lundi 16 juillet 2018

[Chronique] Don't Save Me - Yan Robel



Titre : Don't Save Me
Auteur : Yan Robel
Autoédition
Genres : MM, Policier
Pages : 333
Sortie : 16 Juillet 2018
Prix : Numérique






SERVICE PRESSE
Bêta-Lecture






Résumé : Je n'aurais jamais pensé qu'une telle fin puisse arriver...
Lorsque je l'ai vu tomber, je crois que mon cœur a partagé sa chute. Ces dernières semaines se sont écoulées si vite, que je n'ai pas eu le temps de réaliser à quel point ma vie était en train de changer.
Je m'en veux d'avoir échoué ; d'avoir fait les mauvais choix...
Mais comment aurais-je pu sentir le psychopathe qui sommeillait en lui ? Un doute impossible quand il s'agit de votre meilleur ami.
« Ne me sauve pas. »
C'est le message que son âme murmurait à la mienne. Je m'en rends compte, maintenant…







Avis : Pour commencer, un grand merci à Yan Robel pour sa proposition de bêta-lecture concernant ce roman. 

Dans ce roman, nous faisons la rencontre de trois protagonistes très distinct ; nous avons Ryan, un policier dans la ville de Valem qui enquête sur un groupe de personnes se faisant appeler "Les Purificateurs" qui purifie la ville à coup de terrorisme. Son meilleur ami, Zack, a perdu son job puis sa fiancée ce qui l'entraine de plus en plus vers une sombre dépression. Ryan va tout faire pour l'aider mais c'est un groupe qui l'aidera le mieux puisque Zack va reprendre du poil de la bête en les côtoyant mais son comportement va très vite changer. Il passera du gentil meilleur ami classe et intelligent au psychopathe sans cœur qui s'est totalement fait entrainé dans une sombre histoire. Le troisième est dernier personnage très intéressant c'est Jon, une sorte de justicier de l'ombre qui est en contacte avec Ryan et qui aide la police de Valem contre les Purificateurs.

Ryan se sent coupable de ne pas avoir vu et su aider Zack, on le ressent tout au long du récit, mais l'amour qu'il lui porte va vite se transformer en haine quand il en saura plus sur le carnage qui attend Valem. C'est un protagoniste touchant et très intéressant à suivre ; j'ai beaucoup aimé ses prises de conscience au fil du récit.
Zack c'est le psychopathe sans cœur ni âme que j'aime forcément (bon, c'est surtout qu'avec l'auteur on le visualise en la personne de Jared Leto et que Jared c'est … ❤❤❤) ; on ressent vraiment son changement et c'était très bien mené de la part de l'auteur.
Jon est beaucoup plus mystérieux, on en apprend plus sur lui beaucoup plus tard dans le récit et on comprend certaines choses. Au début, je le trouvais trop "Monsieur-Je-Sais-Tout" et il m'a souvent énervé ; c'est seulement vers la fin du récit que j'ai vraiment apprécié le personnage.

Les chapitres sont très courts mais, pour le coup, ça tient vraiment le lecteur en haleine et j'ai beaucoup apprécié. L'histoire est prenante, bien écrite et addictive ; j'ai adoré suivre les protagonistes et surtout l'enquête. La fin reste ouverte et c'est à la fois frustrant et terriblement ingénieux de finir le roman de la sorte.

C'est le troisième roman de l'auteur que je lis et je trouve toujours sa plume fluide et addictive ; Yan Robel nous entraine directement dans son univers et j'ai vraiment adoré.

Pour finir cet avis, je dirais simplement qu'après avoir lu Chambre 212, le premier roman de l'auteur, puis Galandys T1, et Mon plus beau Noël, c'est bien Don't Save Me mon préféré ; et oui, je compte lire tous les autres prochainement !!


4 commentaires:

  1. Tu donnes trop envie de le découvrir! :o

    RépondreSupprimer
  2. Ah, je n'avais pas vu ce livre ! J'ai lu "mon plus beau noël" de lui. Ca change de registre. Il a l'air sympa ! :)
    Angélique @Leslecturesdagelique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, c'est pas du tout le même registre et c'est actuellement mon préféré donc … fonce !

      Supprimer