dimanche 30 avril 2017

[Interviews] Marianne BP



Bonjour à tous,
 
 
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview et c'est Marianne BP qui nous rejoint sur le blog.
 
 
 
*****
 
 
Bonjour Marianne et bienvenue sur Amabooksaddict,







1.            Dans un premier temps, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis Marianne BP, auteure chanteuse interprète, vaguement musicienne, bien vidéaste. Je viens de Châtillon Montrouge, banlieue sud de Paris. J'ai grandi entre Châtillon et les Antilles Françaises puisque ma mère a travaillé sur des volcans.

Je n'aime pas les carcans, pas trop les codes, lorsque je m'y essaie, j'ai l'impression de jouer la comédie. Je suis brune, 1m65, plutôt sympa. Je vis à Paris entre Pigalle et Montmartre.





2.            A quel âge et comment vous est venu cette envie d'écrire ?

A 18 ans, même si j'aimais écrire dans les petites classes (cf rédaction d'imagination).

Je l'ai senti dans mes mains, cette envie, comme une pulsion. Ce fût très très intense, presque violent. Et donc, j'ai aimé l'écriture puis écrit encore écrit ; c'est devenu simple, cool et reposant... amusant. La discipline avait probablement vécu un peu trop longtemps enfermée, d’où cette violente pulsion avant le démarrage.





3.            Pouvez-vous nous parler de votre parcours concernant la publication de votre roman ?

J'ai fait relire mon livre par des personnes solides avec leur "aval sur la validité " & singularité de mon roman. J'ai donc envoyé mon manuscrit à quelques maisons d’édition avec le vent en poupe mais a priori ils n'ont voulu ni de mon vent en pourpre, ni de mon vent en rose. A la fin, j'ai reçu un jolie vent printanier avec félicitations d'un éditeur fort sympathique mais un vent tout de même ; il n'avait pas de place pour l'ouvrage donc, je me suis souvenue que j'étais indépendante sur plein de domaines; musicalement, vidéastement parlant & sur multiples conseils, j'ai édité seule comme une grande-fille et le livre est sorti de chez moi élégamment drapé de cette superbe et libre couverture Pourpre et Rose (made by l'artiste graphique Guillaume Saix) avec comme seule instruction : vas et tu verras ! Sera vu et sera lu ... jusqu'à ce que mort s'en suive.





4.            En quelques mots, pouvez-vous nous parler de votre roman ?

On m'a dit que j'avais un style atypique. Je pense que ça vient de l'aspect rythmique de mon écriture, aussi du fait que j'utilise les us & codes littéraires comme une matière brute que je sculpte par instinct. Ça m'amuse ! Je préfére la concordance du son, des tons, du temps à celle des temps et des règles académiques.

Rose ascendant pourpre, c'est un voyage camera à l’épaule qui suit une jeune femme qui filme en caméra subjective cherchant une caméra qui aurait tout suivi...

Alors parfois, ça tremble un peu... Parfois c'est pris sur le vif, parfois c'est lucide avec des plans larges et léchés, parfois c'est contemplatif avec de doux travelling, parfois sombre & énigmatique avec des fous-flous plans introspectifs, parfois c'est saccadé comme une course poursuite caméra à l’épaule. Parfois c'est drôle parce qu'une chute c'est si vite arrivé !

Comme j'ai dit lors d'une interview antérieure, je vais enregistrer une version audio du livre. Personnellement, je le trouve plus agréable à lire à voix haute, qu'à voix mentale. Ça n'est que ma perception ! Elle vient peut-être du fait que j'aime chanter, interpréter. J'aime ressentir l'impact des mots dans mon oreille interne, être déstabilisée, caressée...choquée à l'oral.






5.            De nouveaux projets à venir ?

Sur quel projet êtes-vous en ce moment ?

Un autre roman.

Ce projet musical, poético-électronique qui vient de sortir. Des chansons fables surréalistes sur Paris pour détendre les citadins. Un voyage imaginaire & musical : Aparté « Parisienne » Marianne BP meets 303 Box.(En écoute sur Deezer, iTunes, Youtube, Facebook: Marianne BP page ACTU-L)

Un projet trip-hop hommage aux standards de jazz qui va sortir.

Étant Vidéaste, j'ai de nombreuses réalisations vidéos en cours !





6.            Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture ?

Avant je m'y mets, parfois je prends 50cl de thé vanille sucré pour me maintenir assise et me réconforter (je trouve que tout ce qui est vanillé réconforte).

Après l'écriture, je suis contente d'avoir écrit. Tout s'entrechoque, se mélange dans mon cerveau, mes émotions, mon inconscient fait du télé-travail. J'imagine.  Mon troisième thé à moitié bu est froid parce qu'il semblerait que je l'ai oublié, prise de passion pour mon roman.






7.            D'où viennent vos idées ? Qu'est-ce qui vous inspire ?

De tout ce que mon inconscient préfère, j'imagine. Et de tout ce que ma conscience laisse émerger au-delà de son portillon de sécurité. J'ai vu beaucoup d'images pour lesquelles j'ai éprouvé beaucoup de tendresse lorsque j'ai écrit ce livre.






8.            Pour finir, un dernier mot ? Une dernière chose à dire ?

Les initiales de Rose Ascendant Pourpre font R.A.P. Je m'en suis rendue compte il y a peu... J'écoute beaucoup de Rap, j'ai travaillé avec des rappeurs parce que comme moi ils aimaient les mots, les rythmes et la liberté ce qui en fait une Référence A Part. Une référence « Pop ».

Rêves, errances...

Merci à vous & bonne continuation !






*****
 
L'interview touche à sa fin, merci Marianne pour votre participation et à très vite.
 
Vous pouvez retrouver l'auteure sur Twitter, Facebook et YouTube ; son roman disponible sur Amazon, Kobo, Fnac
 
Ma Chronique
Rose Ascendant Pourpre (à venir, je suis en pleine lecture)
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire