dimanche 1 avril 2018

[Chronique] Isabella Bird - Taiga Sassa

Isabella Bird, tomes 1 et 2 - Taiga Sassa









Titre: Isabella Bird
Auteur: Taiga Sassa
Éditions KIOON
Genre: manga, seinen
Âge: tout public
Série en cours, 2 tomes parus





Résumé:


À la fin du xixe siècle, le Japon s’ouvre au monde et s’occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l’archipel… Le voyage s’annonce long et difficile, mais rien n’arrête la pétillante jeune femme !

Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa sœur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu’elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs !





Chronique d'Aurélie


Je dois cette belle découverte à une amie qui, en venant passer quelques jours chez moi, a squatté mes mangas pendant que je squattais les siens. Je n’ai pas énormément l’habitude de ce genre de mangas, mais elle me l’a conseillé, et le thème me plaisait, aussi me suis-je lancée. Et je ne le regrette pas : c’est pour moi un vrai coup de cœur que l’histoire de cette aventurière et son interprète à travers le Japon de l’ère Meijin. Après avoir dévoré ces deux premiers opus sortis en France, j’attends la suite avec une immense impatience, déjà…

Les couvertures sont tout à fait à la hauteur de ce manga à la fois haut en couleur et touchant. De beaux dessins, des couleurs réalistes, un vrai souci du détail. Et un mélange culturel qui fera en grande partie le charme de ce manga assez unique.

La mangaka s’est dépassée, autant dans la qualité de ses traits que de son attention à retracer chaque détail pour rendre vivantes des scènes du passé, de la vie quotidienne d’un peuple qu’Isabella découvre. On perçoit chaque scène avec ses yeux, tantôt émerveillé, étonné, stupéfié, admiratif ou catastrophé. Isabella va découvrir le Japon tel qu’aucun étranger avant elle ne l’a vu, c’est donc un regard neuf et fasciné que nous suivons à travers cette belle histoire.

Les scènes sont parfois drôles, parfois touchantes, parfois percutantes. J’ai vu avec plaisir une scène de co-allaitement (allaitement d’un bébé et d’un bambin), chose que je n’avais encore jamais vue dans un manga ! On y voit de la nudité, mais sans vulgarité, ni même sans réelle impudeur. Des scènes plus difficiles, aussi, comme certaines maladies qu’Isabella va découvrir avec horreur au cours de son périple. Les choses sont remises à leur place, dans le quotidien de gens qui vivent de la même manière depuis des générations et ne partagent pas nos valeurs, notre culture.

Dans tout cela, Isabella apprend à ne pas juger, et à savourer chaque instant, même si elle est souvent déstabilisée, parfois même épuisée, et que, par moment, elle a peur ou elle a envie de renoncer. C’est une femme forte que nous suivons, une femme avec une énergie incroyable, et un cœur immense. Une femme indépendante, aussi, qui n’hésite pas à prendre des risques pour aller au bout de ses rêves. Comme le montre, dès le début, son choix d’interprète, qu’elle recrute au feeling et non pas sur recommandation.

Et quelle belle rencontre que celle d’Ito (l’interprète) et d’Isabella. Un monde les sépare, même si Ito comprend la culture d’Isabella, et qu’il est lui-même, quelque part, entre deux mondes. Ito, pour moi, c’est le personnage touchant. L’ami effacé et timide, même s’il n’y va pas par quatre chemins, parfois, pour dire sa façon de penser. Il est en partie libéré de sa culture, même s’il la connait sur le bout de ses doigts. Et la façon qu’ont les étrangers de traiter les « autochtones », à commencer par lui, l’irrite vraiment (à raison, quel clash de cultures, et que c’est horrible de voir comment les Occidentaux ont pu se permettre de se croire supérieurs, alors qu’ils étaient accueillis en terre nippone !!).

Entre Ito et Isabella, une confiance s’installe, émouvante et agréable, et une amitié se forge, même si elle reste compliquée. Entre leurs différences, leur rôle, leurs places sociales et leurs incompréhensions, c’est assez complexe et délicat, mais ces deux-là sont vraiment touchants. La partie romantique de moi me pousse à envisager qu’Ito pourrait bien être un peu amoureux d’Isabella, mais une chose est sûre, il l’admire profondément, l’estime énormément, et de la même manière que sa façon d’être et ses explications amènent Isabella à changer, elle le fait évoluer également.

Peu à peu, ils s’ouvrent l’un à l’autre, une complicité nait par moments, un esprit de camaraderie et un réel respect mutuel. Ce voyage les lie mieux que tout. D’autant que les choix d’Isabella vont les mener sur des routes éloignées, parfois un peu dangereuses, qu’aucun étranger n’a foulées avant eux… et que peu de voyageurs fréquentent également. Mais Isabella est bien décidée à accomplir son voyage comme elle l’entend, sans faire trop de compromis, et d’aller au bout de ses rêves. Et si parfois, Ito râle, il est toujours là pour elle, prêt à aller au bout du monde avec elle. Quel duo de choc !

Ce manga est si riche, si vaste, si incroyable que je pourrais, je pense, en parler pendant des heures sans me lasser. Mais ce voyage-là doit se faire avec Isabella et Ito, et je préfère vous laisser les découvrir, et avec eux, explorer le Japon traditionnel avec les yeux neufs de l’enfant qui sommeille en vous. Ce ne sera pas un périple toujours facile, mais il en vaut le coup. Alors joignez-vous au voyage, vous ne regretterez pas cette aventure unique et touchante, parfois bouleversante, qui vous mènera en terres étrangères…

(Petite précision : Isabella Bird a réellement existé, et a réellement accompli ce voyage au Japon. Ce manga est donc tiré d’une histoire vraie… C’est assez ahurissant qu’on n’ait jamais entendu parler de cet incroyable bout de femme si courageuse et si décidée, quel modèle ! Ce manga, pour le coup, est profondément féministe, de la plus belle manière qui soit, dans le respect de tout un chacun et bien sûr d’une culture unique que l’on découvre aux côtés d’Isabella)



Points positifs : des dessins splendides ; un souci des détails incroyable ; une histoire magnifique, sans temps morts ; une exploration d’un monde presque disparu ; un clash des cultures vraiment très bien amené ; des personnages superbes à la personnalité attachante ; une amitié en Isabella et Ito vraiment touchante ; de l’humour et de l’émotion.

Points négatifs : pas trouvés




Note : 4,8/5



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire