dimanche 12 août 2018

[Chronique] Ropero - Cathy Berna



Titre : Ropero
Auteur : Cathy Berna
Editions : Hachette
Collection : Bloom
Genre : Romance
Pages : 280
Sortie : 13 Juin 2018
Prix : NumériquePapier






SERVICE PRESSE
Netgalley






Résumé : Le billet est-là, sur la table, Léonie hésite. Un festival électro-rock en plein air, ce n’est pas son truc. Ce qu’elle aime, elle, c’est la guitare, la musique classique.
Mais ce pass, c’est peut-être une chance de s’évader. D’oublier cette maladie qui lui fait perdre la vue et ces gammes qu'elle ne prend plus plaisir à jouer.
Alors, Léonie se lance. Et c'est au cours de cette nuit d'été inédite qu'elle rencontre Ezra, jeune voyageur marginal qui lui prend la main et va la guider durant tout le festival…
Le temps d’une soirée, ses peurs s’envolent, et son cœur pour la première fois vibre d’un sentiment nouveau et puissant.
Soudain un orage violent éclate et disperse la foule dans un mouvement de panique. Léonie est brutalement séparée d'Ezra. Elle tombe et, impuissante, se recroqueville sur elle-même dans la boue avant d'être piétinée.
Léonie sort de cette épreuve, anéantie.
À bout de forces, elle se laisse glisser peu à peu et s'enferme dans la solitude et la peur. Plus rien ni personne ne compte, ni la musique ni même Ezra.
Et si une guitare mythique signée Sevan Ropero, pouvait changer le cours des choses  ?
Ezra se promet de tout faire pour aider Léonie à retrouver l'envie de vivre. Guidé par la légende Ropero, il se met en route vers les montagnes à la recherche du vieux luthier espagnol.








Avis : Pour commencer, un grand merci aux éditions Hachette et à Netgalley pour ce service presse numérique.

Comme bien souvent, c'est la couverture du roman qui a attiré mon regard mais c'est le résumé qui m'a poussé à le demander ; j'avais une idée assez précise de ce qui pourrait se passer, sans forcément l'attendre précisément pendant ma lecture. C'était un ressenti très étrange et il m'a suivi tout au long de ma lecture et même après.

Nous faisons la rencontre de Léonie, une jeune fille de 16 ans qui a tout pour être heureuse ; une famille aimante, une meilleure amie au top, le bac en poche un an plus tôt et la musique. La seule ombre au tableau est sa maladie, la perte de sa vue et tout ce que ça implique pour une jeune fille de son âge. Pour s'évader et avec l'insistance de sa meilleure amie, elle part à un festival électro-rock en plein air et rencontre Ezra, un jeune homme qui lui servira de guide bénévolement pendant le festival. Tout ne se passera pas comme prévu et ils vont se perdre … pour mieux se retrouver plus tard.

Ezra et Léonie sont très différents mais aussi très semblables ; si le premier ne supporte pas de rester au même endroit trop longtemps, de son côté, elle est plutôt casanière. Ils ont tous les deux peurs de beaucoup de choses mais vont apprendre, avec l'aide de l'autre mais également de leur famille et amis, à vivre avec et à les surmonter petit à petit.

Je ne cache pas le fait que Léonie m'a beaucoup touché et je me suis très vite attachée à elle. D'un point de vue externe, je connais la maladie, du moins la perte de la vue et tout ce que ça entraine ; j'ai donc tout de suite réussi à comprendre et ressentir les émotions de ses parents mais aussi ceux d'Ezra envers elle.
Musicienne, elle prend plaisir à jouer depuis toute petite et connais la légende Ropero par cœur ; pourtant, avec tout ce qu'elle vit, Léonie perd cette envie de jouer et s'est perdue en route. Elle a l'impression de ne plus savoir qui elle est ou ce qu'elle est, au point de perdre tout intérêt pour la musique et pour cette légende qui l'a faite grandir.

Ezra est assez solitaire et aime voyager avec son chien et sa tortue ; son camion est sa maison et ses rencontrent sont, pour certaines, sa famille. Il a trouvé en Léonie une magnifique personne et va tout faire pour l'aider à se retrouver et à se sauver, tout en se sauvant lui-même.

Heureusement pour eux les protagonistes sont bien entourés et ça apporte un grand baume au cœur pendant la lecture. Cette histoire est à la fois belle et triste, douce et forte, légère et poignante ; pourtant, quand j'y pense, il m'a manqué un petit quelque chose pour que je sois vraiment sous le charme.

La plume est fluide et le roman se laisse très vite lire ; je vous recommande cette histoire car elle a vraiment ce petit quelque chose qui fait beaucoup de bien au cœur.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire