mardi 29 mai 2018

[Chronique] Ethan qui aimait Carter - Ryan Loveless

Challenge NetGalley

Titre : Ethan qui aimait Carter
Auteur : Ryan Loveless
Editions : MxM BookMark
Genres : Romance MM, Erotisme
Pages : 300
Sortie : 23 Mai 2018
Prix : NumériquePapier






SERVICE PRESSE
NetGalley





Résumé : À vingt-quatre ans, Carter Stevenson est atteint de timidité maladive, due à son bégaiement et ses tics. Sans l’aval d'amis qui lui reprochent de laisser sa maladie de Tourette dicter sa vie, Carter déménage de Los Angeles et rejoint une petite ville tranquille de Californie où il compte faire profil bas et éviter les gens. Il n’avait pas prévu que son nouveau voisin, Ethan Hart, s’immiscerait dans sa bulle de solitude et le forcerait à sortir de chez lui pour vivre sa vie.

Depuis le début, Ethan s’est montré clair au sujet de ses sentiments pour Carter. Mais il redoute que ce dernier ne soit pas en mesure de voir au-delà de son cerveau endommagé, même si cela fait de lui quelqu’un de bien plus en accord avec ses émotions que la plupart des gens. Le problème pour Carter ne vient pas de là : il s’est déjà brûlé les ailes aux côtés de ‘parfaits’ petits amis et ne veut pas risquer de se faire briser le cœur une fois de plus.

D’une manière ou d’une autre, Ethan est déterminé à montrer à Carter qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Du moins, jusqu’à ce qu’il reçoive de tragiques nouvelles, qui l’obligent alors à se tourner vers lui pour puiser force et soutien. Carter sera-t-il en mesure d’épauler Ethan dans la tourmente ?






Avis : Pour commencer, un grand merci à NetGalley et aux éditions MxM BookMark pour ce service presse numérique. Comme vous avez pu le voir dans mon article "Challenge NetGalley", c'est l'une des 4 lectures que je me suis donnée à lire et je ne suis pas déçue.

Nous faisons la rencontre de Carter, un jeune homme qui emménage dans une nouvelle ville car L.A est trop grande et lumineuse pour lui et qu'il ne supporte pas le monde. Carter a le syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) mais a apprit à vivre avec.
Il fait la rencontre de son voisin, Ethan, et de sa famille. Ethan a un traumatisme crânien (TCC) suite a un accident qui s'est passé 10 ans plus tôt ; il a du tout réapprendre les choses simples de la vie au fil du temps et ce n'est pas toujours facile pour lui.

Je me suis très vite attachée aux deux protagonistes et j'ai apprécié suivre l'évolution de leur relation. Ethan n'a aucun filtre, il dit les choses comme il les pense même si ce n'est pas toujours très gentil. Il voit les choses uniquement en noirs ou en blancs ; soit il aime, soit il n'aime pas, il n'y a pas de juste milieu et c'est ce qui le rend aussi attachant.
Carter n'aime pas son handicap ; il n'aime pas ses tics et ses bégayements. Il prend soin d'Ethan et passe beaucoup de temps avec lui.
Ils aiment tous les deux la musique et c'est donc un lien très fort qu'il partage au fur et à mesure du récit.

Il faut savoir que je connaissais le SGT et le TCC de noms mais ce roman m'a permit d'en apprendre plus et c'est, à mon sens, un point important de ce livre car on sent vraiment toutes les recherches de l'auteur pendant l'écriture.

Malgré le handicap des protagonistes, ça reste un roman que j'ai trouvé léger et qui m'a fait beaucoup de bien au cœur. C'était fluide, doux et addictif ; j'ai vraiment prit plaisir à suivre Ethan et Carter et, quand j'ai tourné la dernière page du roman, j'avais un pincement au cœur de devoir me séparer d'eux.

J'ai beaucoup aimé la famille d'Ethan tout comme Alice, l'amie de Carter ; ils ont un rôle important dans l'évolution de nos personnages principaux. Ethan et Carter ont beaucoup apprit l'un avec l'autre et ils sont devenu de plus en plus fort ; ce sont deux protagonistes à la fois touchants et adorables.

Ce roman n'a pas été un coup de cœur mais une très belle histoire qui me marque encore bien après la fin de ma lecture.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire