mardi 4 septembre 2018

[Chronique] Green Lady - Aeph

Green Lady - Aeph






Titre: Green Lady
Auteur: Aeph
YBY Éditions
Genre: romance FF, SF, novella



SERVICE PRESSE




Résumé:


Alice, un hologramme domotique, attend Monica chaque soir en l'accueillant d'une voix bienveillante. Elle prend soin de sa propriétaire qui, solitaire, se satisfait de cette unique relation dans sa vie. Pourtant, lorsque Monica entend parler de #prometheus, elle pense avoir trouvé le cadeau parfait pour offrir à l'intelligence artificielle une expérience plus authentique du monde.



Chronique d'Aurélie


Tout d’abord un immense merci à YBY Éditions pour leur accueil et cette belle découverte !  Je suis très heureuse de ce nouveau partenariat qui me promet bien de bonnes surprises, comme cette nouvelle que j’ai pu lire avec un immense plaisir.

Si j’ai peu lu de FF jusqu’à présent, vous le savez déjà, tous les sujets LGBT me passionnent et m’attirent. En découvrant le résumé de cette histoire, je suis tombée sous le charme de l’idée de cette nouvelle : une romance entre une humaine et son hologramme domotique.

Alors, qu’est-ce qu’un hologramme domotique ? Littéralement comme le nom l’indique, un hologramme informatisé qui gère une maisonnée. Connectée à l’appartement de Monica et à tous les appareils électroniques qu’il contient, Alice est la domestique parfaite pour s’occuper du quotidien de sa « maîtresse » (ou plutôt, de la maitresse de maison, si vous voulez).

Mais aux yeux de Monica, Alice est bien plus que ça. Elle est sa confidente, sa seule amie et, elle le sait même s’il lui est difficile de se l’avouer complétement étant donné qu’Alice n’a pas de corps ni de matière, elle l’aime profondément.
Nous sommes ici dans un roman très futuriste, où les robots et assistants électroniques intelligents (IA pour Intelligence Artificielle) sont présents partout. Leurs logiciels sont assez évolués pour contenir des programmes émotionnels, le tout étant évolutif. Ces IA sont capables de s’adapter et d’apprendre de leurs expériences.

Ainsi, Alice, si elle a un côté très « froid » et « robotique » (elle analyse tout, tout le temps, pour s’adapter et rechercher la réaction appropriée la plus humaine possible, sachant que c’est ce que Monica attend d’elle), a également une facette terriblement humaine. Elle est attachée à Monica, plus encore qu’on ne l’imagine au départ (je ne vous révèle rien, j’ai adoré la chute ^^). Elle tient à son bien-être physique, mais aussi émotionnel, cherche constamment à la rendre heureuse et à ne surtout pas la blesser. Et finalement, elle aussi ressent des émotions, son attachement à Monica n’étant pas du tout seulement lié à leur lien de « maitresse à domestique ».

La relation entre les deux « femmes » est très touchante, et m’a beaucoup émue. Monica est très associale (même si elle est intégrée dans son travail). Elle n’a qu’Alice, mais ça lui convient comme cela, puisqu’elle n’aime pas spécialement frayer avec des gens. Au début, Alice s’inquiète de son manque de relation humaine, ce à quoi Monica lui rétorque qu’elle l’a elle, et que ça lui suffit. J’aime bien la tolérance avec laquelle l’auteur aborde le fait qu’aimer sa solitude est tout à fait validable. Et au final, Alice, avec ses programmes évolutifs, ne cherchera pas à la changer, elle l’aime et la respecte telle qu’elle est. C’est ce qui va les lier, toutes les deux, l’idée qu’elles s’apprécient malgré leurs différences et s’adaptent l’une à l’autre.

C’est une histoire courte, format novella, mais tellement bien menée que je n’ai pas été frustrée à la fin. L’univers est très bien développé sans perdre du temps dans les détails, la romance est douce et posée, les personnages travaillés. C’est assez étonnant, quand on referme ce livre, on a l’impression d’avoir été immergé dedans comme s’il s’était agi d’un gros pavé. Et la plume de l’auteur est addictive, belle et légère, ce qui fait qu’on ne lâche pas la lecture du début à la fin.

Une très belle histoire, douce, agréable et touchante, dans un univers futuriste original et réaliste. Une nouvelle à découvrir. <3



Points positifs : une plume douce et addictive ; des personnages attachants ; une romance hyper originale dans un monde bien décrit et très prenant.

Points négatifs : pas trouvés




Note : 4,6/5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire