jeudi 29 juin 2017

[Interviews] Séverine VIALON



Bonjour à tous,
 
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview et c'est Séverine Vialon qui nous rejoint sur le blog.
 
 
 
*****
 
 
Bonjour Séverine,





1. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis professeur des écoles et auteure indépendante depuis juin 2015 en Eure-et-Loir. Je suis mariée et maman de deux garçons. Je partage mon quotidien aussi avec Mimi, ma réunionnaise à 4 pattes.

 



2. Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?

Je crois pouvoir dire que j’écris depuis enfant, j'écrivais des petites histoires. J'ai vraiment repris l'écriture, à mon retour du Cameroun, un retour brutal, non prévu, qui a été un gros coup dur. Je me suis réfugiée dans l'écriture pour tenir le coup, sur papier avec mes poèmes, et dans m tête avec des histoires que je me racontais. Des histoires que j’ai écrit un peu plus tard en modifiant ce qui devait  l’être pour être plus réaliste.



 

3. Pouvez-vous nous parler de votre parcours concernant la publication de votre/vos roman(s) ?

Lorsque j’ai écrit Entre Père et Fils suite à un coup dur familial, j’ai eu très envie de le faire publier. Je me suis renseignée sur internet et je suis arrivée sur une plate-forme de publication par souscription. Bien embobinée, je me suis laissée tenter, et le roman est sorti à 54 exemplaires.

Suite à cette sortie en juillet 2014, j’ai eu un gros souci de santé qui m’a clouée à la maison. J’ai alors découvert l’auto-édition et j’ai eu envie de tenter l’aventure. Après bien des recherches et du travail, je me suis lancée en juillet 2015 avec la sortie de Entre Père et Fils et Marre des Adultes, ce dernier écrit à l’âge de 17 ans, mais qui n’avait jamais quitté mes tiroirs. Un an après, je sortais un troisième A l’abri de la différence, et aujourd’hui, mon quatrième La clé du bonheur.





4. D'où viennent vos idées pour l'écriture ?

Comme je l’ai mentionné un peu plus haut, mes trois premiers romans viennent de mes histoires que je me racontais ado. Maintenant, je m’inspire de ce que je vis, de ce qui se vit autour de moi.

 
 
 

5. En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre/vos roman(s) ?

J’écris des romans au cœur des relations humaines, et là, je laisse la place à mes lecteurs.

Entre Père et Fils vous emmène au Cameroun pour suivre Marie, une jeune femme qui revient dans ce pays où elle a vécu enfant et qu’elle a dû quitté de façon brutale. Un retour qui ne va pas se passer comme elle l’espérait.

Dans Marre des adultes, vous allez suivre une ado torturée par les aléas de la vie, les choix difficiles, les interrogations incessantes sur son quotidien.

À l’abri de la différence tome 1 est une bonne leçon de vie. Nous devrions le donner à lire à tous ceux qui sont pour défier la différence. Mais la différence de quoi au fait.? De la couleur de peau, de la religion des gens, de la taille, du poids… et j'en passe. Et oui, ce monde et plein de différences, et ce livre en bien très bien, nous montrent que nous humain, nous pourrions passer au-delà de toutes différences.

A côté, j’ai sorti deux recueils de poèmes

À fleur de cœur qui regroupe des poèmes divers, sans thème particulier, des poèmes écrits au fils de ce qui fait ma vie et la vie autour de moi.

Poe aime Noël regroupe des poèmes complètement dédiés à cette belle fête de Noël.



 

6. Avez-vous d'autres projets à venir ?

Mon projet en cours est l’écriture de la suite de A l’abri de la différence, préparer un recueil de poèmes sur les 4 saisons.

A côté, je me mets à fond sur Amazon, et je prépare donc mes premiers e-books pour les y mettre progressivement.





7. Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

Avant d’écrire, il faut que l’histoire se soit déroulée une, deux, trois, quatre… fois dans ma tête jusqu’à ce que cela me convienne. Ensuite, pour écrire, j’ai besoin de mon cahier et mon stylo, de la musique dans les oreilles (des musiques ou chansons qui me touchent).

Après l’écriture sur le cahier, je tape à l’écran et maintenant, je compte mes mots afin de suivre un objectif de au moins 500 mots par jour.





8. Pour finir, un dernier mot ?

Si vous souhaitez découvrir ma plume, vous pouvez lire gratuitement mon recueil de nouvelles en me laissant votre mail sur mon blog.

Merci pour cette interview, ce n’est pas toujours facile de répondre à toutes les questions mais c’est un exercice auquel j’apprécie de me confronter. Merci à Amandine pour son invitation.

N’hésitez pas à commenter si vous voulez des précisions, je me ferai un plaisir de revenir vous y répondre.
 
 
 
 
*****
 
L'interview touche à sa fin, merci Séverine pour votre participation et à très vite.
 
Vous pouvez retrouver l'auteure sur Twitter, Facebook, son Blog. Ses romans sont disponibles sur Amazon et sa boutique.
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire