philanthropique même, se dit-il ! Du moins, c'est ce qu'il avait cru comprendre.


Biographie de l'auteur:


Écrivain français d’origine norvégienne, Éric Lysøe enseigne comme professeur de littérature comparée. Spécialiste du fantastique, il a consacré de nombreux essais et anthologies aux auteurs belges les plus représentatifs du genre, ainsi qu’aux grands noms des littératures de l’imaginaire. Il est également auteur de fictions, parmi lesquelles on retiendra surtout : La Queue du chat (1994), Pieuvres (1994), Bonne Chair (1994), Comme un palais de paix immense (2005), Un cerf en automne (2013), Bois morts (2013), Deux tas de sable au bord d’un lit (2014) et enfin Les Tambours du vent (2014), prix « La Cour de l’imaginaire ».



Chronique d'Aurélie


Tout d’abord un immense merci à YBY Éditions pour cette nouvelle découverte. Une proposition de lecture cette fois-ci, et je me suis littéralement régalée à la lecture de cette novella que j’ai dévorée d’une traite sans voir passer le temps.

Après avoir lu le résumé, je me suis dit que cette histoire avait l’air bien barrée, et délire, et je me suis lancée avec la certitude que je passerais un bon moment avec Stéphane, le héros, donc. Et pari réussi, non seulement j’ai été incapable de m’arrêter avant la fin de la novella, mais en plus ça a été pour moi un coup de cœur que cette romance très unique en son genre.

Pour vous situer un peu l’ambiance, si le résumé ne vous a pas déjà donné une idée du ton et de l’atmosphère que vous trouverez dans cette novella, nous avons ici un mix d’éléments improbables qui, sous la plume légère, remplie d’humour et très addictive de l’auteur, s’assemblent pour former une histoire à la fois drôle et touchante. Stéphane a été choisi comme nouvel « Eros » pour sa capacité très spéciale : tueur à gages, il est réputé pour tuer ses victimes avec des flèches ou des carreaux d’arbalète. Il est aussi photographe à ses heures perdues, en vraie reconversion professionnelle. Bah oui, après tout, même un tueur à gages a bien le droit de se reconvertir, non ?

Notre jeune tueur nouvellement photographe, au début de l’histoire, reçoit une demande de rendez-vous pour un nouveau contrat, accompagnée d’une copieuse somme d’argent. Intrigué, il décide d’aller voir de lui-même de quoi il s’agit. Et quelle n’est pas sa surprise de se retrouver accueilli par… un ange. Nue, la jeune femme qui lui ouvre la porte possède deux belles ailes et… d’autres attributs inattendus.

Évidemment, Stéphane va croire immédiatement à une sorte de coup monté pour l’impressionner ou le pousser à accepter le contrat. Et en effet, à l’intérieur, l’attend la mystérieuse Mme Hairos, dans un décor rococo et une mise en scène ridicule, confirmant l’idée qu’il s’agit bien d’un leurre. Pourtant, une forme de doute persiste, et Stéphane va accepter ce drôle de contrat qu’on lui propose. Après tout, il veut cesser son métier de tueur à gages, et on lui propose ici de devenir une sorte de bienfaiteur en rendant les gens amoureux lorsqu’on le lui ordonne par l’envoi d’un nouveau contrat. Il repart donc armé d’un carquois dont les flèches sont censées se remplir magiquement, et la sensation floue qu’il a été roulé dans la farine. Et en même temps, l’espoir fou que sa vie vient de prendre un nouveau cours qui va changer à tout jamais son existence.

Et en effet… la suite lui prouvera que ses impressions s’avéraient sans doute justes. Je ne vais pas vous spoiler l’histoire, je vous laisse donc découvrir à quel point la nouvelle vie de Stéphane va devenir délirante et sujette à controverse, y compris pour lui-même. Les rebondissements ne manquent pas, malgré le format très court de cette histoire, vous ne serez pas déçus par un manque d’action ou de conséquences toutes plus folles les unes que les autres.

Cependant, je ne peux pas ne pas vous parler d’un personnage secondaire de cette novella, d’abord assez effacé malgré son arrivée fracassante, mais qui prend peu à peu de plus en plus de place dans la vie (et le cœur !) de Stéphane. On le pressent dès sa première rencontre avec Elie, ces deux-là seront liés d’une manière ou d’une autre. J’adore le personnage d’Elie. Frais mais plein de surprises, il a une personnalité complexe, même si, au premier abord, on le penserait juste tout doux et très timide. Sa discrétion est un vrai plaisir, son intelligence et sa gentillesse sont une bouffée d’air frais, surtout face à une intrigue assez complexe et d’autres protagonistes plutôt sombres. Mais Elie est aussi un personnage très ambivalent, qui cache énormément de choses, et qu’on apprend à connaitre aux côtés de Stéphane, au point qu’on s’y attache très rapidement, et très aisément. C’est ce personnage-là aussi, son caractère tout autant que sa nature (que je vous laisse découvrir !!) qui a fait de cette novella un coup de cœur, pour moi.

Hairos et Cie a été un très bon moment de lecture, que je vous recommande chaudement. Rempli d’humour et d’intrigue, on ne voit pas le temps passer, et au final, on arrive à la chute avant même d’avoir eu le temps de dire ouf. Et… quelle chute… J’en suis restée sur les fesses ! Mais… chut, je vous laisse découvrir tout ça tout seuls ! ;-)



Points positifs : une plume légère, drôle et addictive ; des personnages mystérieux, tantôt inquiétants, tantôt attachants ; une histoire délirante et une romance originale.

Points négatifs : pas trouvés




Note : 4,7/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire