dimanche 12 novembre 2017

[Chronique] Journal Personnel et Intime d'une Nouvelle Zingara - Isabelle Morot-Sir



Titre : Journal Personnel et Intime d'une Nouvelle Zingara
Auteur : Isabelle Morot-Sir
Autoédition (Publibook)
Genre : Contemporain
Pages : 336
Sortie : 12 Janvier 2000
Prix : Papier






SERVICE PRESSE






Résumé : La Camargue, ses passions, sa liberté, ses chevaux, ses femmes, sa sensualité. Voilà ce que connaît, ce qu'apprécie, ce pour quoi vit Max, cette jeune femme qui vit ses rêves sans attaches, ses amours sans raison, ses voyages sans destination, mais avec son fidèle cheval et sa calèche. Mais lorsqu'elle se trouve un but, lorsqu'elle se trouve un homme, un foyer, une famille même, osera-t-elle prendre le risque d'abandonner sa vie de bohème ?





Avis : Pour commencer, un grand merci à Isabelle Morot-Sir pour la proposition et l'envoi de son roman numérique. Je m'excuse également pour mon retard concernant ma lecture et donc cette chronique.

Vous le savez surement (ou pas) mais j'ai pratiqué l'équitation pendant plus de 13 ans donc quand j'ai vu que ce roman était un road trip équestre en Camargue, j'ai tout de suite accepté la gentille proposition d'Isabelle.

Nous faisons la rencontre de Maximilienne, Max, cette jeune femme tout juste majeure qui effectue un long voyage en caravane avec son Shire, Goliath, et son chien, Vlad. Elle a décidé de voyager à travers l'Europe et fera donc pas mal de rencontres au fur et à mesure de son périple. Toutes ses rencontres auront un lien étroit avec le monde de l'équitation et des chevaux en général ce qui, personnellement, m'a beaucoup plu.

C'est un road-trip qui ravira passionnés et non passionnés car il nous emporte totalement dans divers paysages plus beaux les uns que les autres. Je dois dire qu'en lisant ce roman, j'ai moi-même voyagé avec l'héroïne et j'ai trouvé le tout très immersif.

Nous avons là une lecture prenante et addictive, écrite merveilleusement bien par une autrice que je découvre totalement par ce premier roman mais que je continuerais à lire par la suite.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire