samedi 20 mai 2017

[Chronique] Muse, Tome 1 - Aurélie Chateaux-Martin

Littérature de l'Imaginaire





Saga : Muse
Titre : Esquisse
Episode : 1
Auteur : Aurélie Chateaux-Martin
Autoédition
Sortie : 20 Mai 2017
Pages :
Prix





SERVICE PRESSE
En avant première





Résumé : « Styx n’en dormait plus. Il parvenait à peine à manger, à boire, et ne s’accordait du repos que lorsque ses nerfs le lâchaient, qu’il envoyait valser à travers la chambre une de ces peintures, qu’il la détruisait avant de s’horrifier de son acte sacrilège, avoir brisé l’une des toiles de sa muse, celle qui l’obnubilait et hantait ses pensées, nuit et jour. Celle qui le nourrissait mieux que toute forme de mets terrestres. Celle qui lui donnait vie à chaque instant, qui lui insufflait le désir de se surpasser, de peindre, encore et encore, jusqu’à l’anéantissement. Jusqu’à toucher du doigt la perfection. Il avait découvert une part de Divin dans les courbes de Maël, dans sa beauté, dans sa candeur perverse, et il ne pouvait pas, ne voulait pas s’arrêter. Peindre. Peindre. Peindre. Sa muse l’appelait. Sa muse exigeait. Sa muse l’obligeait à se dépasser lui-même. Sa muse était sa Source. Celle dans laquelle il puisait son art. Celle qui le pousserait vers les sommets les plus fous. Avant de signer sa déchéance. »
---------------------------------------
Dans un univers fantasy, « Muse » est une romance gay racontant l’histoire de Maël, adolescent déluré et de Styx, peintre névrosé... Une histoire d’amour forte, sombre et difficile, mettant en scène deux personnages à l’histoire torturée… Cette œuvre est susceptible de choquer les âmes sensibles et ne fait en aucun cas l'apologie des violences qui y sont décrites.






Avis : Encore et toujours un très grand merci à Aurélie pour son envoi régulier du premier jet puisque ma première lecture fut donc une lecture bêta (et comme bien souvent, j'écris la chronique après le point final bêta).

Ici, nous retrouvons Maël, découvert dans Comme une danse, qui me faisait tant de peine dans cette première lecture et qui m'en a fait tout autant lors de celle-ci.
En effet, si Comme une danse était assez sombre de part le personnage de Noé, je ne vous raconte même pas à quel point l'histoire de Maël l'est encore plus..

Styx fait également parti des personnages principaux de cette lecture et je n'en suis que joie puisque je l'aime vraiment beaucoup.
Avec Maël, ils ont tout deux un passé très sombre et l'avenir pas forcément joyeux non plus donc nous plongeons vraiment dans quelque chose de très fort, qui est loin d'être simple.

Nous passons d'un point de vue actuel à un point de vue plus ancien concernant les personnages et l'alternance des quatre nous montre bien l'étendu des dégâts concernant nos deux protagonistes.

Comme j'ai pu le dire, l'histoire est sombre mais nous avons tout de même droit à quelques passages drôles -surtout quand on retrouve Noé et Aiwen-, tendres -Styx & Maël- et très plaisant.

Même si l'histoire des protagonistes n'est pas facile, c'est un très grand bonheur de pouvoir les retrouvés dans cette nouvelle histoire et je suis plus que joie d'apprendre que Muse aura une suite qui promet d'être tout aussi profonde, merveilleuse et sombre à lire.

Plus besoin de parler de mon amour pour la plume de l'auteure, je pense. Elle possède une écriture fluide, plaisante à lire et qui nous entraine au côté de personnages tant touchants/attachants que vraiment très détestables -des personnages profonds, bien décrit, sombres, poignants et je passe des dizaines d'autres adjectifs.





Note : ❤❤❤❤❤



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire