dimanche 4 février 2018

[Chronique] Uppercut - Ahmed Kalouaz



Titre : Uppercut
Auteur : Ahmed Kalouaz
Editions : Rouergue
Pages : 128
Sortie : 11 Octobre 2017
Prix : Papier






Résumé : Erwan distribue les coups de poing comme il enchaîne les renvois de nombreux collèges. La boxe est un refuge, une réponse qu'il imprime sur la figure de ceux qui le provoquent. Surtout quand on l'attaque sur la couleur de sa peau. Cette semaine-là, il se retrouve loin de sa bande, en stage dans un centre équestre à la campagne, confronté au racisme ambiant. Comment contenir ses émotions et garder les uppercuts serrés au fond des poches ?





Avis : C'est une lecture qui date de 2017, quasiment au moment de sa sortie, mais il se trouve que j'avais oublier la chronique dans mon carnet.. L'ayant vu en plein milieu de la nuit, je me suis dis que j'allais vous la mettre en ligne maintenant avant que ça attende encore quelques jours.

Nous faisons ici la rencontre d'Erwan, un collégien qui passe son temps à distribuer des coups de poing surtout quand on l'attaque sur sa couleur de peau. La boxe est, pour lui, un moyen de s'échapper, un refuge, un cocon -en quelques sortes- qui lui fait du bien.
Dans ce roman, il quitte ses amis pour un stage dans un centre équestre loin de tout et est confronté au racisme régulièrement.

Suivre Erwan n'est pas toujours facile car il se prend beaucoup de méchancetés dans la figure, il tient pourtant le coup et nous suivons cette petite évolution au fil des pages. On s'attache forcément à lui car c'est une personne très gentille dans le fond mais il est jugé dès le début par sa couleur.

C'est une histoire qui parle de racisme et d'acceptation, c'est un roman très court mais également profond et percutant tout comme peut l'être la plume de l'auteur.
C'est étrange à dire mais j'ai passé un "bon moment" avec ce roman, c'est tellement fort et le protagoniste est tellement attachant qu'on souhaite l'aider à notre niveau. De plus c'est quelque chose qu'on peut voir régulièrement dans notre vie de tous les jours du coup ça marque un peu plus.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire