jeudi 4 mai 2017

[Interviews] Donovan Sandre


 
Bonjour à tous,
 
On se retrouve avec une nouvelle interview et c'est Donovan Sandre qui nous rejoint sur le blog aujourd'hui.
 
 
 
*****
 
 
Bonjour Donovan et bienvenue sur Amabooksaddict,






1. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis Donovan Sandre, 27 ans. Je vis actuellement Lyon, après avoir pas mal bougé avec mes études. Je suis artiste depuis que je suis gosse, et aujourd’hui j’aime toucher une large variété de domaines : auteur, scénariste, musicien, parolier, un peu compositeur, un peu acteur (même si je dois avouer que je déteste ça ). J’adore lire, aussi, et de tout ! Excepté la romance… et oui je l’assume ! Concernant ma propre écriture, j’ai envie de toucher plusieurs genres, voir même plusieurs styles d’écriture. Je n’aime pas faire deux fois la même chose, et pour mes projets je suis sans cesse à la recherche de nouveaux défis.

 



 

2. Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?

J’écris depuis… très longtemps. La toute première fois que j’ai écris, c’était pour recopier des poèmes sur mon cahier en CM1. Ensuite j’ai écrit ma première histoire en CM2. Je m’en souviens encore, j’avais écris cela sur un bloc-note, et j’avais repris des éléments sur plusieurs livres différents.

Quant à ce qui m’a poussé à écrire, honnêtement je ne m’en souviens pas. J’ai toujours aimé lire, et niveau lecture j’étais en avance par rapport aux autres. J’ai toujours été très rêveur aussi, donc j’imagine qu’à force je me suis dis que j’allais faire une histoire avec toutes mes scènes littéraires favorites.





 

3. Pourquoi publier en autoédition ?

J'ai commencé avec l'auto-édition car « Cow-Boy : Demian et Marlène » n'est pas une nouvelle grand public… et je doutais très fortement que pour un premier écrit, d'un auteur naissant, cette histoire puisse passer sur une maison d'édition. J'ai donc découvert l'auto-édition et j'ai été agréablement surpris par toutes les possibilités que cela offrait, notamment en terme de maitrise de son œuvre.

Puis je suis passé par une maison d'édition alternative, dont le fonctionnement est semblable à de l'auto-édition. J'espérais apporter un peu plus de poids à mon œuvre, mais au final il y a plus d'effets négatifs que positifs. J'envisage donc de rompre mon contrat et repasser en auto-édition pour cette œuvre. Cela me permettrait de maitriser le prix (qui aujourd'hui me semble beaucoup trop élevé) et de faire plus facilement des actions de promotion. De plus je resterais totalement libre sur le texte proposé.

 



 

4. D'où viennent vos idées pour l'écriture ?

D'un peu partout, et il ne me faut pas grand-chose. Je m'inspire de la vie de tous les jours : des gens qui passent, des discussions, des rencontres, des films ou des livres… J'ai la tête pleine d'idées. Je ne les développe pas toutes ; généralement, avant de commencer un projet, j'y réfléchis pendant un certain temps, et je ne commence à écrire que lorsque j'ai une idée claire de la direction que je veux donner à mon texte.

Par ailleurs, mes idées viennent aussi beaucoup de ce que je peux avoir à dire sur le moment, comme c'est le cas avec « Du Sang sur les Mains ».





 

5. En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre/vos roman(s) ?

Cow-Boy est une nouvelle qu'une amie m'avait mit au défi d'écrire ; elle m'a donné plusieurs conditions (univers futuriste dans lequel intervient un Cow-Boy, qui parle comme Yoda et qui a un cheval avec de longues jambes et des sabots qui font du feu). J'ai voulu relever le défi, et ainsi est né mon histoire.

L'histoire se déroule donc dans un monde futuriste, et l'on assiste à un combat entre Demian et sa mère, qui est une des plus grande puissance de cette société. Au delà de l'intrigue, l'oeuvre parle de certains problèmes de société que nous avons aujourd'hui, et apporte une réflexion sur la notion du surhomme de Nietzsche.

