mercredi 28 mars 2018

[Chronique] Les Mondes de Sam - Keith Stuart



Titre : Les Mondes de Sam
Auteur : Keith Stuart
Editions : Milady
Genres: Handicap, Autisme
Pages : 480
Sortie : 14 Mars 2018
Prix : NumériquePapier






SERVICE PRESSE
NetGalley





Résumé : L'histoire extraordinaire du garçon autiste qui construisait un monde meilleurSam a huit ans, et ce n'est pas un garçon comme les autres. Il est même hors du commun : autiste, c'est comme ça que ça s'appelle. Son père peine à tisser un lien avec lui, et son mariage ne résiste pas à cette épreuve. Alex atterrit donc sur le canapé de son meilleur ami. Alors qu'il renoue avec sa vie de célibataire, et découvre les joies de la garde alternée, son fils se lance dans un nouveau jeu vidéo : Minecraft. Grâce à son imagination, Sam donne naissance à un monde parallèle qu'il peut partager avec son père. Sur les ruines du passé, ils construisent ensemble un avenir radieux.






Avis : Pour commencer, un grand merci à NetGalley et aux éditions Milady d'avoir accepter ma demande sur la plateforme pour découvrir ce roman.

Vous me connaissez, je lis de moins en moins les résumés et celui-ci n'a pas fait exception à la règle puisqu'à la seconde ou j'ai vu que ce roman parlait de troubles autistiques, j'ai tout de suite voulu le lire. Les Editions Milady ont acceptés ma demande et là, coup de panique, j'ai commencé à avoir peur de le lire. Vous savez cette peur qui vous prend au ventre parce que vous savez que le sujet est difficile et que vous croisez les doigts très fort pour qu'il vous plaise ? C'était exactement ça. Puis j'ai vu que l'auteur, Keith Stuart, était papa d'un enfant autiste et que cette histoire était inspiré de son histoire et j'ai craqué.. pour dévorer les pages et en avoir un coup de cœur.

Alex, le papa de cette histoire, a peur de l'autisme car son fils -Sam- peut avoir des crises pour tout et n'importe quoi, ici et ailleurs, et être violent, même envers ses parents. C'est triste à dire mais il en vient à ne plus avoir envie de passer du temps avec son fils et préfère se fondre dans son travail et rien que ça, ça m'a brisé le cœur. Jody, la femme d'Alex, est au bout du rouleau et leur couple se brise peu à peu. Quand on commence le roman, le couple ne fonctionne plus et ils décident de se séparer quelques temps, Alex part donc chez son meilleur ami pour réfléchir à la situation. C'est seulement quand Sam découvre le jeu Minecraft que père et fils se trouvent enfin et partagent quelque chose de très fort.

Pour avoir discuter avec des éducateurs de jeunes enfants et éducateurs spécialisés (le métier que je souhaite exercer), j'avais en tête pleins de types de crises et je m'attendais donc à en retrouver dans ce roman, ce qui a été le cas et ça m'a touché encore plus.
Alex tout comme Jody sont à bout, l'un fuit son fils quand l'autre le pousse toujours vers le haut, mais c'est difficile quotidiennement. Ce n'est pourtant pas pousser dans l'extrême et on sent parfaitement qu'ils sont humains et qu'ils cherchent encore comment vivre avec les troubles autistiques de leur fils. Je me suis énormément attachée aux personnages ; que ce soit Sam, Alex ou Jody, ils sont tellement touchants, forts et humains.

Que ce soit l'autisme ou les jeux vidéos, on sent parfaitement que l'auteur maitrise ses sujets et il en parle avec grand soin. C'est un livre poignant et sacrément bien écrit, je n'ai toujours pas les mots pour dire à quel point j'ai aimé ce que j'ai lu, à quel point c'était beau, puissant et rempli de bons sentiments. Un roman qui m'a marqué, qui me marquera encore longtemps et que je recommande !


2 commentaires: