vendredi 24 juin 2016

[Chronique] Le Coma des Mortels - Maxime Chattam


Titre : Le Coma des Mortels
Auteur : Maxime Chattam
Editions : Albin Michel
Genre : Thriller particulier
Sortie : 1er Juin 2016
Pages : 389
Prix : 21.90€
SERVICE PRESSE



Résumé : Qui est Pierre ? Et d'ailleurs, se nomme-t-il vraiment Pierre? Un rêveur ? Un affabulateur ? Un assassin ?Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui. Et rarement de mort naturelle. Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d'une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse. Un roman noir virtuose dont l'univers singulier n'est pas sans évoquer celui d'un cinéma où David Lynch filmerait Amélie Poulain.



Avis : Pour commencer, j'aimerais remercier les éditions Albin Michel pour l'envoi de ce service presse ; il a été lu en début de semaine mais je n'ai pas vraiment eu le temps de faire une chronique avant aujourd'hui.

Tout d'abord, mon amour pour Maxime Chattam vient de mon père qui adore ses romans donc, quand j'ai vu le mail de la maison d'éditions et que j'ai vu Le Coma des Mortels c'était tout naturel que je dise "oui" à celui-ci!!

On rencontre, ici, Pierre, un jeune homme qui s'est retrouvé au plus bas et qui essaye de remonter la pente petit à petit. Il souhaite une nouvelle vie et être un nouvel homme, un homme sans passé qui vit au présent. En fin de compte, il ne nous dit pas la vérité, il ne sait pas qui il est réellement et nous non plus.
On découvre Pierre en même temps que lui, comme-ci il était une sorte de nouveau-né et qu'il devait apprendre à se découvrir lui même.

Nous suivons l'intrigue d'une façon particulière, en effet, le début du roman commence à la fin de l'intrigue ; au fur et à mesure, nous en apprenons d'avantages sur le pourquoi du comment il en est arrivé là.
Nous nous approprions tout de suite le personnage de Pierre car nous lui ressemblons tous d'un certain point de vue, ce qui nous permet de vraiment le suivre et d'en être deux fois plus fascinés au fil de la lecture. C'est un personnage attachant, captivant mais extrêmement complexe dans bien des domaines.
D'autres personnages font irruptions et l'aident, d'une manière ou d'une autre, dans sa découverte de lui-même.

La signature de Chattam, c'est la noirceur qu'on retrouve dans ses écrits, et ici, elle est incroyable. Pierre a un certain cynisme, un humour noir, qui sont très bien interprétés de la main de maître de l'auteur. Ce n'est pas tout à fait un Thriller comme on l'entend habituellement, nous ne clamons pas haut et fort la mort d'un personnage, il est plutôt question de vie et de liberté de l'être humain trop souvent prisonnier de lui-même.

Nous le savons tous, Chattam a une plume particulière : soit on accroche, soit pas du tout. Personnellement, il fait parti des grands auteurs, à mes yeux Le Coma des Mortels est encore un très bon roman !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire