jeudi 14 juin 2018

[Chronique] Under the Umbrella with you - Junko

Under the Umbrella with you - Junko







Titre: Under the Umbrella with you
Auteur: Junko
Éditions IDP Boy's Love collection
Genre: manga, yaoi
Âge: 14+
One-shot




Résumé:


Keisuke Mio est un lycéen qui mène une vie plutôt ennuyeuse. Détestant se sentir prisonnier et incapable de tomber amoureux, il n'arrive jamais à garder ses copines.

Un jour, alors qu'il cherche à un abri pour échapper à la pluie battante, il tombe par hasard devant l'appartement de Kakeru Yugi...

Et soudainement, sa vie ne lui paraît plus aussi ennuyeuse qu'avant.




Chronique d'Aurélie


J’ai découvert ce manga en cherchant les titres de Junko, dont vous vous souviendrez peut-être que je vous avais parlé à travers ma chronique de « Un amour de cuisinier ». Junko est une valeur sûre, aussi me suis-je lancée avec enthousiasme dans ce manga que je suis heureuse d’avoir découvert.

J’adore la couverture. C’est vrai, les traits des dessins de Junko sont particuliers, mais j’ai un faible pour eux. Sur cette illustration, ils ne sont pas au plus esthétique de ce qu’elle est capable de nous faire, mais les couleurs et l’ambiance de cette couverture m’ont complètement conquise. Ce parapluie si important dans cette histoire, la pluie, qui est l’élément déclencheur et la pierre d’achoppement de cette romance, a tout à fait sa place ici. C’est un manga avec un côté très poétique qui est tout à fait présent dans cette illustration.

À l’intérieur de ces pages, les dessins m’ont énormément plu. Je retrouve avec plaisir le style unique de cette mangaka. Des visages très expressifs, de très beaux personnages, très différents les uns des autres, ce qui permet de bien les reconnaitre (ce qui n’est pas forcément le cas dans tous les mangas…). J’ai trouvé Yugi particulièrement bien fait et magnifique avec ses yeux en amande. J’ai complètement flashé sur la beauté de ce personnage, autant que sur son caractère compliqué et un peu torturé sur les bords.

L’histoire est assez triste, je ne m’y attendais pas, pas après avoir dévoré le pétillant « Un amour de cuisinier ». Mais elle est aussi très belle, et ça a été pour moi un très beau moment de lecture. Keisuke se retrouve dans la rue sous la pluie, et comme par hasard, un parapluie est accroché à une fenêtre, juste sous ses yeux. Alors qu’il s’apprête à le prendre, Yugi, un jeune homme splendide et mystérieux, apparait pour le disputer puis lui donner le parapluie en lui disant qu’il peut le garder. Un démarrage d’histoire on ne peut plus énigmatique, et évidemment, Yugi va attiser l’intérêt de Keisuke.

À partir de là, Keisuke va se retrouver part de la vie de Yugi sans l’avoir désiré, mais sans avoir vraiment cherché à lutter non plus. D’abord intrigué et séduit par ce jeune homme très secret, il réalise vite qu’il est en train de tomber amoureux de lui. Lui qui ne s’était jamais vraiment intéressé à qui que ce soit auparavant éprouve de forts sentiments pour le beau, sombre et mystérieux Yugi.

Alors forcément, quel choc quand il découvre que Yugi, lui, est amoureux de son meilleur ami : Tachibana. Et que cette histoire torturée le détruit sans qu’il cherche ni à lutter contre, ni à refouler ses sentiments. Mais n’est-il pas pareil, lui, Keisuke, fou d’amour pour un homme dont le cœur appartient à un autre ?
C’est une histoire assez tragique, mais d’une douceur très touchante. Si les émotions des personnages auraient pu être plus poussées, l’amour à sens unique aussi bien de Keisuke que de Yugi est bouleversant. On ne peut qu’espérer que Yugi tourne la page, oublie Tachibana, cet homme finalement cruel qui n’a fait que profiter de lui, sachant pertinemment se sentiments pour lui.

Au final, c’est une belle histoire de vie, ni facile, ni « toute gentille », une histoire telle qu’il en existe dans la réalité. Même si évidemment les coïncidences qui forceront le destin quatre ans après le début de l’histoire peuvent sembler un peu téléphonées, la façon dont l’histoire peu à peu se dénoue sonne juste, et vrai. Elle m’a touchée et émue, et j’ai souri et eu de la peine pour ces personnages qui vivent leurs émotions sans être vraiment capables de s’en détacher.

Une très belle histoire, toute douce, pas très joyeuse, mais très tendre, qui se lit avec beaucoup de plaisir. Un peu d’érotisme, également, mais finalement plutôt léger et discret, ce qui rend ce manga accessible à un public assez large.



Points positifs : de beaux dessins ; des personnages touchants et justes ; une histoire un peu tragique et triste, mais toute douce.

Points négatifs : pas trouvés.




Note : 4,5/5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire