samedi 1 juillet 2017

[Interviews] Myriam Caillonneau

Bonjour,
 
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview et c'est Myriam Caillonneau qui nous rejoint sur le blog.
 
 
*****
 
 
 
Bonjour Myriam et bienvenue sur Amabooksaddict,





1.      Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Myriam Caillonneau et je suis l'auteur de la saga de Science-Fiction Yggdrasil. J'ai toujours été passionnée par les livres et par les récits qui transportent le lecteur vers des mondes imaginaires. Je dois cette passion à mon père qui m'a fait partager son amour de la lecture. Il y a trois ans, j'ai décidé de franchir le pas et de faire découvrir mon univers à mes lecteurs.

Mon amour pour la science-fiction, la fantasy, le fantastique, etc. ne se limite pas à la lecture. Je suis une cinéphile, une série addict et je suis un peu geek…

Je suis également militaire et je partage mon temps entre mon métier et ma passion.

 

 

2.       Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?

J'ai toujours inventé des histoires, même si je ne les ai pas tout de suite couchées sur du papier. Mes premiers écrits datent de mon adolescence. Je voulais imiter les auteurs que j'admirais et je voulais me souvenir de ce que j'inventais.

Plus tard, j'ai continué à écrire en pointillé, car mon travail est très prenant, chronophage et parfois, laisse peu de temps personnel. Pendant de nombreuses années, j'ai collectionné des textes, des ébauches d'idées, des histoires plus ou moins abouti dans mon ordinateur.

Il y a quatre ans, j'ai repris l'une de ces histoires qui patientaient dans mon PC. Elle ne faisait qu'une centaine de pages A4 et n'était pas terminée… J'ai tout simplement eu envie de connaître la fin. J'ai donc passé tout mon été, de juin à septembre, à écrire. Ce roman s'est étoffé, a pris de l'ampleur… et s'est transformée en trilogie. Yggdrasil était né…

 

 

3.       Pourquoi publier en autoédition ?

L'autoédition était mon premier choix et je ne le regrette pas. J'aime cette liberté et le "contrôle" que je garde sur mes livres. J'adore le défi que cela représente. L'autoédition oblige à être auteur, éditeur, attaché de presse, etc. C'est très enrichissant.


 

4.       D'où viennent vos idées pour l'écriture ?

Excellente question…

Le pitch d'une histoire nait souvent de façon étrange. Cela peut venir d'une phrase que j'entends aux infos, dans une conversation ou dans une réunion de travail. Je peux aussi être inspirée par une photo ou une image, un paysage (mon Prochain Roman, dont le thème est encore secret, est directement inspiré des conditions météos lors d'un voyage en Normandie…)… Tout à coup, une idée commence à germer dans un coin de ma tête. Je m'en empare, je la triture, jusqu'à ce que l'ébauche d'un univers voit le jour. Dans d'autres cas, lors de trajet à pied ou en voiture par exemple, je me focalise sur un thème qui me plait. Je note toutes les idées qui me passent par la tête sur un fichier.

En cours d'écriture, c'est différent. Pour Yggdrasil, je connaissais les grandes lignes de l'histoire et surtout la fin… Ensuite, les événements se sont gérés un peu tout seuls et les personnages ont parfois eu le don d'en faire qu'à leur tête. Ils se sont imposés comme des personnages incontournables, ou sont devenus de  vrai "méchants" alors qu'ils devaient juste "passer" dans l'histoire. Certains d'entre eux ont même refusé de mourir…

 

 

5.       En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre/vos roman(s) ?

Pour le moment, je n'ai publié que la trilogie Yggdrasil  (le tome 1 : la Prophétie et le tome 2 : La rébellion)

Il s'agit d'une saga de science-fiction, plutôt Space Opera avec une touche de Dystopie et de Space Fantasy…

L'humanité est sous la domination d'une sorte de gourou, qui se fait appeler Dieu. Il dispose d'une armée invincible et d'un clergé puissant pour faire appliquer sa loi.

Le personnage principal est une jeune femme sans histoires qui doit accomplir son temps de conscription. Elle va se retrouver entraînée malgré elle dans une révolte. Elle sera aidée par un homme mystérieux, dangereux et séduisant (ce qui ne gâche rien).

Yggdrasil est né de plusieurs envies. Je voulais écrire de la Science-fiction, mais j'avais aussi envie de parler de mon expérience militaire. Je voulais également explorer plusieurs thèmes, comme le pouvoir, la religion comme outil de pouvoir, la rébellion face à la dictature. J'aime aussi les personnages avec un lourd passé, en quête de rédemption…

J'ai posé les doigts sur le clavier et j'ai écrit l'une des premières phrases du roman "Dieu régnait en maître sur la galaxie et personne n'osait contester cette vérité." Et étrangement, tout mon univers est né de cette unique phrase.


 
 

6.       Avez-vous d'autres projets à venir ?

Beaucoup…

En premier, bien sûr, il s'agit de finaliser la trilogie. Le troisième tome, Yggdrasil – L'Espoir, est quasiment fini… il ne reste que quelques relectures. Il faut aussi que mon illustrateur me fournisse la couverture.

Ensuite, il y a ce nouveau roman dont j'ai parlé précédemment. Je ne veux pas trop dévoiler l'intrigue pour le moment, mais je peux vous dire qu'il s'agira de science-fiction, mais pas de Space Opera, ni Dystopie…

J'ai plein d'autres idées, de Science-Fiction ou de Fantasy… il faut juste que je trouve du temps pour toutes les écrire.



 

7.       Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

Pas vraiment.

Pour écrire, le seul rituel consiste à prendre mon ordinateur portable et  à ouvrir les outils nécessaires à l'écriture. Je n'ai pas de moments favoris pour écrire. J'écris dès que j'ai du temps de libre. Je peux vraiment écrire partout, dans le salon, dans le train, partout. Je m'isole dans une sorte de bulle et peu de choses arrivent à me perturber. Pendant les relectures/réécritures, par contre, j'ai besoin de plus de calme, car je dois pouvoir me concentrer.

Donc, non pas de rituel particulier, mais une habitude… celle de mimer certaines scènes d'actions…

 



8.       Pour finir, un dernier mot ?

Lorsque je me suis lancée dans l'autoédition, j'ignorai totalement ce qui allait vraiment arriver.

Je viens de passer une année extraordinaire, j'ai rencontré des gens géniaux soit à travers les réseaux sociaux ou en "vrai", lors de salons ou de dédicaces. La communauté des auteurs/lecteurs est très riche, pleine de passionnés et c'est un bonheur d'échanger avec les lecteurs et les autres auteurs. Les blogueuses / blogueurs sont vraiment un plus pour les auteurs auto-édités. J'admire beaucoup leur travail et le temps qu'ils prennent pour écrire des chroniques détaillées. Je les remercie tous, vraiment.

D'ailleurs, merci beaucoup Amandine, pour cette interview et pour ton soutien aux auto-édités.

Je voudrai remercier ma "Phalange Écarlate" qui fait un excellent travail de relecture, ainsi que tous ceux qui m'ont soutenue et encouragée… mais surtout, mes lecteurs qui se sont emparés de mon histoire et de mes personnages. J'ai souvent été très émue par leurs commentaires, par leurs mails ou leurs messages… alors merci.


 
 
*****
 
 
L'interview touche à sa fin, merci Myriam et à très vite.
 
Vous pouvez retrouver l'auteure sur Twitter et son Blog ; ses écrits sur Amazon.
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire