mardi 7 novembre 2017

[Interviews] Christophe Martinolli

Photo réalisée par le photographe Pierre Olivier

Bonjour à tous,
 
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview et c'est Christophe Martinolli qui nous rejoint sur le blog.
 
 
 
 
*****
 
 
Bonjour Christophe et bienvenue sur Amabooksaddict,
 
 
 
 


1. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis scénariste pour la télévision, le cinéma et la bande dessinée depuis 20 ans, date à laquelle j'ai finis mon Master à l'université Paris 8. Natif de la ville de Nice, où une grande partie de ma famille y vit encore, j'ai tout quitté pour "monter" à Paris après un séjour de deux ans à Lyon. Dès les premiers jours à mon arrivée à la capitale, je suis tombé follement amoureux, nous avons décidé de fonder une famille et nous sommes restés ici. Aujourd'hui, je vis de l'écriture, ce qui n'a pas toujours été le cas.





2. Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?

Depuis l'âge de 12 ans, le jour où mon frère plus âgé m'a lancé un défi : "si tu veux jouer avec nous aux Jeux de Rôles alors écris moi une histoire et si c'est bien on t'accepte dans notre groupe". Je lui ai rendu une nouvelle de science-fiction sur deux pages, où j'avais travaillé toute l'après midi. Il a été stupéfait, je vois encore son regard. Fort de cette première victoire, je me suis mis à la vendre dans la rue à … 5 Francs.

J'en ai vendu une dizaine, et je me suis offert une place de cinéma avec ! Là j'ai compris que je pouvais en faire mon métier.





3. Pourquoi publier en autoédition ?

Je fais déjà énormément de démarches pour mon activité principale - scénariste TV - bien aidée par mon agent et mon co-auteur. Je suis édité pour mes bandes dessinées par un grand éditeur très respecté et apprécié par les afficionados : Les Humanoïdes Associés. Mon activité de romancier est une activité secondaire, pour le plaisir pur. Je n'ai ni le temps, ni l'envie, de courir après les éditeurs classiques. J'ai fais quelques démarches très ciblées, mais si elles n'aboutissent pas, tant pis. L'autoédition, c'est surtout la liberté absolue. On fait ce qu'on veut, si on le veut, quand on le veut. C'est un vrai miracle. En revanche, il n'y a aucun garde fou, la sélection éditoriale ce sont les lecteurs qui l'a font !





4. D'où viennent vos idées pour l'écriture ?

Dans la vie de tous les jours, dans l’observation principalement et aussi bien sûr dans les œuvres des autres. Non pas pour les plagier mais pour voir si ce que je raconte n’a pas déjà été écrit justement (auquel cas je change d’idées) ou bien pour voir comment l’auteur a réussit à répondre à la question, et comment moi je pourrais apporter une réponse différente.





5. En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre/vos roman(s) ?

Pour présenter le tome 1, je dirais qu’il s’agit de l’histoire d’Erwan, un personnage ordinaire qui bascule du jour au lendemain dans l’extraordinaire.

C’est un jeune homme brillant, très travailleur, qui est assistant parlementaire, et qui ne compte pas ses heures. Il va être papa, sa femme Claire, est enceinte. Ils se sont connus à Science-Po.

L’histoire commence le soir de l’élection du nouveau président de la République. Nous sommes dans le QG du candidat. On lui confie, à lui seul, l’enveloppe qui vient du ministère de l’Intérieur, celle qui annonce les résultats. Il est chargé de la remettre en personne au Président, qui se représente, face à un jeune loup issu de la société civile. La partie est serrée, il est tendu. Le président est réélu. Alors que la tension explose, sa meilleure amie Ambre, elle aussi assistante parlementaire, fait l’amour au dernier étage du QG avec un parlementaire. Lui retrouve sa femme, qui l’a enfin pour elle seule…

Mais alors qu’on a conduit le président réélu sur l’estrade, une silhouette se détache dans la foule et pique le président. Personne ne s’en rend compte, lui ressent une légère douleur, mais il est vite noyé dans la foule qui le porte. Au moment de commencer son discours, le président s’effondre, foudroyé par une crise cardiaque…

Le lendemain, Ambre, découvre qu’il s’agit d’un assassinat et enregistre la preuve dans son smartphone. Dès lors, la traque pour la vérité commence, ils n’en sortiront pas indemnes.





6. Avez-vous d'autres projets à venir ?

Je réfléchis au troisième opus de la saga CORPS d’ETAT, en réfléchissant à la question qui va soutenir tout le récit. Pour la bande dessinée, j’ai signé avec mon co-auteur une série en deux épisodes de science-fiction inspiré de l’univers de la romancière française Julia Verlanger pour Les Humanoides Associés. Et pour la télévision, je vais co-écrire avec Thomas l’un des épisodes de la saison 3 de la série LEBOWITZ CONTRE LEBOWITZ qui sera diffusée sur France 2. Les autres projets ne sont pas signés, donc je ne peux pas encore en parler mais les cartons sont pleins !





7. Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

Oui, il me faut une heure pour vraiment me mettre à écrire, les réseaux sociaux c’est la plaie. Café obligatoire, et musique pas trop rythmée sans voix (électronique ou d’ambiance) et c’est parti ! Et après l'écriture, pour me détendre, je dézingue quelques vilains dans des MMorPG !





8. Pour finir, un dernier mot ?

N'hésitez pas à m'envoyer un petit message, je suis présent sur les réseaux, ça me fait toujours plaisir de savoir qui vous êtes et ce que vous avez pensé de mes histoires !
 
 
 
*****
Les lecteurs peuvent me joindre sur le Facebook et le Twitter officiel de la saga CORPS d'ETAT :
Les deux romans sont en exclusivité sur Amazon:
 
 
*****
 
L'interview est terminée, un grand merci Christophe pour votre participation et à très vite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire