jeudi 15 décembre 2016

[Interviews] Guillaume Duhan

Bonjour à tous,
 
On se retrouve aujourd'hui pour une interview et c'est Monsieur Guillaume Duhan qui a bien voulu répondre à mes questions.
 
 
*****
 
 
 
Bonjour Guillaume, merci encore pour ta réponse positive à ma proposition.





1. Pour commencer, pourrais tu te présenter en quelques mots ?

Guillaume Duhan, j’ai 28 ans et j’écris des nouvelles publiées ainsi que des e-books depuis maintenant cinq ans. 
J’ai écrit Le Clairvoyant, publié en 2013 puis Le Monstre, publié en 2014.
Je suis très actif sur les réseaux sociaux ce qui me permet de rester en contact permanent avec mes lecteurs, ce que j’apprécié énormément. J’ai pratiqué le bookcrossing en 2014-2015 à travers toute l’Europe et les Etats-unis et j’ai pour projet de publier la fin de ma trilogie Le Clairvoyant et d’écrire de nombreux e-books pour 2017 ! (rires)





 2. À quel âge et comment a commencé ton envie d'écrire ? Quel est le livre qui t'a dit "j'aimerais écrire un livre, moi aussi »?

J’ai eu envie d’écrire à l’âge de 18 ans. Ma première histoire s’intitulait « Le projet ». Seul trois de mes amis l’ont lu. C’était le point de départ. Par la suite, en 2010, les lecteurs de mon blog My Favorite Paper, m’ont incité à écrire un roman. Je me suis alors lancé dans l’écriture du Clairvoyant. Je crois que ça restera à jamais l’histoire qui m’a fait plus où moins connaître (en toute modestie).





 3. Pourquoi l'autoedition ?

Pour l’indépendance. Pour rester moderne et coller à l’idée de liberté liée à l’internet - dont je suis issu et resterai à jamais fidèle. Pour de nombreuses autres raisons aussi. L’auto-édition me convient parfaitement, c’est le meilleur moyen pour moi d’exister et de choisir de ne plus exister aussi.





 4. Pourrais tu nous parler de tes romans ?

Toutes les histoires que j’ai écrit et publié jusqu’à présent se déroulent dans l’univers du Clairvoyant - même si on peut les lire indépendamment.
Le Clairvoyant raconte l’histoire d’Alexandre, un jeune journaliste dont la petite amie vient de se suicider, qui est victime d’un accident de voiture. A son réveil, il se trouve dans la demeure isolée d’un mystérieux personnage, Le Clairvoyant, qui le soigne et se cache du monde extérieur. Alexandre va tenter de découvrir pourquoi.

Mes ebooks tournent autour de l’histoire d’Alexandre et du Clairvoyant mais se penchent sur l’histoire des personnages secondaires. Par exemple, Le Transcendant, disponible sur mon site, a pour personnage principal Bader. C’est un personnage secondaire de cette histoire. La Rédemption, qui sera publiée le 27 Novembre 2016 aura pour personnage principal Damien, un vétéran de la guerre.
En fait, je compte créer une galaxie de personnages autour de cet univers à travers une dizaine d’histoires courtes et gratuites!





 5. De nouveaux projets à venir ?

Des centaines! (rires). La Rédemption sort bientôt et j’écris déjà la suite. La vérité, c’est que j’ai trois nouvelles d’avance. Et je compte bien achever la trilogie un jour, en publiant le troisième et dernier volet du Clairvoyant!





 6. As tu un rituel particulier quand tu écris?  Avant ou après un roman ? Comment fais tu pour écrire si bien ?

De la musique, de la lumière (ou de l’ombre) et du papier. J’écris toujours sur le papier avant de le retranscrire. Quand j’ai achevé l’écriture, la relecture et la correction, je fais totalement autre chose. Je préfère m’éloigner pour me recharger.

Merci de dire que j’écris si bien! (rires). Je pense que l’écriture est une question de style et d’expérience, même si l’on naît pas écrivain, on le devient. Il faut beaucoup lire mais plus important: il faut vivre. Et qui dit vivre, dit prendre des risques. Dès lors, on a des choses intéressantes à dire et l’on devient véritablement soi-même. Et c’est ce qui est fondateur dans l’édification d’un style: l’authenticité.






 7. Un ou plusieurs conseil (s) particuliers à donner à de futurs auteurs ?


Ecrivez le plus possible. Publiez sur un blog et demander l’avis des lecteurs. 
C’est vraiment ce qui vous fera avancer. La plupart des auteurs courent après les maisons d’éditions dès qu’ils ont achevé un manuscrit! Je dois en avoir une cinquantaine et je n’ai toujours pas eu l’idée d’en envoyer un seul à une maison d’édition. Je crois d’ailleurs que ça n’arrivera jamais. C’est certainement mieux comme ça !





 8. Pour finir, un dernier mot ?

Je tiens à remercier les lecteurs, les passionnés et les blogueurs comme toi qui font que la littérature existe et respire encore ! Je suis heureux de voir que chaque jour, on parle de livres, on prend plaisir à lire et à parler de ça… Je suis d’autant plus motivé à l’idée d’écrire des centaines d’histoires quand je vois qu’on prend autant de plaisir.




*****
 
C'est donc la fin de l'interview, merci Guillaume et à très vite.
 
Vous pouvez retrouver l'auteur sur Twitter et son blog, ces écrits sur son blog et Amazon ici et ici.
 
Mes chroniques :
Le Transcendant
La Rédemption
La Rivale
Le Clairvoyant
Le Monstre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire