jeudi 23 février 2017

[Interviews] Blue Indigo



Bonjour à tous,

On se retrouve aujourd'hui pour parler interview et c'est la très gentille Blue Indigo qui arrive sur le blog.
 
Merci pour ta participation.
 
 
 
 
 
*****
 
Bonjour Blue Indigo et bienvenue sur Amabooksaddict




1. Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

J'ai 44 ans, deux enfants, je suis mariée depuis un paquet d'années (rires) et sinon j'ai un petit centre équestre où je fais de la thérapie, de l'équitation en pleine conscience quand je n'écris pas (ou l'inverse peut-être ! J'écris quand je ne fais pas tout le reste)





2. Depuis quel âge écris-tu ? Qu'est-ce qui t'a poussé à écrire la première fois ?

Je ne me souviens pas de qui ou quoi m’a donné l’envie d’écrire. Je me souviens simplement que toute petite je faisais déjà semblant d’écrire en dessinant des vagues sur le papier. Inquiétant, non ? (Rires)





3. Pourquoi publier en autoédition ?

Au départ je n'ai pas choisi l'autoédition par conviction. Je voulais être publiée et j'ai pris le chemin le plus court pour y arriver. Aujourd'hui je sais que ce n'est plus un choix par défaut mais un vrai défi : à la fois écrivain, éditeur, attaché de presse mais quelle belle expérience !





4. D'où viennent tes idées pour l'écriture ?

Je lis énormément, de tout, des livres, des mangas, des BD. Je puise mes idées dans toutes ces histoires et dans les personnages que j'ai aimé ou qui m'ont marqué.





5. En quelques mots, peux-tu nous présenter tes œuvres ?

Gardienne de la forêt est un roman de fantasy où je me suis inspirée des yokaï (les démons-animaux japonnais) que j'ai joyeusement saupoudré de culture celte. L'histoire monte crescendo jusqu'au dénouement, surprenant, inattendu. A ma décharge, je n'ai pas réussi à écrire une fin conventionnelle et souvent c'est ce qui marque le plus les lecteurs. C'est mon premier roman abouti.
 
Les Crins de l'Âme, le deuxième roman que j'ai écrit, avait été commencé avant mais je l'avais laissé tombé. Après avoir fini Gardienne, j'ai eu envie de le reprendre. En le relisant, j'en ai vu les faiblesses et les incohérences. Pour l'histoire c'est un homme, un chuchoteur dont la femme est morte et qui en prend la culpabilité. Sa meilleure amie essaie désespérément de l'aider et au final c'est à travers un cheval, un peu magicien, qu'il trouve la force de se relever.





6. As-tu d'autres projets à venir ?

J'étais sensé écrire la suite des Crins de l'Âme (rires) et je me suis bloquée au chapitre 2. Une autre histoire m'a percuté et j'en ai démarré l'écriture. Pour l'instant, j'en ai 11000 mots. Si je tiens le rythme, il sera pour avant l'été et si je bloque et bien ça prendra beaucoup plus longtemps ! (rires)





7. As-tu un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

Pas de rituel pour moi. Quand l'inspiration me saisit, j'attrape l'ordinateur et je m'y mets. En musique, c'est mieux mais ce n'est pas obligatoire. Quand j'écris, plus rien d'autre n'existe, je suis dans ma bulle.





8. Pour finir, un dernier mot ?

Un grand remerciement pour mettre les auteurs autoédités en avant dont moi (rires).






*****
 
L'interview touche à sa fin, Blue Indigo, je te remercie encore et à très vite.
 
Vous pouvez retrouver l'auteure sur Facebook, Twitter, son Blog ; ses livres disponibles sur Amazon.

Mes chroniques :
A venir






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire