jeudi 18 janvier 2018

[Interviews] Skrywerz

Bonjour à tous,
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview et c'est Skrywerz que nous accueillons sur le blog.
*****
Bonjour Skrywerz et bienvenue sur Amabooksaddict,
"Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?"
Je m'appelle Kenza mais on me trouve sous le nom de Skrywerz, mon nom de plume. Je suis une auteur toulousaine de trois livres et une amoureuse des mots.

"Depuis quel âge écrivez-vous ? Quel a été votre premier roman terminé ?"
J'ai écrit mon premier roman "L'aventure de Cadichon" à l'âge de six ans. C'est l'histoire de mon doudou qui rencontrait sa sœur pour la première fois, elle avait mis le feu à sa maison en herbe sèche. Plus sérieusement, je n'ai pas encore écrit de roman à proprement parler mais j'y travaille. Il s'agit d'un de mes projets.





"Pourquoi publier en autoédition ?"
J'ai commencé l'auto-édition car je ne me sentais pas prête à me lancer dans l'édition. Même si ça demande beaucoup de temps et de travail parce que l'on doit tout faire de A à Z, ça a de magnifiques avantages. J'ai pu avoir mon propre livre, mon propre ouvrage, sans débourser quoi que ce soit. Désormais, j'ai envie d'essayer, de goûter à l'édition. J'ai envoyé mon manuscrit "Entre Chien et Loup" au début du mois janvier à une maison que j'affectionne particulièrement. Je croise les doigts mais je ne serai pas déçue si la réponse (ou non réponse) est négative. J'aime énormément l'auto-édition et je conseille à chaque personne qui souhaite faire un premier pas dans une démarche d'auteur de se laisser tenter par l'expérience !





"D'où viennent vos idées pour l'écriture ?"
Énormément de choses m'inspirent et, surtout, me donne envie d'écrire. Mes lectures, notamment "Sublimation" de Justine Houdeville, la musique, principalement Sia, les films, pour n'en citer qu'un "Mustang", les séries, la fabuleuse "When We Rise" ; Dustin Lance Black, le scénariste cette série   est une personne qui m'inspire aussi énormément. Il est une référence, la mienne, je trouve dans son histoire et ses récits de quoi me donner envie de rédiger à en perdre le sommeil. Le discours que prononce Albert Camus lors de la réception de son Prix Nobel de Littérature - "Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde" - aussi me donne des milliers d'idées de protagonistes. Tout peut m'inspirer, sans arrêt, ambiance, conversation, odeur, même un tissu particulier, mais ce qui ne cesserait jamais de m'inspirer c'est ma petite-amie. Elle est ma muse.





"En quelques mots, pouvez-vous présenter vos romans ?"
"Galaxtée" est mon premier ouvrage : un recueil de nouvelles. Il est le fruit de deux ans de rédaction de nouvelles. Il me tient énormément à coeur. Ce sont des histoires toutes plus variées les unes que les autres, je ne saurais définitivement pas résumer.
"Sève de Pluie" est mon second livre, j'y expérimente l'OULIPO (avec des contraintes) et y découvre trois personnages. Je raconte la vie de Nolan, un homme qui s'ennuie profondément, et de Camille, son épagneul breton, alors qu'il rencontre une jeune femme nommée Olivia. Cette fiction est un hommage, elle a une valeur particulière à mes yeux.
Et il y a le petit dernier, "Entre Chien et Loup". C'est un journal intime modernisé, avec des pages internet, des extraits de conversation SMS, c'est le cahier d'un adolescent Charles Zochary qui est un harceleur. Je voulais prendre un autre point de vue, entrer dans la peau du bourreau.





"Avez-vous d'autres projets à venir ?"
Plusieurs projets que j'essaie de traiter en même temps ! Il y a un projet de BD humoristique avec mon amie Naïs. Nous imaginons l'histoire ensemble, je la rédige, elle la dessine. On compte y travailler cette année mais rien ne paraitra en 2018, la masse de travail est bien trop lourde. Je travaille aussi sur un scénario, l'adaptation en série de "Take Care of You" de Justine Houdeville. Je pense que c'est le projet qui me donne le plus envie d'écrire, c'est mon favori, celui qui me porte le plus. Aussi, mon roman, dont le nom provisoire est "D'abord, on parla en poésie" (en référence à Rousseau car je traite de la question du langage). Puis un projet - encore secret - que je monte avec ma petite-amie et dont j'ai hâte de parler.
Ma maxime en écriture c'est de ne jamais écrire deux fois dans la même forme et j'essaie d'y répondre au travers de mes divers projets.





"Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?"
Pas vraiment. Ou une petite chose : je me sens obligée de relire assise à mon bureau. Je n'ai pas de rituel vraiment marqué, haha.







"Une dernière chose à nous dire ?"
De ne jamais cesser de faire des projets et de rêver, de toujours se donner les moyens de réussir. Ecrivez à partir de vous, avec votre sensibilité, écrivez avec ce que vous n'osez pas dire, ce que vous n'osez pas faire, écrivez avec ce qui vous a marqué, ce qui vous a touché, ce qui vous a ému. Ecrivez avec votre âme toute entière, n'ayez pas peur d'être vulnérables, de vous sentir nus sous les mots. Pleurez avec vos lecteurs, criez de joie, de colère, d'amour, de peine, d'art, avec eux. Nourrissez vos écrits de la vie et nourrissez votre vie de vos écrits, c'est un rapport de réciprocité dont vous pouvez prendre le plus grand soin. Livrez-vous, apaisez-vous, calmez-vous, avec des pages ornées de mots. Vous avez la possibilité de vous soigner, de vous guérir, avec de la prose, des vers, en vous filant dans la peau de personnages : profitez-en et croyez en vous. Si vous aimez écrire, n'hésitez pas à vous donner les moyens de le faire, à provoquer la chance. Les opportunités naissent de la détermination et de la passion qu'on mets en elle : allez lancez-vous !
*****
L'interview touche à sa fin, merci pour votre participation et à très vite.
Vous pouvez retrouver l'autrice sur Twitter. Vous pouvez lui écrire sur son adresse mail (skrywerzhs@gmail.com) et ses romans sont disponibles sur Lulu.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire