jeudi 9 juin 2016

[Chronique] Les racines du sang - Natacha Calestrémé

Titre : Les racines du sang
Auteur : Natacha Calestrémé
Edition : Albin Michel
Genre : Policier
Sortie : 4 Mai 2016
Prix : 19.90€
Pages : 336


Résumé : Un homme est retrouvé assassiné d un coup de couteau à la jugulaire dans le parking sous-terrain de l immeuble où vit sa maitresse. Une rose est enfoncée dans la plaie et du sucre est découvert dans la gorge de la victime... Assez vite, un deuxième puis un troisième cas apparaissent, présentant le même modus operandi. S agit-il d une vengeance familiale, professionnelle ou la signature d un tueur en série ?

De l Afrique au prise avec Ebola, en passant par des magouilles de laboratoires, de manipulations et de guerre des polices, on s aventure avec délectation dans un enchevêtrement de pistes, formidablement rythmées, et l on retrouve l attachant major Yoann Clivel, avec ses zones d ombre et son passé douloureux qui s ouvre enfin à ses perceptions extrasensorielles.


Avis : Tout d'abord, un grand merci aux éditions Albin Michel pour l'envoi de ce service presse ; un roman que j'ai terminé il y a déjà quelques temps mais dont je n'ai pas fait la chronique tout de suite par manque de temps (excitation, convention, révisions, partiels...).

On découvre un homme assassiné d'un coup de couteau dans la jugulaire, une rose enfoncée dans la plaie et du sucre dans la gorge de la victime.. Yoann Clivel doit résoudre une enquête difficile sur une série de meurtres particuliers, en effet, ce n'est pas souvent qu'on découvre ce genre de corps.
Pour Yoann et ses collègues, il faut résoudre cette enquête rapidement.

L'enquête est menée de main de maître par l'auteur, elle est passionnante et on ne lâche pas le roman du début à la fin. Yoann Clivel est un personnage très complet, à mon sens, c'est un flic consciencieux qui travaille avec efficacité ; c'est un homme qui se cherche.

Dans le roman précédent, Le voile des apparences, Yoann résolu l'énigme de son père ; après celle-ci, il se rend compte qu'il imite énormément les tares paternelles ; il va tout faire pour se libérer de cet héritage.

Une plume que j'avais beaucoup apprécié dans Le voile des apparences et que j'ai beaucoup aimé retrouver dans ce roman-ci.



2 commentaires:

  1. Ca ma l'air bien sympa ce petit livre jolie chronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) En effet, c'était passionnant à lire, j'ai adoré

      Supprimer