Je dois dire que Cow-Boy est un texte volontairement violent et vulgaire, mais j'ai adressé une note d'auteur à la fin pour expliquer ma pensée.

« Cow-Boy : Demian et Marlène » est accompagné d'une autre nouvelle, « Spectres », qui montre une femme cherchant à surmonter la mort de son époux et de son fils. Moins vulgaire et moins violente, elle parle surtout de douleur et de sentiments humains.

 



 

6. Avez-vous d'autres projets à venir ?

Des tas ! J'ai une longue liste de projets, que je garde sur le coude, et je travaille déjà actuellement sur plusieurs d'entre eux. Mon plus gros projet et une saga d'heroic-fantasy, et cela fait bientôt deux ans que je construis l'univers dans lequel l'histoire se déroulera. Je travaille également sur un recueil de nouvelles qui présentera des histoires de pirates ayant existés.

On m'a également récemment demandé un scénario pour un film sur le chamanisme et la spiritualité, sur lequel j'ai commencé à travailler il y a quelques jours, et je planche sur l'écriture d'une web série qui j'espère verra le jour d'ici un an ou deux.

 



 

7. Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

Pas vraiment, en fait j’écris surtout en fonction de l'humeur du moment (excepté pour les scénarios car j'ai une deadline). Parfois, avant d'écrire, il me faut deux ou trois jours de conditionnement : je n'écris rien tant que je ne suis pas émotionnellement impliqué à 100 % dans mon récit. Ce qui fait que je n'ai pas de rituel : parfois je mettrais de la musique, parfois je n'en aurait pas besoin… parfois j'aurais besoin d'être tranquillement dans mon coin, d'autres fois je pourrais écrire alors qu'il y a du monde autour. Comme je l'ai dit : tout dépend de l'humeur du moment.

 

 

 

8. Pour finir, un dernier mot ?

D'ici quelques mois, « Cow-Boy : Demian et Marlène » sera de nouveau en auto-édition, avec nouvelle couverture, alors si vous patientez encore un peu…

 



 

Question bonus : J'ai pu voir que vous publiez une nouvelle histoire sur Wattpad (qui m'a l'air fort intéressante d'ailleurs), vous comptez la publier par la suite ou pas du tout ? Vous pouvez nous en parler un peu ? Pourquoi avoir choisi Wattpad ?

Honnêtement je n'y avais pas pensé avant de voir cette question. J'avais commencé à écrire « Du Sang sur les Mains » car il y avait certaines choses que j'avais besoin de dire. Puis j'ai abandonné, car il me semblait que cela n'intéressait personne. A force d'être sur twitter, j'ai découvert Wattpad et j'ai voulu tenter le coup. J'ai donc mis en ligne les deux premiers chapitres de cette histoire.

Et j'ai été agréablement surpris des retours qui en ont été faits, ce qui m'encourage à continuer et finir. Wattpad est très intéressant car il permet d'avoir un retour en temps réel sur ses écrits. A l'heure actuelle je compte terminer « Du Sang sur les Mains » sur Wattpad, puis de la publier en auto-édition.

Au sujet de cette histoire, nous suivons la vie de Marc, un homme normal dans notre société moderne, avec toutes ses réflexions. Cette nouvelle me tient à coeur par rapport aux événements que nous avons connu ces deux dernières années : j'avais vraiment besoin de dire quelque chose à ce sujet. De plus ces derniers temps j'ai eu plutôt tendance à m'orienter vers des textes doux, voir poétiques. Avec « Du Sang sur les Mains », je retourne un peu aux sources, niveau écriture, avec un texte un peu plus… incisif.





*****
 
 
L'interview touche à sa fin, merci Donovan pour votre participation et à très vite.
 
Vous pouvez retrouver l'auteur sur Twitter, WattpadFacebook et son Blog.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire