mercredi 16 août 2017

[Chronique] L'Espoir au Corps - Anaïs W.




Titre : L'Espoir au Corps
Auteur : Anaïs W
Autoédition
Genre : Contemporain
Sortie : 15 Septembre 2017
Pages : 370
Prix : Numérique - Papier







SERVICE PRESSE
https://anaisw.com/l-espoir-au-corps/







Résumé : En revenant dans la ville où il a grandi, Daniel se donne une ultime chance d'être heureux. S'il échoue, il laissera le VIH l'achever...
Après avoir perdu ses parents, Kalinda a tiré un trait sur son avenir pour éduquer ses deux jeunes frères et sa soeur. Pourtant, elle ne peut se résoudre au sacrifice qu'est devenue sa vie...
Un soir, sur le parking où il se gare chaque jour depuis un an, Daniel fait la rencontre de Kalinda. Très vite, pour les deux jeunes gens, l'espoir s'éveille.
Mais pour avoir une chance d'être aimée, Kalinda décide de mentir sur sa situation : après tout, qui voudrait d'une femme avec trois enfants à sa charge ?
Alors que Daniel s'efforce de construire un avenir, le mensonge et l'entêtement de Kalinda menacent de tout compromettre.
Entre éclats d'amour et de colère, quel sentiment vaincra ?








Avis : Pour commencer, un grand merci à Anaïs W. pour la proposition et l'envoi de son roman numérique.

C'est un roman que j'ai lu en quelques heures tant la lecture fut addictive. Nous faisons donc la rencontre de Daniel, un jeune homme atteint de VIH et de Kalinda, cette femme élevant seule ses jeunes frères et sœurs après le décès de leurs parents.
C'est une rencontre banale qui va évoluer petit à petit en une relation assez complexe suite au mensonge de l'héroïne. Malgré tout, c'est une lecture pleine d'espoir pour nos protagonistes et, du début à la fin, on espère de tout cœur qu'ils vivent heureux jusqu'à la fin des temps. (Oui, dit comme ça c'est un peu "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" mais avec le passé des personnages, ils le méritent vraiment!)

Le seul truc qui me chiffonne, enfin je crois, c'est la fin. A vrai dire, je ne sais pas trop car d'un côté je la trouve trop abrupte ; on aimerait des pages supplémentaires pour en savoir plus, alors que de l'autre, cette fin nous permet d'imaginer l'avenir des protagonistes et n'est pas si dérangeante que ça.. Je dirais donc, à vous de vous faire votre propre opinion mais n'hésitez pas à me dire votre ressenti en commentaire.

De temps en temps, j'avais bien envie de secouer Daniel et Kalinda car ils prenaient tout deux des décisions qui, je le savais, finiraient par détruire cette relation. Je les ai tout de même trouvé très attachants et touchants de part leur histoire.

Quand il s'agit d'histoires de "maladies", j'ai toujours peur d'avoir des copier/coller de romans que j'ai déjà pu lire, c'est donc assez "soulagée" que j'ai plongé dans cette histoire n'en ayant encore jamais rencontré jusqu'à aujourd'hui. Je connaissais les "bases" du VIH mais grâce à l'autrice, j'ai pu apprendre de nouvelles choses et c'était très intéressant.

C'est une lecture profonde, touchante et addictive ; l'autrice a une jolie plume qui nous entraine rapidement dans son univers. Je suis passée par pleins de sensations fortes, j'ai pu rire, stressé, déprimé et même pleuré au côté des protagonistes ; Anaïs a su transmettre, via ses héros, les fortes émotions qu'ils ressentaient au fil des pages.

Je suis très heureuse d'avoir pu la découvrir grâce à ce premier roman et je pense lire ses autres textes "assez vite" (enfin.. en fonction de ma PAL quoi..), je recommande donc fortement !






Note : ★★★★★

Aucun commentaire:

Publier un commentaire