mercredi 8 février 2017

[Chronique] Le Joyau - Amy Ewing

Littérature de l'Imaginaire


Saga : Le Joyau
Tome : 1
Auteur : Amy Ewing
Editions : Robert Laffont
Collection R
Genres : Jeunesse / Science-Fiction
Sortie : 18 Septembre 2014
Pages : 468
Prix




LECTURE COMMUNE
CLUB DE LECTURES BOOK-DREAMER




Résumé : Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d'être formée dans l'optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l'opulence et le luxe, c'est la descendance...
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l'Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l'appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l'étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien... et tâcher de rester en vie. Mais c'est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au cœur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu'ils redoutaient...





Avis : Personnellement, ce roman n'était pas une priorité d'achat quand il est sorti. Quand il a été sélectionner en lecture commune dans le club de lectures, j'ai eu la chance de voir qu'une amie de la fac l'avait en sa possession et qu'elle voulait bien me le passer après sa lecture.

La répartition de la Cité Solitaire m'a tout de suite fait pensé aux Districts dans Hunger Games.. Cette cité est divisée en 5 cercles allant du plus pauvre "Le Marais" jusqu'au centre où vivent les nobles "Le Joyau".
Les nobles, voulant une descendance de qualité, ont recours à des mères porteuses, sélectionnées dans "le Marais", qui ont des "pouvoirs", elles peuvent modifier les choses -forme, couleur- par la pensée et donc, par se biais, de modeler l'enfant parfait selon les volontés des parents.
Celles qui ont cette aptitude sont envoyées à l'Etablissement où elles sont entrainées puis vendues aux enchères.

Nous rencontrons Violet, une jeune fille qui refuse d'oublier son nom, sa famille ou même sa meilleure amie, Raven. Violet est achetée par la duchesse du Lac, Raven, quant à elle, est achetée par la duchesse de la Pierre.
Si nous n'avons pas beaucoup d'informations sur la vie que mène Raven, on sait pertinemment que ce qu'elle vie est horrible et bien pire que ce qu'endure Violet.

L'histoire est loin d'être simple, les personnages sont attachants, pour certains, et complètement détestables pour d'autres. La plume, que je ne connaissais pas, est fluide. Amy Ewin nous emporte sans aucun soucis dans son univers et c'est très agréable.

Je pense que je lirais la suite, pas forcément tout de suite mais je suis intriguée par les tomes suivants. Faut dire qu'en plus de l'histoire, je trouve les couvertures vraiment somptueuses !



Note : ⭐⭐⭐⭐



Chroniques des filles :


 
 
 

 

2 commentaires:

  1. J'ai beaucoup vu ce livre tourner sur la blogosphère mais comme toi je n'étais pas plus attirée que ça...mais ta chronique a piqué la curiosité!

    RépondreSupprimer