samedi 26 mars 2016

[Chronique] Cinder - Marissa Meyer

Littérature de l'imaginaire


Saga : Les chroniques lunaires
Tome : 1/4
Titre : Cinder
Genre : Science fiction - jeunesse
Auteur : Marissa Meyer
Editions : PKJ
Prix : 17.90€

Résumé : A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.


Avis : A savoir que ce roman est dans ma PAL depuis bien avant sa sortie le 7 mars 2013, en effet, une amie de l'époque travaillant dans cette univers m'avait vendu ce roman en édition non corrigé mais je n'ai jamais prit le temps de le lire jusqu'à ce que je trouve mon groupe de lecture et que ce soit notre première lecture de janvier.

Si je dois commencer par les points fort du roman, je ne peux passer à côté de l'univers développé par l'auteure. En effet dans cette réinterprétation du mythe de Cendrillon, la belle est un cyborg (un être moitié humain, moitié machine) particulièrement douée en mécanique en lieu et place des taches ménagères du conte. Sa belle-mère est toujours aussi affreuse et au moins une de ses demi-sœurs à de quoi faire pâlir de jalousie Javotte et Anastasie en terme de méchanceté et snobisme. On rajoute à cela le Prince, prénommé Kai, et nous avons tous les éléments importants du conte qui se mêlent à merveille à l'univers futuriste proposé par Marissa Meyer. C'est vraiment le point qui m'a donc plu à la lecture de Cinder. J'ai beaucoup aimé découvrir la façon dont le monde avait évolué, la place des cyborgs et autres androïdes, l'épidémie qui secoue la planète, l'existence des Lunaires, etc...

Cependant si ce monde est riche et prenant, ce n'est pas le cas de l'histoire. Que dire de plus à part que prévisibilité est le mot le plus approprié à Cinder ? Il n'y a aucune surprise de TOUT le roman. Passée un certain point j'espérais vraiment qu'un élément finirait par se détacher des autres ou qu'une piste évidente sur laquelle nous étions lancés s'avérerait fausse... Manque de bol j'ai attendu jusqu'au dernier moment. Qu'il s'agisse des Lunaires, du passé de Cinder, des secrets des divers personnages que l'on rencontre, ils sont tous aussi évidents qu'un cochon au milieu d'un champs de maïs ! Et ce sont les personnages qui sont ceux qui en pâtissent le plus. Ils finissent pas n'être qu'un ensemble mou, évidemment pas futé, et il devient compliqué de garder un attachement pour eux. Cinder, qui partait pourtant pour être un personnage intéressant, déçoit. Le Prince Kai reste fade. De ce fait on est énormément frustré tout au long de la lecture.

 Si Cinder se veut donc original par son univers, l'ensemble reste beaucoup trop superficiel et souffre d'un manque de développement bien trop flagrant. L'intrigue qui se présente en fil rouge du roman, notamment autour de la Princesse Lunaire, n'a aucune subtilité et ne fait que renforcer le sentiment de frustration du lecteur. Ainsi ce premier tome des Chroniques Lunaires fut une déception pour ma part. Au final j'ai bien peur que même ma curiosité envers l'univers proposé ne suffise pas à me donner envie de lire les suites après ce premier tome qui m'a laissée un arrière goût de bâclé.


Note : ⭐⭐⭐


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire